créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par vince
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Kana

complétez cette fiche
Tome 1
ScénarioMatsumoto Taiyô
DessinMatsumoto Taiyô
CouleursNoir et Blanc
Année2004
EditeurKana
CollectionMade In
SérieNumber 5, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Bullenote [détail]

Dans un monde futuriste imaginaire, Number Five est en fuite! Il est tireur d'élite au sein du conseil Rainbow, une organisation armée pour la protection de la paix et a entraîné à sa suite la jeune Matriochka. Les Rainbows n'auront de cesse de le rattraper et de l'éliminer… Sur cette base dramatique, l'aventure se mêle à un univers onirique et énigmatique. Un graphisme incomparable et une narration éclatée font de ce manga de Taiyou Matsumoto un must à découvrir!

 

1 avis

Herbv
J'ai relu le volume 1 (et lu le volume 2) et je reste toujours aussi dubitatif. Foutage de gueule intello ou coup de génie ? Pour l'instant, je n'arrive pas à trancher. La seule certitude pour l'instant, ce n'est que je n'accroche pas trop. Je ne comprend pas où veut en venir l'auteur, l'histoire est très décousue et on n'apprend pas grand chose du monde décrit, des personnages, de leurs motivations à quelques exceptions près.

Bref on est très loin de l'efficacité narrative d'un Ping Pong, de la désespérance d'un Printemps bleu ou d'un Frères du Japon, on s'approche plutôt de l'onirisme du dernier tiers d'un Amer Béton (la partie qui m'avait le moins plu, justement). Certes, comme il est écrit dans les très bons bonus (un peu décousus, eux aussi) du premier volume, Matsumoto s'est amusé à construire "un scénario complexe" et à priver le lecteur "du moindre repère". Effectivement, on ne peut que "rester dubitatif après une première lecture". Mais, pour ma part, je crains qu'il n'y ait pas de "fascination pour les images" ou un quelconque "plaisir de lecture" à la très grande différence de Ping Pong ou de Printemps bleu. Et une seconde lecture ne semble pas devoir changer mon avis. Heureusement que je suis très fan de Tayô Matsumoto et qu'une lecture un peu exigeante et rébarbative ne me fera pas fuir. Mais je ne saurais le conseiller qu'aux lecteurs familiarisés avec le mangaka et ceux-là n'ont pas besoin de mes conseils.

Parlons un peu du dessin. J'ai eu un peu de mal au début avec des planches (parfois entières) plus qu'inspirées par Moebius (celui du Monde d'Edena, de Major Fatal et du Bandard fou). Mais cela disparaît assez vite pour un dessin nettement plus "Matsumoto" même si de temps en temps, on a des réminiscences, des hommages dirons-nous, au détour d'une ou plusieurs cases. Très souvent, j'ai eu aussi l'impression d'un manque de fini dans le dessin, comme si on en était resté à la phase crayonnée ou résultant d'une certaine précipitation, d'un manque de travail. Je ne dis pas que ça été le cas, je pense même que c'est totalement volontaire de la part de l'auteur mais je n'adhère pas.

Un petit mot sur l'édition francophone. Elle est excellente, une totale réussite (j'ai quand même remarqué une petite inversion de bulle). Superbe couverture, pages couleurs (y compris à l'intérieur des volumes et pas seulement pour le premier cahier), très bonne traduction/ adaptation, choix des caractères et du lettrage adaptés, conservation des onomatopées originales avec une traduction pas trop envahissante (il faut dire qu'il n'y en a pas trop chez Matsumoto) avec juste un bémol sur les bulles noires traduisant les idéogrammes que je trouve souvent mal placées et agaçantes. Les scans et l'impression sont de qualité (au point que je me demande si Kana n'a pas pu bénéficier du matériel original), rien à reprocher donc, on en a largement pour son argent.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin