crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Coacho
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Petit à Petit

compl�tez cette fiche
Les mesures du temps
Sc�narioGabella Mathieu
DessinAudibert Anthony
CouleursAudibert Anthony
Ann�e2005
EditeurPetit à Petit
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

Paris, 1893 Benjamin Kergalec est un jeune dilettante qui patauge dans une petite carrière de journaliste, plus alimentaire qu’autre chose. Il passe le plus clair de son temps à rêvasser à son bureau ou dans le train qui l’emmène périodiquement voir son père, en Bretagne… Retiré depuis longtemps dans le vieux manoir familial après l’expérience douloureuse des barricades, le père Kergalec est un ancien quarante-huitard qui ne parle pas beaucoup de son passé, et qui place beaucoup d’espoirs dans l’avenir journalistique de son fiston. Or c’est justement au cours d’une de ses visites au manoir, alors qu’il fouille dans le grenier, que Benjamin tombe sur une boîte renfermant d’ étranges souvenirs : une photo de 1848 où apparaît son père avec d’autres hommes, une horloge, et des poèmes… Il décide d’emmener tout ça, et de lire les textes. Arrivé à Paris, le jeune homme se sent inspiré par ses lectures. Il veut devenir poète à son tour, un poète célèbre… Mais un événement incroyable va chambouler ses beaux projets : il s’aperçoit par accident que l’horloge n’ est pas ordinaire. Elle arrête le Temps… La poésie attendra : notre Benjamin est promu nouveau Robin des Bois! Car comment résister à la tentation du gain aisé, de la célébrité facile, quand on peut prendre ce que l’on veut, sans être vu de personne ! ? Mais voilà, le jeune homme s’aperçoit vite qu’il n’est pas le seul à connaître les pouvoirs de l’Horloge… Qui sont ces hommes en noir qui peuvent eux aussi bouger quand le Temps est arrêté ? Pourquoi veulent-ils le tuer ? Et cet étrange clochard qui a l’air de tout savoir de l’Horloge… Autour de lui, les morts se multiplient, le danger guette. Un autre homme est à sa poursuite. L’inspecteur Cordier. Lucide, l’affaire lui apparaît plus vaste qu’une suite de cambriolages inexpliqués. D’autres faits lui semblent étranges : des prisonniers qui disparaissent, des meurtres inexplicables… La nuit tombe, les rues parisiennes se voilent de brume… Et nos deux héros avancent, laissant dans leurs sillages une question persistante : pourquoi la poésie semble-t-elle liée à cette histoire ?

 

2 avis

Coacho
Je ne suis pas en mesure de vous dire pourquoi j’ai acheté cet album. C’est confidentiel !
Quoi qu’il en soit, alors qu’un débat intéressant vient de naître sur les scénaristes, et in extenso sur les éditeurs (merci au livre paru chez Niffle), il était il y a peu question de Mathieu Gabella qui s’illustre par ailleurs chez Delcourt avec sa nouvelle série « Idoles » dont le tome 1 vient de paraître.
Les Mesures du Temps donc, est un album de 62 planches dont le thème existe depuis fort longtemps, et dont les différents traitements permettaient de croire, à raison, que nous avions fait le tour de la question.
Que ce soit par les livres d’HG Wells, ou, plus bédéiquement et plus récemment, par UW1 ou Aberzen, il était question de ces failles temporelles et c’est avec curiosité mais méfiance que j’entrais dans ce livre.
Quelle bonne surprise de voir que l’histoire tiens d’une simple découverte… Un peu de sang sur une aiguille de l’horloge et celui-ci s’arrête…
Benjamin découvre cette incroyable propriété et, désireux de devenir célèbre, compte bien tirer avantage de cette découverte.
Alors que l’on attend les poncifs du jeu avec le temps, Gabella nous entraîne dans son univers avec poésie et finesse, se jouant des écueils pour mieux les détourner et nous surprendre.
Ajoutez à cela ce qu’il faut d’humour, un rebondissement intéressant et une jolie révélation finale et vous aurez un album plein d’attrait et de charme ! Croyez-moi !
Servi par un talentueux Anthony Audibert dont le trait est plus que séduisant, cet album se révèle être un petit bijou de mécanique de précision, ce qui n’est pas rien puisque c’est d’un horloge dont il est question… A lire, vite, et bien !
Da Rocha
Je suis vraiment ravi de mon achat. Pour un coup d'essai, un éditeur et deux auteurs que je ne connaissais pas, c'est une très bonne surprise.

Coté scénario, Mathieu Gabella installe avec brio son histoire à la fin du 19ème siècle. J’essaierai de ne pas trop m'y étendre afin de ne pas éventer les intrigues déroutantes (car il y en a plusieurs) imaginées par l'auteur. Les éléments de cette enquête fantastique, tout comme les divers protagonistes, sont introduits à point nommé. Pas de rebondissements tirés par les cheveux. C'est fluide et parfaitement maîtrisé jusqu'à la dernière page insoupçonnable.

Quant au dessin, Anthony Audibert possède un style très particulier qui peut surprendre. Ses personnages sont plutôt anguleux, mais tout compte fait cela participe activement à l'ambiance recherchée. Les découpages et la mise en couleur sont efficaces : les différences de tons permettent une distinction aisée entre le présent, les flash-back et les périodes de "stases". On notera aussi des clins d’œil envers certains personnages connus. Plaisant.

Un récit divertissant et original que je vous conseille vivement.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin