crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par CoeurDePat
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Les Humanoïdes Associés

compl�tez cette fiche
Un Bail avec Dieu
Sc�narioEisner Will
DessinEisner Will
CouleursNoir et Blanc
Ann�e1982
EditeurLes Humanoïdes Associés
CollectionAutodafé
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

Réédité par Glénat en 1993 sous le titre « Le contrat » puis chez Delcourt en 2003 sous le titre « Un pacte avec Dieu ».

 

1 avis

Matt Murdock
Will Eisner nous a quitté, c'est triste car cet auteur est un de ces grands créateurs de BD, dont chacun des albums était animé d'une émotion assez forte. Impression confirmée avec son premier roman graphique (genre qu'il inventa) Un Pacte avec Dieu, bande dessinée qu'il réalisa en 1978 bien après son travail sur la série qui le fit connaître, Le Spirit.

Un pacte avec Dieu est la somme de plusieurs histoires se déroulant au 20ème siècle, dans la fameuse Avenue Dropsie où les héros sont des habitants de l'immeuble, du quartier, et qui appartiennent principalement à la communauté juive. Ce lieu sera d'ailleurs repris dans plusieurs de ses autres albums, il en va de même pour la communauté juive anglo-saxonne, avec notamment La valse des alliances et Fagin le Juif. Plusieurs récits se succèdent, celui d'un père de famille pieux, qui a passé un contrat avec Dieu, avant de le rompre à la mort de sa fille. On y croise aussi le destin d'un chanteur de rue, du concierge, et surtout le récit de vacances de plusieurs personnages.

Will Eisner s'amuse à faire croiser le destin de chacun de ses personnages, avec le développement de nombreux récits parallèles. L'idée ayant influencée Alan Moore, il ne se cache pas en interview de s'être inspirée de l'oeuvre de Eisner, on peut être content de l'héritage de ce dernier. Le dessin et la construction sont fantastique, Eisner se contente parfois d'illustrer un texte, puis repart sur de la BD pure avant de revenir sur du texte illustré. Le moins qu'on puisse dire c'est que c'est gonflé, qui ferait cela aujourd'hui ? Et le tout fonctionne à merveille. Les dessins sont beaux, riches et détaillés, très old-school aussi, point de minimalisme ici. Un chef d'oeuvre d'un grand de la BD en pleine maîtrise de son art.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

album

bordure
coin bordure coin