créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les albums les mieux notés
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par corriveau
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Casterman

complétez cette fiche
Les caméléons
ScénarioFabuel Henri
DessinLe Hénanff Fabrice
CouleursLe Hénanff Fabrice
Année2003
EditeurCasterman
CollectionUn monde
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Paris, 1921. Théo, lieutenant d’une unité spéciale, a refait sa vie avec la riche femme (Elsa) d’un de ses anciens compagnons d’armes (Vincent), disparu dans les tranchées. Les Caméléons étaient un régiment de peintres-soldats, spécialisés dans le camouflage et le trompe l’œil (véridique !). Tout semble réussir au jeune homme, il va succéder au père d’Elsa à la tête d’une célèbre galerie d’art parisienne, lorsque son passé refait surface. On le fait chanter : il aurait éliminé Vincent pour usurper son identité…

 

1 avis

cadou
Pendant la guerre, des soldats artistes que l’on appelait les "Caméléons" étaient spécialisés dans le camouflage et le trompe-l’œil. A ce régiment appartenaient entre autres Vincent et Théo (on notera le clin d’œil fait à Vincent Van Gogh et à son frère Théo, marchand de tableaux et collectionneur). Mais si par de réguliers flash-backs, on pénètre dans l’horreur de la guerre et on se rend compte des traumatismes qu’elle a pu engendrer, ce n’est pas là le sujet de l’histoire. "Les Caméléons" traite plutôt des passions humaines : l’amour, la jalousie, la trahison, la vengeance...
Le scénario est bien ficelé, sans réel coup de théâtre final - la fin est un peu prévisible - mais avec suffisamment de suspense distillé tout au long du récit pour garder l’intérêt du lecteur intact. On comprend petit à petit les liens qui unissent tous les personnages entre eux et le piège dans lequel va tomber Théo. L’atout majeur de ce one-shot est sans conteste le dessin sombre et tourmenté de Fabrice Le Hénanff. Son travail graphique, moderne et stylisé, est également fluctuant dans sa régularité. Certaines cases sont superbes, des œuvres d’art à part entière. D’autres semblent avoir été exécutées avec moins de ferveur. De plus, le traitement informatique des philactères écrits en italique sur un fond blanc à moitié transparent est du meilleur effet. Les scènes évoquant la guerre, les tranchées et la mort, sont d’ailleurs particulièrement réussies, tant du point de vue de la couleur que du découpage des planches.
Un duo d’auteurs convaincant qui signe ici leur premier album. Coté scénario c'est un réel plaisir de lecture.

Coté perso, j'ai rencontré les auteurs pendant une séance de dédicaces au Havre, ils sont vraiment sympa, abordable et très simple!
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin