créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les albums les mieux notés
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par doremi
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Panini Comics

complétez cette fiche
Marvel Knights
ScénarioDixon Chuck
DessinBarreto Eduardo
EncrageDeCastro Nelson
CouleurKemp Dave | Avalon Studios
Dateavril 2002
EditeurPanini Comics
CollectionMarvel France
SérieMarvel Knights, numéro 19
autres tomes... 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20
Bullenote [détail]

- (Marvel Knights #10) [Couverture], Kaniuga Trent (D)
The good with the bad (Marvel Knights #10) [Récit à suivre]
Hero for hire (Marvel Knights #11) [Récit à suivre]
The long, long night (Marvel Knights #12) [Récit à suivre]

 

1 avis

Reznik
Un épisode plus urbain et réaliste.

Pas de méchant inédit doté d'incroyables super-pouvoirs capables de raser New-York mais un gang de truands d'Europe de l'est associé à Tombstone. Un tueur que les fans de Spider-man connaissent sans doute. Ce retour aux sources est correctement amené mais l'arrivée de Luke Cage dans le groupe n'apporte pas grand chose au scénario car trop mal exploitée.

En parallèle on suit la tentative d'évasion du Punisher, coffré par le groupe précédemment. De tous les héros impliqués dans Marvel Knights, le justicier-vengeur est le mieux travaillé par Chuck Dixon, en terme de dialogues comme de profondeur. Au contraire, Daredevil, la Veuve Noire ou Moon Knight sont condamnés à répéter les mêmes choses à longueur de temps et arc-boutés sur leurs positions respectives.

Visuellement le trait déjà pas terrible de Barreto est encore plus rapide. Les scènes d'actions sont toujours bordéliques.

Finalement on a presque hâte de voir le bout pour en finir avec cette mini-série secondaire.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

album

bordure
coin bordure coin