créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par blondin
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dargaud

complétez cette fiche
L'Accélérateur atomique
ScénarioTrondheim Lewis
DessinTrondheim Lewis
Année2003
EditeurDargaud
CollectionPoisson Pilote
SérieLes formidables aventures de Lapinot, tome 9
autres tomes... 5 | 6 | 7 | 8 | 9
Bullenote [détail]

Autre publication:

L'Accélérateur atomique dans Lapin n°28 (Lapin #28)

 

5 avis

hoody
L'industrie Trondheim n'a jamais aussi bien marché: Donjon, dessin animé, carnets et retours à la source, et (presque) toujours le succes et la qualité sont là! Le bougre aurait meme tendance à s'améliorer.

La preuve ce génial dernier Lapinot : LE Megaghommage à Spirou chez Dargaud avec la permission de Dupuis s'il vous plait! Qui d'autre que lui pourrait se le permettre? Lewis gardera toujours cette mentalité casse-couilles-fuck-the-system de L'Asso.

L'immersion dans notre enfance est totale, comme a dit Cardi, tout y est, jusqu'au design pseudo-futuriste de Franquin! C'est bien marrant et surtout ça reste bien dans la continuité de la série avec ces dialogues débiles et ces retournements de situation rocambolesques caractéristiques, c'est bien marrant!

Un tour de force donc, encore une réussite signée Trondheim, encore un truc à la fois Original, tres famillier, drole et bien foutu. Si vous avez aimé Walter (mon préféré meme si je sais ke pour bcp c'est le plus nul).

Donc meme grief que pour Walter: la fin part un peu n'importe comment, moi je trouve ca génial, mais c'est tres personnel. A noter une drole d'impression de mal dessiné nouvelle pour moi car je ne me lasse pas du trait de Trondheim. Mais ca reste tres léger quand meme, album à lire!

Poisson Pilote continue à vivre sans son créateur, souhaitons lui simplement bonne continuation (un simple maintient du niveau suffirait largement!!).
CoeurDePat
J’ai eu un peu de mal à m’y mettre : les premières pages, si elles sont sympathiques et si elles posent les bases du mystère, m’ont en revanche parues un peu trop « adaptées » de Spirou.
Mais cette impression disparaît très vite et laisse la place à un excellent Lapinot ! (au passage, on remarquera que Spip, s’il parle très souvent au début, devient rapidement complètement muet et secondaire au point qu’on l’en oublie, ce qui je pense, est unt indication que Trondheim a véritablement réussi à utiliser l’univers de Spirou et Fantasio à sa façon bien propre)
Ayant assez modérément apprécié les deux derniers albums de la série, celui-ci me semble entrer très bien dans la lignée de Blacktown et Walter (que j’adore). L’univers de spirou est prétexte à de nombreuses références, et Trondheim prend un malin plaisir à démonter avec l’intellect posé de Lapinot certains clichés du genre aventure, de façon véritablement savoureuse. En plus une scène de la fin de l’album est inspirée directement d’ « Imbroglio », et là je dis respect, car notre Lewis préféré est le seul à savoir faire ça avec autant de talent.
Côté dessin, il me semble qu’il y a quelque chose de différent par rapport aux albums précédents… J’ai comparé, et s’il n’y a rien de véritablement tranché, on pourra cependant remarquer que les couleurs sont ici plus vives et unies, et le dessin peut-être un * petit peu * moins détaillé.
Mais pas de quoi désintégrer un écureuil, hein, d’autant plus que l’album est vraiment bon !
frads
Cela fait maintenant déjà quelques années qu'une nouvelle aventure de Spirou et Fantasio se fait attendre. Tout comme d'autres séries comme... Lapinot par exemple! Il fallait être sacrément gonflé et s'appeler Lewis Trondheim pour avoir un éclaircissement... et faire d'une pierre deux coups!

En fait, cette nouvelle aventure d'un Lapinot habillé en groom était prévue depuis longtemps. Elle résulte d'un sondage lancé par Lewis pour savoir quel serait le sujet de son prochain album, voici quelques temps.

Franchement, l'auteur n'a pas fait les choses à moitié. Parodiant le Spirou de Franquin (un peu comme le fit Chaland en son temps), c'est un univers vraiment savoureux qui manquait aux fans de l'époque, qu'on retrouve ici, magistralement maîtrisé par Trondheim. Il a réussit à adapter le style très exigeant (tant graphique que scénaristique) de Franquin à son monde très personnel, et vice-versa.

Savants fous, laboratoires secrets, décor du futur comme on le voyait autrefois, humour corrosif et histoire originale font de de cet album un nouvel incontournable du prolifique auteur.

oslonovitch
Trondheim se lance dans une adaptation toute personnelle des célèbres Spirou et Fantasio. Lancé comme ça, même sans être un fan de l'auteur, ça attire, ça intrigue, bref, on a envie d'en savoir un peu plus.

Effectivement, retrouver Lapinot et ses grands pieds dans la peau de Spirou avec son costume de groom est assez étonnant. De même le canard cher à Trondheim qui reprend le caractère tête en l'air de Fantasio, avec ses costumes cintrés et ses nœuds papillon que Gillot Pétré lui même n'aurait pas renié, est sympathique. On retrouve de plus certains éléments des récits de Franquin avec les courses poursuites, l'obstination et l'implication des héros pour le bien de la justice et les méchants savants fous qui s'opposent à eux.

Finalement il reste de Trondheim ses dessins caractéristiques et son humour auquel sans être fermé je ne suis pas plus admiratif que cela. Les amateurs apprécieront certainement, personnellement, on ne peut pas dire que je me sois régalé. Tout les ressorts de l'aventure sont à mettre au crédit du binôme Spirou/Fantasio, euh pardon, Lapinot/Canard et c'est tout. La parodie fonctionne bien c'est vrai mais cela reste somme toute très convenu. Comme toujours avec Trondheim il me manque un peu plus de non-sens, de loufoque, et ce style de phrasé qui semble hésiter entre le sérieux et le délire ne me touche pas beaucoup.
pessoa
Lapinot dans le rôle Spirou, encore un défi pour Lewis Trondheim.

Et c’est une vraie réussite, avec un album qui est fidèle à l’esprit des aventures de Spirou, mais aussi à l’univers habituel de Lapinot. Finalement, ces deux séries ne sont peut-être pas très éloignées l’une de l’autre…

Toujours est-il que sont réunis ici tous les ingrédients d’une très bonne BD d’aventures humoristiques : des personnages typés, avec un savant fou « à l’ancienne » (quoique…) et ses acolytes plus bêtes que méchants, des rebondissement à n’en plus finir, des répliques drôles en grand nombre, tout ce qui va bien, quoi !

Avec pour la première fois dans l’histoire de la bande dessinée, une poursuite en ascenseur ! Avec bien sûr la musique qui va avec...

Bref, un des meilleurs Lapinot.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin