| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Mael


par Mael
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Atrabile

complétez cette fiche
Parcours pictural
ScénarioShaw Greg
DessinShaw Greg
CouleursShaw Greg
Année2005
EditeurAtrabile
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

C'est avant tout ce qui fait l'essence même de la bande dessinée et sa spécificité, " la séquentialité ", que questionne ici Greg Shaw. Bande dessinée abstraite aux accents oubapien, sans texte ni objet ambigu pouvant s'identifier à un personnage, ce Parcours pictural se lit comme " quelque chose dont on pourrait se demander s'il s'agit bien d'une bande dessinée mais qui correspond pourtant toujours à la fameuse définition de Scott McCloud : Images picturales et autres, volontairement juxtaposées en séquences, destinées à transmettre des informations et/ou à provoquer une réaction esthétique chez le lecteur. " Une balade visuelle qui place le lecteur en tant que personnage traversant l'ouvrage du début à la fin, et non pas en tant spectateur qui observe ce qui se passe. Un livre à part pour les esprits ouverts et les curieux en général.

 

1 avis

sydn
Cet album, paru chez Atrabile, fait figure d’ovni chez cet éditeur. Leur ligne éditoriale privilégiant habituellement les « histoires » plus que les œuvres « formelles », et publiant des albums en noir et blanc, plutôt qu’en couleur. Certes, cela fait des années que leur revue « Bile noire » comprend des planches assez expérimentales (principalement d’Ibn Al Rabin -il me semble d’ailleurs qu’il est l’initiateur de la démarche au sein de la revue- et de Baladi…), mais l’éditeur ne s’était jamais aventuré dans une démarche approchant de si près l’art conceptuel contemporain.
De quoi s’agit-il exactement ?
Lorsqu’on ouvre Parcours Pictural, la première chose qu’on voit, ce sont des tas de petits carrés ou ronds de couleur, un peu comme quand on grossit une image couleur sur un ordinateur jusqu’à en voir chaque pixel, ou quand on agrandit un imprimé en couleur, et que l’on voit sa trame… Là on se dit « c’est quoi ce truc ??! ». Déjà, notre première impression est celle de parcourir une image en couleur, mais grossit des centaines de fois. Un parcours pictural, donc…
« Ok, mais le rapport avec la bande dessinée, il est où ? »
En fait la corrélation avec le nom de l’œuvre ne s’arrête pas là. Chaque « case » est minutieusement pensée. Chacune d’entre elle amène la suivante. On a donc une véritable narration BD au sens strict du terme, jouant avec les codes « formes », « couleur », « mise en page ».
Le travail réalisé est particulièrement intéressant, car malgré un procédé apparemment tout simple, les différentes articulations sont toujours bien pensées, et souvent surprenante.
Greg Shaw nous rend visible l’essence même de la bande dessinée (la séquentialité), en formalisant de façon évidente les ellipses inter-iconique (pour parler comme notre cher Scott McCloud).
L’album est évidemment vite parcouru, rapidement « lu », un peu moins vite analysé, mais reste assez fascinant. Il y a un vrai travail sur l’objet lui-même, c’est bien pensé, je vous laisse le découvrir par vous même en librairie.
Ce n’est certes pas une BD que l’ont lit pour le plaisir de l’histoire, mais elle garde le pouvoir de nous transporter dans un autre univers, celui des couleurs, de la séquentialité, de la fascination.
Cet album est particulièrement indispensable pour celui qui s’intéresse à de telles démarches, et qui veux encourager un éditeur qui prend des risques en réalisant des œuvres intéressantes, mais peu vendeuses …
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin