| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Vote pour Le Grand Prix de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Mosquito

complétez cette fiche
Rex
ScénarioZezelj Danijel
DessinZezelj Danijel
CouleursNoir et Blanc
Année2001
EditeurMosquito
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

thierry
Les Éditions Mosquito semblent s'être spécialisées dans une bande dessinée de format plutôt classique, mais privilégiant un ton plus adulte. Plus par les thèmes approchés, les ouvrages édités apr Mosquito n'hésitent que rarement a recourir a certaines expérimentations formelles, ainsi les travaux de Toppi ou Battaglia.
Le Yougoslave Danijel Zezelj fait partie des auteurs les plus présents dans ce catalogue. Ses ouvrages embrassent aussi bien le récit fantastique ("La mort dans les yeux", spin-off du Sandman) ou le récit plus intimiste,a tendance poétique ("Le rythme du coeur" aux ambiances teintées de magie et de jazz).
REX s'inscrit dans la tradition du polar dans ce qu'il a de plus glauque. L'intrigue est particulièrement basiques. Bill Orlowski est un flic intègre. Il enquête sur une trafic de drogue impliquant le chef de la police locale. Ce dernier fait alors porter le chapeau a Orlowski, qui se retrouve condamné a 7 ans de prison Il y retrouve une bandes d'affreux dont chacun a au moins douze douzaines d'oeufs a peler avec lui. Le récit s'ouvre sur l'évasion d'un Orlowski ivre de haine, bien décidé a se venger. S'en suit une banale histoire de revanche entrecoupée de quelques flash-back revenant sur la détention d'Orlowski.
C'est dans la forme qu'il faut chercher l'intérêt de REX. L'intrigue quasi-paroxystique met en scène des individus pourris jusqu'à la moelle.



Cette impression est accentue par une représentation outrancière des protagonistes, a l'exception d'Ida, la maîtresse d'Orlowski. Cette dernière semble égarée dans ce monde peuple de monstres vaguement humains. Orlowski lui-même n'a plus grand chose d'humain. Les sévices subis en prison l'ont pour ainsi dire tué. La prison a donné naissance a Rex, l'instrument de la vengeance d'Orlowski.
A l'inverse, Zezelj traite ses décors de manière ultra-réaliste. Il travaille visiblement a partir de photos qu'il retouche pour leur donner une apparence de cite a l'agonie.



Cette ville semble être en train de mourir lentement, rongée par la violence dont elle est le théâtre. De ce contraste naît une ambiance irréelle entre personnages aux traits lourds,d'un noir intense et une ville qui semble progressivement avalée par le smog.
Pour parachever ces sensations de violence, Zezelj renvoie a une chanson de Tom Waits, extraite de l'album "Bone Machine": Going out West, aux sonorités rugueuses et cahotiques.
Rex relève plus de l'exercice de style que du polar. Mais Zezelj excelle dans la création de cette ambiance délétère. En ce sens, il réussit un très bon ouvrage, même si on est en droit de regretter que l'intrigue soit aussi linéaire.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin