| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Grands Prix
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par everland
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Glénat

complétez cette fiche
Mermaid Forest
ScénarioTakahashi Rumiko
DessinTakahashi Rumiko
CouleursNoir et Blanc
Année2021
EditeurGlénat
SérieMermaid Saga, tome 1
autres tomes1 | 2 | 1hs
Bullenote [détail]

 

1 avis

herbv
Selon la légende, la chair d'une sirène donne la vie éternelle ! Mais seulement pour ceux dont le « cœur est pur » ! Parce qu'il en a mangé, il y a 500 ans, Yuta est devenu immortel. Depuis des siècles, il traverse le Japon à la recherche d'une sirène qui pourra le faire vieillir, étant lassé de ne pas pouvoir redevenir totalement humain. Mais ces créatures sont aussi dangereuses que convoitées… Dans sa quête de la mortalité, Yuta rencontre Mana, une immortelle comme lui et, ensemble, ils se mettent à se déplacer dans tout le Japon. Arriveront-ils à résoudre l'énigme des sirènes ou subiront-ils à jamais cette tragique malédiction ?

Mermaid Saga est donc une série constituée de neuf histoires, ce qui représente en tout seize chapitres prépubliés entre 1984 et 1994. Même si Glénat vise un public adulte avec cette nouvelle édition, le titre est bel et bien un shônen manga. La première histoire est sortie dans le mensuel Shônen Sunday Zôkan avant de continuer épisodiquement dans l'hebdomadaire Weekly Shônen Sunday. Malheureusement, Rumiko Takahashi n'a pas apporté de conclusion à son récit. Tout espoir n'est pas perdu : elle avait répondu à une question sur ce point en 2005 en confirmant qu'elle ne s'interdisait pas de reprendre un jour le fil des aventures de Yuta et de Mana.

Ce qui frappe le plus, dès les premières pages de Mermaid Saga, est la noirceur du récit, noirceur qui ne disparait pas au fur et à mesure de la progression de l'histoire, surtout qu'il n'y a jamais de passage humoristique. Au contraire, quasiment toutes les personnes que rencontrent Yuta et Mana sont mauvaises. Leur égoïsme n'a généralement d'égal que leur cruauté. Nulle rédemption n'est à attendre de leur part, seule la mort semble pouvoir les arrêter. Il en résulte une grande violence visuelle, très sanguinolente. Enfin, de régulières scènes de nudité féminine finissent par donner une ambiance inattendue pour un manga destiné à un public adolescent. Voilà qui est plutôt original... et fascinant !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin