créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Paquet

complétez cette fiche
Châtiment corporel
ScénarioJouvray Olivier
DessinJouvray Jérome
CouleursJouvray Anne-Claire
Année2006
EditeurPaquet
SérieLincoln, tome 4
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9
Bullenote [détail]

Voilà maintenant cinq ans que Lincoln est policier à New York sans que ni Dieu, ni Diable ne se manifeste. Par des moyens, forcément contestables, il est parvenu à gravir les échelons et c'est en chef de brigade bedonnant et corrompu que nous le retrouvons.
Mais Dieu veille et veut remettre les choses en ordre. Lincoln va devoir se reprendre de gré ou de force et bien évidemment, ce sera de force : Dieu le fait arrêter et il se retrouve au bagne… Mais Lincoln n'est pas une truffe et il comprend vite que le vieux barbu planque une idée sous son chapeau…

 

1 avis

Coacho
Nous avions laissé Lincoln à un Carrefour en train de faire la circulation.
Nous le retrouvons quelques années plus tard, ayant pris du galon et du poids, en inspecteur de police corrompu. Quand on connaît le personnage depuis ses débuts, c’est bien quelque chose qui ne choque pas.
Mais Dieu a décidé de reprendre en main sa brebis et va lui imposer un parcours et un challenge. Ainsi, Lincoln sera destitué, incarcéré, molesté et abandonné dans un cachot avant de prendre la fuite avec une improbable bande tous enchaînés.
Ce tome 4 est un vrai plaisir dans le sens où la famille Jouvray ne s’est pas enferrée dans un maniérisme et un savoir-faire qui auraient pu les conduire à répéter à l’envie les mêmes mécanismes narratifs qui avaient fait le succès des précédents opus.
Le fond-même de l’histoire reste inchangé puisqu’on continue à observer les enjeux misés sur Lincoln par Dieu et le Diable, mais le déroulement des aventures reste toujours frais et original.
On savoure avec toujours autant de délectation le trait de Jérôme et les couleurs d’Anne-Claire, ainsi que les jubilatoires traits d’esprit qu’Olivier s’applique à faire passer en dynamitant la pensée judéo-chrétienne classique.
C’est fait avec grand humour et on ne se lasse pas de voir étalées ainsi les corruptions, critiques et irrévérences qu’il nous livre dans son dernier scénario jusqu’au point cynique où la volonté du Diable rejoint celle de Dieu et que tout se déroule dans un « t’es pas cap » alcoolisé hilarant (la gouille bolle, wahaha, j’en ris encore !) !
A noter quelques erreurs orthographiques comme la case 4 de la page 32 et un pluriel oublié, ou encore case 5 page 38 ou case 7 page 41 avec l’oubli de formes négatives) mais l’ensemble est de qualité bien supérieure à l’ensemble de la production habituelle et ça mérite d’être souligné, applaudi, et peut-être même mériter l’érection d’une statue !
A lire, forcément !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin