créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dupuis

complétez cette fiche
Les Camions du Diable
ScénarioTillieux Maurice | Borgers Etienne | Walthéry François
DessinDelvaux Jean-Luc
Année2018
EditeurDupuis
SérieLes aventures de Marc Jaguar, tome 2
autres tomes1 | 1.5 | 2
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
A sa mort, Tillieux avait laissé la seconde histoire de Marc Jaguar inachevé, avec seulement 8 pages de dessinées et aucune indication sur la suite de son scénario puisque, comme à son habitude, il le développait au fur et à mesure de sa création. Quarante ans après sa mort1, ce sont finalement Étienne Borgers, François Walthéry et Jean-Luc Delvaux qui se lancent pour achever cet album orphelin.

Pour ce faire, Walthéry va repartir de ce qu'il connaissait de son ami et mentor Tillieux pour deviner ce qu'il y avait dans la mystérieuse valise du début de l'histoire et le rapport avec son titre énigmatique, « les Camions du Diable », et avec Etienne Borgers ils vont mettre en scène la suite de cette aventure.

De son côté, Jean-Luc Delvaux reprendra le dessin et pour cela, il reproduira quasiment à l'identique les 8 planches réalisées par Tillieux pour que la transition de style ne soit pas trop brutale avec les planches inédites qui suivront. Il est vrai que son trait est un peu différent de celui de Tillieux, avec un Marc Jaguar plus rond et moins raide. Mais, à l'exception de certains décors, on n'est pas dépaysé par rapport au style de Tillieux, notamment au niveau des véhicules qui sont presque aussi bien réalisés que lui savait le faire.

Malheureusement, c'est le scénario qui m'a ici clairement déçu. Comme pour le premier tome, on retrouve cette grande part d'action et de bagarre qui fait la différence entre un Marc Jaguar et un Gil Jourdan plus posé et réfléchi et par extension plus élégant à mes yeux. Mais ce ne serait pas un soucis si l'intrigue tenait la route. Hélas elle est ici étonnamment confuse et décousue. Le rythme est trop rapide, haché, avec des ellipses et changements de contexte trop nombreux qui embrouillent le lecteur. J'ai fini par perdre le fil du récit, ne plus m'y retrouver et même carrément à m'ennuyer en attendant une fin d'album qui m'a donné l'impression d'être plusieurs fois inutilement repoussée.

Déception donc pour ce qui était pourtant une très belle intention, rendre hommage à Tillieux et faire revivre l'un de ses meilleurs personnages et lui offrant la fin méritée de son histoire inachevée.

1) et plus que soixante ans après l'abandon de cette seconde histoire de Marc Jaguar...
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin