| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Glénat

complétez cette fiche
Le Sourire de Bouddha
ScénarioWarnauts Eric | Raives
DessinWarnauts Eric | Raives
Année2003
EditeurGlénat
CollectionGrafica
SérieL'Orfèvre, tome 4
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5
Bullenote [détail]

Un petit port de Bretagne. Lors du déchargement du navire « Le Perle de Siam », une caisse s'écroule, dévoilant non seulement un bouddha de jade, mais aussi une grosse quantité d opium...
15 jours plus tard, au Grand Palais, à Paris... Une exposition consacrée à l'art Khmer réunie du beau monde, dont le policier Charles-Albert Lafleur ainsi que le Prince du Cambodge. Ce dernier ne tarde pas à demander une faveur à l'Orfèvre : il a besoin d'opium car son épouse, Soyan, en est dépendante. Lafleur s'exécute, s'attirant par la même occasion l'amitié du Prince.
C'est ensuite qu'il va enquêter sur cette histoire de bateau mystérieusement déchargé de nuit. La tête d'un bouddha aurait disparu... Menant son investigation, l'Orfèvre va peu à peu voir des cadavres jalonner son parcours... Il n'est qu'au début de ses surprises...

 

1 avis

poypoy
Pour moi cette série avait démarré doucement. Un héros et un contexte interessants, une ambiance réussie : L'idée d'un personnage au lourd passé dont on ne connaît que des bribes et qui se dévoile à nous au fil des albums n'est certes pas nouvelle, mais dans ce cas on est loin du héros type, sans failles et sans reproches. Son physique ne paye pas de mine et pourtant, on sent qu'il n'est jamais dépassé par les évènements, qu'une grande force émane de lui. Mais jusqu'à présent, la sauce n'avait que moyennement pris, cet album en revanche j'ai beaucoup aimé.
Peut être que l'effet série joue, on s'attache au personnage qu'on commence à connaître. L'histoire est aussi très interessante (plus que dans les tomes précédents à mon avis), cette fois ci l'orfèvre enquête sur un trafic d'art et d'opium entre la France et le Cambodge. On ressent bien son immense respect pour les peuples colonisés (comme dans le premier dyptique) et son mépris pour certains personnages haut placés. Bref, le personnage, tout en restant fidèle à ce qu'on sait de lui , se dévoile un peu plus.
Graphiquement c'est du pur Warnauts/Raives, on aime ou pas, moi j'aime bien, et je trouve cet album plus réussi que certaines de leurs dernières productions. Quelques cases magnifiques (comme ils n'en produisaisent plus depuis quelques albums) plantent le décor. Le contexte historique est aussi bien travaillé. La France des années 30, le colonialisme, ses bonnes intentions et ses dérives.
Bonne impression d'ensemble donc.

bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin