| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par Cellophane
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
Je veux que tu m'aimes
ScénarioLyfoung Patricia
DessinLyfoung Patricia
CouleursOgaki Philippe
Année2006
EditeurDelcourt
CollectionJeunesse
SérieLa Rose écarlate, tome 2
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 ...
Bullenote [détail]

Maud vit maintenant à Paris chez son grand-père. Ce dernier essaye tant bien que mal de lui apprendre les bonnes manières nécessaires à une jeune fille de la bourgeoisie. Mais, plus que jamais, Maud est décidée à retrouver l’assassin de son père. À l’instar de son héros, le bandit surnommé Le Renard, elle se déguise la nuit pour détrousser les riches et redistribuer leurs richesses aux plus démunis…

 

1 avis

Coacho
Je m’étais laissé aller à lire le 1° tome sur les conseils d’un Hervé plutôt agréablement surpris et j’avoue ne pas avoir détesté l’album !
J’entends par là que l’histoire, sur une trame classique s’il en est, n’était pas désagréable et le rythme assez soutenu permettait au lecteur de ne pas sombrer dans l’ennui… Une quête insensée, une histoire de vengeance, des héros masqués à cheval… Bon, on en a eu pas mal !
De plus, l’héroïne sortait dans une période où Soleil éditait son Belladone et lui proposait une exposition en librairie qui me semble plus importante que celle réservée à Patricia Lyfoung.
Son trait louche du côté du manga, et les personnages en ont ainsi toutes les caractéristiques, ainsi que de nombreux codes. Ca plaît ou pas, mais c’est un style auquel il va nous falloir nous habituer car le mix de ces cultures et influences graphiques n’a pas fini de produire (de formater ?) la BD franco-belge des prochaines années…
Mais là, ce 2° tome sombre à mes yeux… et c’est dommage car j’aurai voulu encore encourager l’auteur dans son entreprise…
Mais à ce rythme, il va y en avoir pour 10.000 tomes !
Ca piétine, ça s’embourbe un peu même, et les dessins deviennent de plus en plus légers… Dans le sens où l’absence de décors, de détails, force le regard à s’arrêter sur ce qu’il reste : les personnages.
Et si les personnages souffrent d’une anatomie approximative, et que les couleurs photoshopiennes vous crèvent la rétine à cause d’effets de lumière, de couchers de soleil moyens, et d’aplats trop lisse, il ne reste alors plus que les dialogues…
Et si les dialogues sont aussi creux que ceux entre le Renard et la Rose Ecarlate, alors que reste-t-il ? Et bien une grande déception…
Je suis très rarement contre le travail d’un auteur mais là, je me demande si Patricia Lyfoung a été pressée, ou si l’éditeur voulait un truc très spécifique, mais j’ai l’impression que tout en étant honnête, elle est passée à côté de son sujet…
Ceci étant, la fin propose un bon cliffhanger qui fonctionne et donne envie de lire la suite… Comme quoi ! Alors je tenterai l’aventure un album de plus tout de même car je ne veux pas rester sur une si mauvaise impression… Vous, vous faites comem vous voulez !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin