créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par flop
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Taïfu Comics

compl�tez cette fiche
Tome 4
Sc�narioSadogawa Jun
DessinSadogawa Jun
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2006
EditeurTaïfu Comics
CollectionShonen
S�rieNoodle Fighter, tome 4
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 ...
Bullenote [d�tail]

La vie poursuit son cours tranquille à Hanami : Miki découvre l’amour, l’amitié et les responsabilités de la vie d’adulte, pendant que Kankurô découvre de nouveaux moyens de rivaliser avec sa pire ennemie et qu’Ôta se sacrifie héroïquement pour sauver Megumi du côté obscur de la crevaison de pneus.
Et notre blonde boulangère se révèle sous un jour inattendu à l’ombre des cerisiers en fleur… Finalement, « tranquille » n’est peut-être pas le mot le plus approprié !

 

1 avis

herbv
En onze nouveaux chapitres, l’auteur prend le temps d’exploiter les personnages qu’il a introduits auparavant. Ne vous attendez donc pas à du neuf mais sachez apprécier les histoires proposées. On pourra attribuer une mention spéciale pour le chapitre 38 "L’amour lave plus blanc" où Miki a bien du mal à contrôler son énergie et sa force dans des tâches ménagères simples comme le nettoyage des bols du restaurant. Grâce à un entraînement spécial lui apprenant à exprimer son amour envers ceux-ci et lui permettant de se dominer, notre jeune serveuse progressera dans l’art d’être restauratrice. Jun Sadogwa réussit à faire passer à la fois les scènes comiques et celles plus tendres dans son dessin.

Et comment oublier le chapitre 39 "Rencontre du troisième type" où le restaurant est confronté à des clients cherchant à escroquer la patronne en insultant sa cuisine, appliquant ainsi le principe commercial qui veut que le client soit roi. Le déroulement de cette histoire est totalement hilarant, tout comme le reste du volume, mais les mimiques données par l’auteur à Miki lorsqu’elle s’attaque aux clients médisants sont une superbe réussite graphique et amènent la série vers des sommets dans le domaine du manga comique. En tout cas, il se confirme que la série ne perd pas encore son souffle et que Jun Sadogwa n’a pas encore fait le tour du sujet. Heureusement car, après tout, nous n’en somme qu’au quatrième volume et qu’il y en a dix-sept en tout.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin