| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par bes
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Akileos

complétez cette fiche
Nyarlathotep
ScénarioRotomago | Lovecraft Howard Phillips
DessinNoirel Julien
Année2007
EditeurAkileos
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Nyarlathotep est l'une de ces histoires onirique et légendaire profondément malsaine, l'une de ces nouvelles courte qui engloutit le lecteur dans un monde cauchemardesque et désespéré...
Dans cette nouvelle illustrée, un narrateur relate l'ascension sociale politiquement incorrecte d'un Egyptien qui fascine les foules : Nyarlathotep. Exécutant merveilles et miracles scientifico-magiques, il s'annonce comme un nouveau messie, un guide spirituel que ceux qui le rencontrent suivent, fascinés. Mais cette fascination artificielle et magique, cache une réalité bien atroce... Un destin inéluctable attend ceux qui croisent Nyarlathotep. Le narrateur, d'abord sceptique, y succombera lui aussi...

 

1 avis

rohagus
Les amateurs de Lovecraft ne manqueront pas d'être interpellés par le nom de Nyarlathotep et la couverture de cet album leur donnera forcément envie de savoir ce qu'est précisément cette BD. Il s'agit en fait, semble-t-il, de l'adaptation d'une très courte nouvelle, un poème en prose peut-être, que Lovecraft aurait écrit suite à un rêve troublant, s'il faut en croire l'extrait d'une de ses lettres insérée en fin d'album.
Une histoire courte en hommage à Nyarlathotep, le Chaos Rampant, entité divine de l'univers de Lovecraft qui amène peurs, cauchemars et folies dans le coeur des hommes.

Le dessin de Julien Noirel me fait penser ici au style de Richard Corben. Même type d'encrages, trait similaire quoiqu'un peu plus réaliste et sombre, couleurs étranges. Quoique ce ne soit pas ma tasse de thé, il est maîtrisé et parfois bien réussi. Je ne lui reprocherai donc que la taille énorme de ses cases et planches, laissant une impression d'album un peu vide tant il se lit vite. D'autant plus que les planches sont muettes et ne font le plus souvent qu'illustrer le texte narratif.

Et c'est l'impression générale que me laisse cette histoire : trop courte, trop vaine. Cet album tente d'instiller l'ambiance et l'impression de sombre poésie et d'indicible peur qui se dégage des textes de Lovecraft. Il y est légèrement parvenu pour moi à un ou deux passages seulement. Pour le reste, je suis resté assez insensible à ce récit froid et assez grandiloquent.
Et surtout, à force de grandes images en une voire deux planches, l'album est lu rapidement, sans marquer le lecteur, pas plus que les quelques doubles pages d'illustrations/textes en fin d'album qui sont assez jolies mais m'ont donné l'impression de faire du remplissage.

J'ai donc ressenti très subrepticement l'intangible angoisse d'une oeuvre de Lovecraft à un ou deux moments dans cet album, mais pour le reste je n'ai pas été convaincu du tout.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin