| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Coacho
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Glénat

complétez cette fiche
Tome 2
ScénarioBec Christophe
DessinNeaud Fabrice
CouleursSimon Champelovier
Année2020
EditeurGlénat
SérieLabyrinthus, tome 2
autres tomes1 | 2
Bullenote [détail]

 

1 avis

herbv
La Terre, en 1957 : une attaque bactériologique venue de l'espace a lieu depuis plusieurs semaines. Les gens meurent par millions d'une maladie pulmonaire. L'attaque semble être téléguidée depuis Phobos, une des deux lunes de Mars. Deux expéditions scientifico-militaires, une américaine, l'autre sino-russe, sont envoyées pour comprendre l'origine du désastre qui frappe l'Humanité. Concurrentes au départ, les deux équipes vont devoir faire front devant les pièges mortels qui les empêchent de progresser vers le centre d'une base alien qui s'est développée à l'intérieur de Phobos.

Fabrice Neaud s'est associé avec Christophe Bec au scénario pour sa deuxième incursion dans la bande dessinée franco-belge de science-fiction. La première, Nu-Men, s'était malheureusement soldée par un échec, le dernier tome de la trilogie n'étant jamais sorti, la série ayant été annulée à cause de ses très mauvaises ventes. Labyrinthus a donc été conçu en diptyque, afin de ne pas revivre l'arrêt de Nu-Men. Il en résulte malheureusement une fin qui arrive un peu trop rapidement. Il ne reste plus qu'à attendre la réédition prochaine du Journal et surtout sa suite qui ne devrait plus trop tarder.

Le premier tome était un peu trop lent à cause d'une mise en situation et d'une présentation des personnages parfois un peu poussive. Certes, faire un état des lieux en expliquant une situation géopolitique complexe était nécessaire, ne serait-ce que pour montrer à quel point nos sociétés modernes se dirigent vers une catastrophe de moins en moins évitable. Le second tome laisse place à l'action. Les propos sociétaux ne reviennent que sur les dernières pages. La réussite de cet opus est incontestablement dans la mise en scène de l'exploration de Phobos. Le dessin de Fabrice Neaud et les couleurs de Sinmon Champelower font merveille. Le dépaysement est total, l'environnement est visuellement hostile et les nombreuses morts bien gores accentuent l'impression d'oppression et de danger. Belle réussite sur ce point, et dommage donc que la fin soit un peu trop téléphonée et facile.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin