crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Dargaud

compl�tez cette fiche
Une autre guerre
Sc�narioHaldeman Joe
DessinMarvano Mark
CouleursMarchand Bruno
Ann�e2002
EditeurDargaud
CollectionFictions
S�rieLibre à jamais, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [d�tail]

« Libre à jamais » est la suite très attendue de la »Guerre éternelle« publiée chez DUPUIS. Cette histoire débute au moment où Mandella et Marygay se séparent à bord du vaisseau interstellaire qui la propulse vers le collapsar Aleph-10. Marygay ignore que Homme, la race des clones qui gouverne désormais la Terre a conclu un drôle de compromis avec ses ennemis , les Taurans. Une seconde guerre éternelle se prépare-t'elle? Le pire ennemi des humains ne serait-il pas Homme?

 

1 avis

petitboulet
Dur dur de faire une suite à La Guerre Eternelle, une des oeuvres les plus marquantes de la Sf en BD et en roman. Pari risqué, c'est sans doute pourquoi Marvano et Haldeman n'ont pas voulu s'en démarquer trop pour ce premier tome. "Libre à jamais" nous conte ce qui se passa pour Marigay Potter après sa séparation forcée d'avec William Mandella. Marvano et Haldeman nous font le portrait touchant d'une femme qui sait qu'elle ne reverra jamais l'homme qu'elle aime, qui essaie de se reprendre sans y arriver pleinement, malgré l'amour qu'elle ressent pour le sergent Cat Verdeur. Mandella n'est pas seulement l'homme qu'elle aime, il est le dernier lien avec sa vie du XXe siècle, celui avec lequel elle a traversé la guerre, une espèce de témoignage vivant de son passé.

On retrouve avec plaisir le dessin sobre de Marvano, ce dessin qui m'avait fait aimer La Guerre Eternelle et dans lequel j'avais trouvé non une redite dessinée du roman mais une véritable oeuvre à part. Un dessin sans effets spectaculaires, aux couleurs faites à la main, ce qui devient rarrissime en SF aujourd'hui, où on nous habitue à des couleurs flashies dans tous les sens et à une surenchère d'explosions. Marvano n'a pas besoin de ces artifices pour nous montrer la beauté de l'espace (p.5 notament)et gagne en efficacité et en crédibilité ce qu'il perd en spectaculaire. On a l'impression que le visage de Marigay est figé, mais d'infimes expressions sur son visage et l'usage judicieux de la voix-off montrent sa mélancolie de manière réaliste et touchante. "Petits moyens, gros effets" semble être la devise de Marvano.

L'histoire en elle-même peut paraître anecdotique après l'ambitieuse Guerre Eternelle (Haldeman l'avait faite paraître sous forme de nouvelle, sorte de transition entre "La Guerre Eternelle" et "Liberté Eternelle") mais le parti-pris des auteurs, s'interesser à Marigay plus qu'à l'intrigue apporte de la profondeur et beaucoup d'humanité et rend l'interêt de la trame secondaire.

Avec le premier tome de "Libre à jamais", en réalité un véritable One-shot, Marvano et Haldeman prouvent que leur tandem fonctionne toujours aussi merveilleusement, et nous offrent une histoire réaliste, profonde et humaine de la même qualité que La Guerre Eternelle. Chapeau!
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

album

coffret
bordure
coin bordure coin