créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Mini-Récits
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par lanjingling


par malo
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© FLBLB

complétez cette fiche
Lucius Crassius
ScénarioJarry Grégory
DessinOtto T.
CouleursNoir et Blanc
Année2002
EditeurFLBLB
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Sous l'Empire Romain, lorsqu'on voulait forcer les chrétiens à abjurer, ils répondaient toujours: «non possumus», nous ne pouvons pas. Et l'histoire humaine en fut à jamais changée.

 

1 avis

sixpieds
Le petit bouquin imparable du moment. Cela fait longtemps que les lecteurs de Flblb se font secouer les maxillaires grâce aux bons soins d'Otto T. et Grégory Jarry, ils ont su -entre d'autres choses- donner un brin de soleil courtois ces dernières années au festival d'Angoulême avec leur indispensable gazette quotidienne The blue salt. Mais depuis l'arrivée en librairie de la nouvelle formule de Flblb, on se demandait si l'embourgeoisement ne guettait pas, s'ils n'avaient pas serré un peu trop les chaînes en grimpant le col du succès. On pourra sans problème se rassurer avec cet hilarant Lucius Crassius, l'histoire d'un riche fermier romain devenu César, qui sut si bien moucher les premiers chrétiens qu'il réussit à maintenir l'empire jusqu'à aujourd'hui. Il faut donc prendre ce petit opuscule comme un livre d'histoire, certes légèrement traficotée à la gloire de l'empereur actuel Publius Septimius (tout rapport avec l'auteur d'Un chien dangereux sera forcément fortuit, heu...). Pour renforcer ce côté historique, quoi de mieux que de parodier (et chez Flblb, on s'y entend pour ça) un manuel de latin. Ainsi l'histoire commence :
"La terre de la Sicile est fertile. C'est pourquoi de nombreuses et grandes fermes ne manquent pas en Sicile. Lucius Crassius est un riche paysan de Sicile. Etc."
Et c'est donc sur un ton très scolaire que continue le récit, ton perpétuellement sabordé de façon hilarante par l'interprétation du texte qu'en font les auteurs par leurs illustrations. Ce glissement se poursuit par la forme même des personnages, silhouettes en fil de fer ultra expressives, évoluant dans de -rares- décors en gravure, courant d'un bord de la page à l'autre comme autant d'évadés de La linea.
L'essentiel de l'histoire tourne autour de cet infâme Lucius Crassius, espèce de tyran prognathe clouant le bec, par une pirouette bas de front, de Petrus et Paulus, deux chrétiens perpétuellement en cavale… ce qui changea l'histoire (ben pourquoi pas ?)… Un petit bijou d'humour absolument indispensable.
JP.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin