créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les albums les mieux notés
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dargaud

complétez cette fiche
Le vaste monde
ScénarioFerri Jean-Yves
DessinLarcenet Manu
CouleursFindakly Brigitte
Année2005
EditeurDargaud
CollectionPoisson Pilote
SérieLe retour à la terre, tome 3
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5
Bullenote [détail]

La vieille Mortemont l'avait prévu, bientôt l'enfant naîtra aux Ravenelles. Du coup, Manu se lance frénétiquement dans la lecture du Laurence Pernould© et tente de percer les mystères de la paternité avec l'aide de l'Ermite du Grand Chêne. Et si le moment était venu pour lui de prendre un peu de recul ? Justement, Chateau-Moignon organise son fameux festival...

 

3 avis

doremi
A mes yeux, c'est clairement le meilleur des trois ! Je le trouve beaucoup plus "tendre" que les autres : un bébé arrive, la Mortemont se révèle sous d'autres jours et Manu, en futur papa, est absolument craquant (on dirait moi il y a 5 ans!). Et puis toujours ces "running gags" absolument kiffants avec un certain Johan Sbar® et Laurence Pernoud®. Pauvre Joann, il s'en prend plein la poire... c'est dur hein, le vedettariat.

C'est aussi l'occasion de rencontrer de nouveaux personnages : les 2 potes de Manu qu'il ne voit qu'aux festivals, le dessinateur de BD tibétain, les chasseurs de sanglier, les parents de Mariette... Et puis ce vieux Ferri ! Et l'Ermite ! Et Esope ! Aaah... quel beau petit monde... j'ai refermé l'album avec un grand sourire aux lèvres qui ne s'est estompé qu'au bout de quelques heures.

Je voudrais aussi insister, pour une fois (mais je devrais le faire à chaque fois en fait), sur le travail de Brigitte Findakly aux couleurs. J'ai toujours beaucoup apprécié son travail, mais là, vraiment, elle se surpasse (si c'est possible). Je sais que ce n'est pas facile quand beaucoup de décors sont enneigés. Elle sait mettre de la tendresse là où il faut, de l'angoisse autour de Manu quand il s'énerve (aah le gros sanglier!), de la douceur autour de Mariette, de l'innocence autour d'Esope, de la grosse bêtise bien grasse autour des chasseurs, etc, etc. Ah vraiment, j'aime bien. Dommage que les coloristes soient si rares en dédicaces...
herbv
Voici donc le 3ème opus d'une de mes séries préférées de Larcenet. Après avoir vécu dans le tome 1 l'installation de Manu Larssinet et de Mariette aux Ravenelles, une campagne bien sauvage pour qui n'a vécu que dans les villes de la banlieue parisienne puis dans le tome 2, la décision de fonder une famille, voici arrivé le moment de la naissance. C'est toujours sous la forme de strips de 5 ou 6 cases (mais pouvant être constitué d'une vignette unique parfois) que Ferry nous raconte la vie du double papier de Larcenet. C'est toujours aussi drôle (le premier gag "Le dicton" m'a plié de rire) mais il y a une touche de tendresse, peut-être due à l'arrivée du bébé. En tout cas, les auteurs réussissent à garder le rythme et à nous enchanter à nouveau avec un album tout à fait réussit. L'alliance de l'humour assez subtil de Ferri et le dessin "gros nez" si typique de Larcenet fait encore merveille.
alban
Mon avis porte sur les 3 premiers albums.

Avec cette intégrale, Dargaud donne le signal du retour au format adéquat pour cette œuvre. C’est le premier point positif de cette intégrale et j’ai du mal à imaginer ces 3 albums dans un format 48 CC traditionnel inadapté.
La présentation est soignée avec cette jaquette et le papier de qualité, la lecture s’annonce sympathique.
Las, malgré quelques fous rires par moment, les deux premiers volumes supportent difficilement une lecture d’une traite, par moment on finit par tourner en rond au même rythme que l’auteur perdu dans sa campagne et les thèmes abordés sont loin d’être assez variés. Le 3eme album redonne un peu de punch mais pas suffisamment pour en faire une œuvre indispensable.
Alors on reste néanmoins sur une lecture agréable mais sans plus.
Côté dessin, Larcenet déroule et fait un travail de qualité.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

album

intégrale
bordure
coin bordure coin