crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

� Tonkam

compl�tez cette fiche
Nouvelles de Littérature Japonaise
Sc�narioIkegami Ryoichi
DessinIkegami Ryoichi
CouleursNoir et Blanc
Ann�e2000
EditeurTonkam
S�rieOne-shot !
Bullenote [d�tail]

Ce receuil de nouvelles de Ryoichi Ikegami (dessinateur de Sanctuary et Crying Freeman) propose une version en images de quelques classiques de la litterature japonaise. Toutes ces nouvelles parlent de relation humaines, de liens tissés entre les hommes. Quel que soit l'amour qu'elles magnifient (celui d'un père pour sa fille, d'une femme pour son amant voir d'un homme pour un fantôme), ces nouvelles deviennent de formidables histoires sous le trait tout en finesse d'Ikegami. Le graphisme saisissant des scènes clés créé une atmosphère vaporeuse où l'on s'immerge sans résister.

 

2 avis

sylvain ricard
Cinq histoires du début de ce siècle racontant le Japon ancien, 5 auteurs (Akutagawa, Edogawa, Kikuchi, Yamamoto et Izumi) et 1 dessinateur, Ryoichi Ikegami. Tout est dans les codes et l’honneur, dans le lyrisme asiatique qui nous est si peu familier. Les brimades, les arts décoratifs, les combats, l’amour, tout autant de thèmes abordés dans ce recueil de nouvelles illustrées magistralement. Pour ceux que le manga indiffère ou agace, ne faites pas l’amalgame. Pas de super-héros plus ou moins inspirés, que des êtres humains confrontés aux situations les plus dramatiques. Le japon des Samouraïs comme vous ne l’avez jamais vu, et une mention spéciale pour la cruauté édifiante des « Figures infernales ». C’est la perversion poussée jusqu’à son paroxysme. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce livre ne laisse pas indifférent.
rohagus
L'album est de belle qualité physique mais couverture et dessins ont un aspect nettement démodé à mes yeux. Dès les premières pages, j'ai reconnu le style du dessinateur de Crying freeman. Réaliste, ce sont moults beaux mâles virils et stoïques et moultes femmes soumises ou amoureuses aux seins facilement exhibés. Techniquement, le trait est maîtrisé et certaines planches sont bien réussies, mais je ne suis pas tellement fan.

C'est un recueil de 5 nouvelles Japonaises écrites dans la première moitié du 20e siècle. Chacune a pour décor le Japon traditionnel, le Japon des Daimyo, des femmes disciplinées et des hommes d'honneur. Ce sont à chaque fois des drames ou des tragédies aux intrigues simples mais très efficaces. C'est plaisant à lire et intéressant, mais la surprise et l'originalité ne sont pas tellement aux rendez-vous. Je dois avouer qu'à la lecture des avis ci-dessous, je m'attendais vraiment à quelque chose d'exceptionnel, d'innovant, de fort, mais ce n'est pas vraiment le cas. Et même les tragédies les plus fortes de ce recueil m'ont assez peu marqué car je les avais déjà plus ou moins lues dans des versions différentes dans d'autres nouvelles ou histoires occidentales. Ce qui reste cependant très plaisant, c'est cette ambiance purement japonaise qui offre un point de vue neuf, en ce qui me concerne, sur des drames bien construits.

Manga de qualité, histoires courtes plaisantes et bien racontées, mais rien de vraiment extraordinaire.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin