| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Mael


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Les Requins Marteaux

complétez cette fiche
Monsieur Ferraille
ScénarioCizo | Winshluss
DessinCizo | Winshluss
Année2001
EditeurLes Requins Marteaux
SérieMonsieur Ferraille, tome 1
autres tomes1 | 1.5
Bullenote [détail]

Suivez les aventures de Monsieur Ferraille et de son inséparable crétin de Bob. Il vous racontera "sa fabuleuse épopée commerciale" et la vie de ses créateurs Waitshluss et Gonzo. On découvre comment ils ont créé puis fait évoluer Monsieur Ferraille le super Robot au travers des aléas de l'histoire avec une grande souplesse idéologique.

Autre publication:

dans Mr.Ferraille - King öf metal (Monsieur Ferraille #1.5)

 

2 avis

MR_Claude
Voila le superhéros ultime! Celui qui s'occupera des éternels défavorisés, des ratés, des moches, des débiles... Le monsieur "plus" de la BD! Plus graveleux, plus gore, plus baveux, plus pervers, plus trash!
Monsieur Ferraille, le "héros préféré des fils de chômeurs", sorte de boîte de conserve perverse ne respecte rien ni personne. Sous la forme d'un magazine pour la jeunesse (un Spirou où le rêve et l'aventure auraient fait place aux visions les plus glauques), il délivre ses "conseils" très personnels, incitation à l'alcoolisme, au sexe sous formes diverses mais toujours perverties... Bref, pas de bonheur possible avec ce superhéros.

Bon, avec un résumé comme ça, peu de chances que ça donne envie... et pourtant! Il y a de vraies trouvailles dans ce "truc". Tout le monde en prend pour son grade, satire de l'univers de la bande dessinée, des publications pour la jeunesse angéliques en général. Winshluss et Cizo tapent sans aucune délicatesse là où ça fait mal.
Je l'ai acheté suite à la lecture de plusieurs critiques élogieuses, sans savoir précisément de quoi il en retournait. J'étais pressé, je n'ai même pas ouvert pour savoir ce qu'il y avait dedans, confiant que j'étais. La lecture des premières pages est pour le moins... déroutante. Dessin très "underground", crade (à côté, Vuillemin c'est Juillard parfois), des propos crus présageant un humour pas des plus raffinés... Je ne suis pas spécialement prude ni partisan d'un humour de la plus extrême légèreté, mais j'avoue que le début a été un peu dur à avaler. Je n'ai pas vu l'intérêt immédiat, je n'ai pas ri.
Et puis soudain, la sauce prend, le ton se calme un peu, et l'on découvre beaucoup de choses nécéssitant une lecture approfondie.
Si j'ai bien compris, c'est un recueil d'histoires parues dans le magazine Ferraille, et les premières sont réalisées par Winshluss seul. Ce sont celles que j'apprécie le moins. Et puis arrive Cizo, et avec lui, l'impression que le personnage prend son véritable envol (toujours très au ras des pâquerettes quand même). Il metun peu d'ordre, calme un peu le côté trash, et la parodie devient évidente et cruelle. Faux articles de publications pour la jeunesse, fausses pubs ventant d'odieux produits miracles, et surtout la pièce centrale: une "histoire" de la création de M. Ferraille au cours du XXeme siècle. L'occasion pour les auteurs de tirer à vue sans sommation sur tout ce qui bouge, et de varier les styles graphiques et narratifs pour mieux coller à l'époque. Avant de s'offrir au final, une descente en règle dans le festival d'Angoulême.

Au final, quelque chose d'inégal, finissant mieux qu'il ne débute, où le monde de la bd passe un mauvais quart d'heure, pour le bonheur de ceux qu'une parodie bête, méchante et sans limite ne rebute pas. C'est beaucoup plus bien vu et bien fait qu'il n'y paraît au premier abord, c'est un coup de pied au c** rafraîchissant, mais pas de première fraîcheur ;o) Ames sensibles s'abstenir quand même... :o)
Nirvanael
L'éclate totale avec cet album de Winschluss que je voulais "approfondir" depuis l'extase sur les Monsieur Ferraille, le magazine.
Monsieur Ferraille, en album donc, reprend des planches qui sont passées dans la revue si j'ai bien saisi. Ne la suivant que depuis le lancement de la nouvelle formule, que des inédits pour moi.
Ce que fait le bonhomme est généralement ce qui me botte le plus dans le mag., alors là tout ce concentré d'un coup, ça arrâche !
Cet humour délicieusement noir et dégueu tout en étant porté par une sugulière subtilité (comment décrire autrement ce que fait Winschluss ?) et un dessin à la fois propre au rendu crade, et précis qui joue pour beaucoup dans l'humour qui passe, j'en suis fan :)
Pour moi, inégalé dans le domaine, je le mets aux côtés de mes petits auteurs fétiches.
Il faut absolument tenter.
Si le "crade" ou le "dégueu" vous freine de beaucoup, dîtes vous que c'est bien plus que ça. Pour ceux qui suivent les "Guignols de l'info", c'est dans l'idée, l'humour en plus fort et la lourdeur en moins.
Argh, cette comparaison fait tâche...
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin