créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Gilles
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Dupuis

compl�tez cette fiche
Macaroni !
Sc�narioZabus Vincent
DessinCampi Thomas
Ann�e2016
EditeurDupuis
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

rohagus
Des témoignages d'immigrés venus travailler en France au milieu du XXe siècle, et même plus particulièrement d'immigrés italiens, le monde de la BD en connait quelques-uns tels que Les Années Spoutnik ou encore Disgrazia !. Avec Macaroni !, Vincent Zabus et Thomas Campi s'y attellent également mais ajoutent une thématique nouvelle qui est celle de la transmission entre les générations et des difficultés de communiquer. C'est en effet le récit d'un jeune garçon, Roméo, qui va affronter les préjugés qu'il a envers son grand-père bougon et renfermé pour découvrir sa part d'humanité et son passé douloureux, mais c’est également le récit d'un père qui n'a jamais su vraiment dialoguer ni avec son propre père ni maintenant avec son fils. Quel est l'élément déclencheur qui va leur permettre d'évoluer ? Peut-être la rencontre de Roméo avec la très jolie Lucie au caractère mature et affirmé.

C'est un beau récit, juste et touchant. Il aborde les sujets du passé, de l'immigration, des regrets et du souvenir avec finesse. Contrairement à d'autres récits sur le même sujet, les flash-back ne sont ici que des visions fugitives, fantômes du passé, et on s'attache davantage au présent et à la relation actuelle entre les personnages et le monde qui les entoure.
Le dessin est également très appréciable, plein de personnalité et tout en couleurs chaudes. Il donne vie et chaleur aux décors de la région minière de Charleroi.

Cette BD pêche pourtant par le côté assez convenu et prévisible de son scénario. Dès le départ, on se doute que les préjugés seront battus en brèche et que le jeune héros va beaucoup s'attacher au vieux grand-père râleur et que l'on comprendra pourquoi il est devenu ainsi. C'est un déroulement louable et heureux mais une histoire comme on en a déjà vu beaucoup.
En outre, dans ce type de récit, on s'attend généralement à une fin pleine d'émotion. Et effectivement, on sent la douce montée des sentiments ainsi que la curiosité de savoir d'où vient la douleur du grand-père. Mais quand l'explication vient, elle apparaît soudain relativement plate, sans impact. Et là où l'on s'attend à une bouffée émotive finale, on est un peu trop dans la retenue et la frustration, presque comme une fin en queue de poisson. Seule la satisfaction de voir la communication établie amène sa part d'optimisme et de plaisir.

C'est une bonne BD, une lecture juste et intelligente. J'estime pourtant qu'elle aurait pu apporter encore davantage, profitant de ses personnages, de son beau graphisme et de sa narration assez fine. Je reste légèrement sur ma faim même si je me demande si une relecture dans quelques temps ne pourrait pas me permettre de mieux l'apprécier.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin