créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par Gilles
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Bamboo

complétez cette fiche
La sainte Lance
ScénarioRichez Hervé
DessinMig
Année2003
EditeurBamboo
CollectionGrand Angle
SérieLe Messager, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Bullenote [détail]

Jérusalem ce matin, une tombe du 1er siècle est mise à jour par un professeur juif bien connu pour ses écrits révisionnistes de la virginité de Marie... Une tombe qui pourrait être celle de l'apôtre Jacques Le Mineur et qui peut donc apporter la preuve de la fratrie du Christ et faire vaciller le Dogme de l'Immaculée Conception sur ses bases...

New York, ce matin, Gabriel, un étrange prêtre, entré en religion par rédemption, est convoqué à la cérémonie protocolaire de réception du Saint Père à la Maison Blanche par le président en personne. Après avoir refusé à plusieurs reprises de revoir le président, Gabriel cette fois ne peut pas manquer de rencontrer le Saint Père...

Washington, ce soir, Monseigneur Echébal, prélat à la tête de l'Opus Dei et secrétaire particulier du Pape, a un double problème : faire taire un professeur juif qui peut détruire sa religion et forcer un prêtre, symbole de la foi originelle, à intégrer l'Oeuvre car il a l'attention de l'homme le plus puissant au monde ...

 

1 avis

Gillix
Mon avis sur cet album (pour lequel je suis potentiellement bon client) va être dur.

Le dessin de Mig n'est pas fabuleux, mais il est bon. Il colle parfaitement à l'histoire, même s'il manque peut-être d'un peu de personnalité.

Je ne trouve rien de rédhibitoire jusque là, bien au contraire, car une couverture avec un prêtre qui à la tronche à Stallone, il faut oser, et cela me plaît bien.

Le scénario maintenant, en fait, c'est lui qui m'énerve.
Certes pas dans la trame générale de l'histoire, qui est plutôt pas mal, une histoire à la Daniel Eastermann, donc avec des espions d'un genre un peu spécial. Là encore, je reste bon client. Sans être renversant, jusque là, je n'ai toujours rien à redire, pas original, mais pas rebutant.
Mais alors c'est quoi qui te gêne, allez-vous me dire avec raison ?

En fait le point de départ de mon "agacement" à l'encontre de cette BD est un point de détail du scénario. Point de détail du scénario certes, mais ce n'en est certainment pas un du point de vue de l'histoire :

Selon Richez, en 1934 Hitler aurait été un simple aquarelliste faisant un tour dans le Hofburgmuseeum de Vienne en Autriche. C'est impossible. En effet, il était chancelier de l'Allemagne depuis février 1933 et l'Autriche n'était pas encore annexée.
Pourquoi cela me gêne, m'énerve ? Simplement parce que la réalité hisorique est distordue, car Hitler a effectivement réalisé des aquarelles dans ce musée... avant la première guerre mondiale, alors qu'il tentait de devenir architecte...
Cela me fâche car l'information est facile à trouver avec un outil tel internet. Et, pour l'avoir vécu, des imprécisions semblables sont du pain béni pour les révisionistes, qui s'empressent, généralement, de les rajouter à leur argumentaire.

Il y a d'autres point qui me chagrinent, mais comme ils sont présents dans d'autres BD (que je lis et apprécie parfois), je ne les reléverai pas ici.

Alors la bande dessinée est un divertissement, ok, elle n'a certainement pas pour vocation de nous enseigner l'hisoire d'accord, mais il est certaines choses que je ne peux pas laisser passer.

En conclusion, voilà un album que je ne vous conseille pas, vous l'aurez compris, de Richez, je vous dirais de plutôt regarder du côté de sa production humoristique (qui me plait bien), mais de tout de façon, c'est à vous de voir.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin