| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© 12bis

complétez cette fiche
Vêtue par le ciel
ScénarioRuiz Emilio
DessinMirallès Ana
Année2011
Editeur12bis
SérieMuraqqa', tome 1
Bullenote [détail]

Priti a 20 ans, elle aime vivre au grand air, croquer des animaux et se questionner à propos du monde qui l'entoure. Elle fait partie de la communauté Jain et voudrait pouvoir n'être vêtue que par le ciel, comme ces moines Digambara, bien que cela ne soit pas autorisé aux femmes.

Nadim, l'eunuque de la reine Nur Jaha, ayant remarqué ses talents au sein de l'école des arts de Mughal en a informé sa maîtresse. Car la reine Nur a depuis quelque temps le projet de faire mettre en images la vie des femmes du palais sur un Muraqqa'. Qui d'autre de mieux que Priti pourrait l'exécuter ? Cette jeune femme pure se retrouve ainsi à la cour d'un souverain musulman, spectatrice de la vie du sérail et de son époque...

 

1 avis

rohagus
J'ai envie de mettre une meilleure note à cette série mais son scénario ne m'a pas vraiment enthousiasmé et surtout je crains fort qu'elle n'ait pas de suite : le tome 2 avait déjà sa couverture et était annoncé pour 2013, mais c'était avant que l'éditeur 12bis ne fasse faillite et soit racheté par Glénat.

Si j'ai envie de mettre une meilleure note, c'est parce que j'ai été ravi de découvrir de l'intérieur une civilisation dont je ne savais quasiment rien : l'Empire Moghol qui a régné sur l'Inde au début du XVIe siècle. Plus précisément, la vie à la cour et au harem de l'empereur. Je connais peu l'Inde et je n'avais pas du tout connaissance de cette civilisation mélangeant les cultures hindouistes, musulmanes et perses.
Le dessin d'Ana Miralles la met superbement en valeur et se prête parfaitement à la représentation de ces femmes de harems et des eunuques qui les entourent. C'est vrai qu'entre ce contexte et la couverture, on pourrait facilement croire à une redite de la série Djinn, mais on est ici nettement plus dans la BD historique et artistique, même si les intrigues de cour ont bien lieu en toile de fond. Le rythme est lent, contemplatif, et j'ai aimé cette ambiance.

Par contre, la lecture n'est pas très prenante. La faute d'abord à un scénario où il ne se passe pas grand chose. Pas d'action, pas vraiment d'intrigue au premier plan, plus une découverte des lieux mais pas de fil rouge narratif autre que la simple peinture de scènes représentatives de la vie au harem. Ensuite, tout n'est pas toujours très clair. On comprend qu'il y a en toile de fond une intrigue politique avec un fils emprisonné pour avoir trahi son père, l'empereur actuel, et que certains veulent faire revenir en grâce, mais on s'y perd facilement dans les personnages et leurs motivations. Je n'ai pas compris notamment qui était cette mère qui veut marier sa fille à ce prisonnier et pourquoi.

Bref, j'ai été charmé par la beauté du dessin, scènes et personnages, j'ai été intéressé par le cadre historique et géographique très original, mais il me manque une intrigue claire capable de rendre la lecture vraiment prenante et surtout il me manque la certitude qu'il y aura une suite car le premier tome ne se suffit pas à lui-même.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

album

dition
spciale
bordure
coin bordure coin