créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© The Hoochie Coochie

complétez cette fiche
Rock world
ScénarioØrsted Jacob
DessinMosdal Søren
Année2014
EditeurThe Hoochie Coochie
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

P7. Copenhagen Rock World, Turkey Comix n°19 (Turkey Comix #19) [Récit complet]
- P28. Roskilde Festival, [Récit complet]
- P34. The Fucking Chimps, [Récit complet]
P41. Noizeworld, Turkey Comix n°21 (Turkey Comix #21) [Récit complet]
- P64. Épilogue - 2, [Récit complet]
- P75. Smoki'es Corner, [Gag]
- P76. Smoki'es Corner, [Gag]
P77. Uli Van Bator, Turkey Comix n°20 (Turkey Comix #20) [Rédactionnel]
- P83. Boil World, [Récit complet]
P110. To the beach, Turkey Comix n°22 (Turkey Comix #22) [Récit complet]

 

1 avis

Mael
Søren Mosdal est surprenant : en quelques années, il a surfé de la BD expérimentale aux histoires de vikings, en passant le portrait féministe. Reconnaissable au premier coup d’œil pour son superbe trait expressionniste, on le retrouve ici dans le milieu du rock'n’roll, des festivals, de la nuit... Sur des scénarios de Jacob Ørsted, il dresse une dizaine de portraits féroces, originellement parus dans une trilogie de fanzines en VO. Quelques uns avaient été publiés dans la belle revue Turkey Comix.

Au cœur de ces pages, il y a Charley, blogueur amateur de noise, très imbu de lui-même, volontiers méprisant et terriblement seul. Il marche souvent au côté de Mickey, un alter-ego qui ne lui ressemble pas beaucoup, pour qui concert est synonyme de beuverie en dehors des soirées foot. De salles en salles, ils écument les bars et donnent leur avis sur la scène musicale du moment... Un avis que pas grand monde n'écoute mais qui est sans doute la chose la plus importante du monde à leurs yeux.

Si Rockworld est acerbe, il ne faut pas y voir de haine, plutôt la gentille ironie que l'on distille à un bon ami. Ici, c'est à la fois le monde musical de Copenhague – qui peut s'étendre à toutes les villes –, ses groupes et ses fans... Un milieu auquel les auteurs ne se cachent pas d'appartenir, admettant volontiers s'être souvent inspiré de leurs propres expériences. On sort rasséréné de ces 128 pages de non-aventures douloureusement drôles et tendrement pathétiques.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin