créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Vote pour Le Grand Prix de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© L'An 2

complétez cette fiche
Les pierres aveugles
ScénarioGroensteen Thierry
DessinCablat Patrice
Année2008
EditeurL'An 2
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Etre retenu en otage au Yémen peut se révéler une expérience enviable si l’on succombe aux beaux yeux d’une lointaine descendante de la reine de Saba. Mais quand l’Histoire connaît des soubresauts tragiques, l’Arabie heureuse se referme telle un piège fatal.
Enlevé en juin 2001 au cours d’un voyage d’affaires, Bob Soppovski, sujet américain, tombe amoureux de Mouna, la belle institutrice du village où il est retenu captif. Les attentats du 11 septembre vont précipiter le dénouement fatal de cette idylle impossible.

 

1 avis

rohagus
Les Pierres aveugles aborde plusieurs thèmes tous aussi intéressants que novateurs dans le domaine de la BD. Il s'agit d'une prise d'otage au Yémen, celle d'un homme d'affaires américain à l'esprit ouvert et voyageur, fait prisonnier par une communauté de bédouins désireux d'échanger sa liberté contre des systèmes d'irrigation pour leur village. Par ce biais d'actualité, nous découvrons un peu un pays, le Yémen, et ses habitants. Nous découvrons aussi une histoire d'amour entre la soeur d'un des ravisseurs, jeune institutrice, et cet otage américain, preuve de l'entente possible entre les peuples et les civilisations.
Voilà donc un album assez dense et qui ne manque pas de sources d'intérêts pour le lecteur.

Le dessin est plaisant et souvent joli. Je le trouve cependant un peu austère et les personnages me semblent assez souvent figés. J'aime néanmoins son efficacité et les décors yéménites qu'il nous permet d'admirer.

J'ai bien apprécié ma lecture et ce qu'elle m'a appris, même si le message d'amitié entre les peuples était parfois un peu convenu. Nous y retrouvons effectivement le discours assez classique comme quoi, partout dans le monde, il y a des gens bien et des moins bons.
Quoiqu'il en soit, j'ai été plutôt charmé par l'histoire d'amour naissante entre cet américain et cette yéménite. Réaliste et touchant, on a envie qu'ils soient heureux ensemble.
J'ai trouvé également intéressant le fait de placer cette prise d'otage au moment même des évènements du 11 septembre. Cela donne un impact plus profond à son contexte. Il nous permet aussi de découvrir certaines causes ou conséquences du fanatisme, religieux ou non, vues sous un angle assez neuf.

Je suis juste déçu par le rythme narratif. J'ai en effet eu la sensation d'une très longue introduction sur les deux tiers de l'album puis que tout s'accélère vers la fin. La romance aurait mérité une mise en place un peu plus développée à mes yeux. Et surtout, je trouve la toute fin du récit beaucoup trop abrupte. Du coup, les émotions ne passent quasiment pas alors qu'il y avait là de quoi faire quelque chose de fort. Je me demande si c'est un choix réfléchi des auteurs afin d'éviter le pathos et pour se concentrer sur les seuls faits. En ce qui me concerne, je trouve ça assez dommage car c'est comme une belle introduction qui n'amène qu'à une conclusion trop rapide.
Une bonne BD au scénario plutôt novateur et intelligent quoiqu'il en soit.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin