| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par Thierry
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Paquet

complétez cette fiche
Initiation
ScénarioFalardeau Michel
DessinFalardeau Michel
CouleursFalardeau Michel
Année2005
EditeurPaquet
SérieMertownville, tome 2
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [détail]

 

2 avis

Coacho
Il était attendu au tournant celui-là, après avoir joué avec les lecteurs lors du premier tome.
Prenant compte des avis glanés ci et là, Michel Falardeau a refait sa couverture du tome 1, ce qui était vraiment nécessaire, et a recomposé son bandeau titre pour le rendre plus attractif.
En fin de compte, le résultat est probant et ce deuxième tome nous offre une couverture assez efficace, bien que discutable sur le choix de ces couleurs que je qualifierais de… voyantes !
Mais comme nous avons su passer sur l’ancienne couverture du tome 1 pour mieux déguster le récit, passons sur la deuxième.
Ce qui avait fait le charme de « Lydia », c’était cette espèce de complicité installée entre le personnage et le lecteur et l’interaction même de cette connivence qui nous rendait compagnon de chaque soubresaut de sa vie. Et la présence de son père.
Et bien je suis obligé de reconnaître que cela fonctionne beaucoup moins bien dans « Initiation ». L’auteur n’a pas réussi à continuer sur le même registre avec autant de justesse et cela devient un peu lourd, pesant, désordonné.
Les mystères qui entourent le personnage de Lydia sont nébuleux et même si on ne recherche pas la clarté absolue, on s’y perd tant tout cela confus.
L’unité de temps n’est clairement pas défini et on passe plusieurs pages sur une journée et avec une autre, on saute un an, ce qui créé une rupture dans la fluidité de la lecture un peu dérangeante. On a l’impression que le support devient un prétexte à mettre quelques situations plus ou moins intéressantes sans que cela serve en quelque point que ce soit l’histoire.
Il y a des amitiés, des jalousies, des chamailleries de collégiennes, et on attend cette « initiation » qui sert de titre à l’album pour enfin voir arriver le byzuthage de la mort qui tue sur les dernières pages… Et je vous laisse vous faire votre avis sur cet exceptionnel moment… Hmmm…
Non, franchement, il va falloir relancer l’intrigue autrement qu’en soulignant les étonnantes capacités physiques de Lydia et en plaçant un coup de téléphone du père pour me garder comme lecteur.
Le dessin est étrange lui aussi. Parfois un peu effacé, comme si la retouche informatique, ou l’impression chez l’éditeur, avait un peu happé du trait…
L’absence marquante de décors, qui pourtant ne gênait pas la lecture du premier opus, se révèle ici plus pénalisante du fait que les récitatifs soient moins captivants.
On note aussi quelques tics mangas et d’autres perspectives un peu hasardeuses.
Oui, quand le charme n’agit plus, on devient plus critique, c’est évident…
Cependant, et parce que je garde en tête l’excellente surprise que fut « Lydia », et parce que j’espère quelque chose de différent pour le 3° tome, un truc qui me surprenne de nouveau, je vais mettre 3 étoiles. Mais intrinsèquement, ça vaut moins à mes yeux pourtant souvent indulgents… En attendais-je trop ?... Peut-être… A suivre…

Indy
Aïe! J'avais beaucoup apprécié le tome 1 de Mertownville qui avait apporté un vent de fraicheur et de mystère dans les sorties de l'année dernière, mais là, franchement, j'ai été très déçu. Je me suis précipité chez mon libraire dès la parution du tome 2, et à lecture je n'ai pas retrouvé le charme communicatif de Lydia. J'ai l'impression d'être passé à côté de cette "initiation", qui n'apporte rien dans l'histoire.
Cet opus rélève plus d'un épisode d'un "Beverly Hills" que de l'intrigue qui s'était développée dans le précédent album ; en un mot je me suis ennuyé.
Et puis surtout, il manque le père de Lydia dans cet épisode ; ce beauf à la Cabu, facho mais attendrissant qui me faisait rire. Bref, une lecture décevante. J'espère que la barre sera vite redressée avec le troisième volume de cette série.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin