créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par MR_Claude
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dupuis

complétez cette fiche
Les Enfants de Salamanca (1ère partie)
ScénarioBec Christophe
DessinRaffaele Stefano
Année2008
EditeurDupuis
CollectionRepérage
SérieSarah, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3
Bullenote [détail]

Parce qu'il l'avait convaincue qu'un déménagement l'aiderait à tirer un trait sur son douloureux passé, Sarah a accepté de quitter New York pour rejoindre son mari David, en mission à Salamanca, une petite ville forestière perdue en Pennsylvanie. Sur place, la jeune femme constate avec effroi que la tranquillité promise n'est pas au rendez-vous. Il y a d'abord leur nouvelle demeure, "visitée" pendant leur absence. Il y a ensuite chez Sarah cette sensation étrange et diffuse d'être observée en permanence. Sarah pensait fuir définitivement ses démons ; elle doit se faire une raison : la partie est loin d'être terminée...

Réédité par les Humanoïdes Associés en 2013 sous le titre Les ombres de Salamanca

 

1 avis

rohagus
Voilà la nouvelle série scénarisée par Christophe Bec, scénariste prolixe s'il en est depuis quelques ans. On y retrouve aussitôt l'ambiance qui est propre à la majorité de ses oeuvres, une ambiance relativement proche des films américains à suspens, aux intrigues sombres où le fantastique peut surgir à chaque instant.

Même au niveau du dessin, Christophe sait s'associer à des auteurs dont le style rappelle un peu le sien. Ici, Stephano Raffaele, déjà auteur de Fragile, a un trait réaliste qui s'apparente à certains comics polar ou dark fantastic. Pas toujours très clair en ce qui concerne les visages des personnages, il se révèle cependant très vite efficace et agréable.

Quant au récit, il rappellera par bien des aspects les trames de films d'horreurs à l'américaine : une famille qui s'installe dans une maison reculée dans la forêt, aux abords d'une petite ville aux habitants étranges qui semblent tous cacher un secret inavouable. Et voilà qu'une créature dangereuse rôde dans l'obscurité de la cave de ces nouveaux venus.
Un tel scénario me laisserait assez indifférent, je l'avoue, car n'apportant rien de neuf et n'étant pas en mesure, tel que raconté ici du moins, de faire monter l'angoisse en moi.
Mais si je n'ai pas été effrayé par ma lecture, j'ai néanmoins été troublé, ma curiosité attisée. Car l'intrigue horrifique n'est pas tout. Il y a quelque chose d'étrange concernant l'héroïne elle-même. On apprend rapidement qu'elle a subi d'atroces humiliations dans sa jeunesse et qu'elle en est restée plus ou moins schizophrène, parlant dans sa tête à une certaine Kelly dont on apprendra plus tard qui elle est. L'atmosphère l'entourant est glauque, tout aussi glauque que l'abominable description de ce qu'elle et d'autres enfants ont dû endurer lorsqu'elle avait six ans.
Mais tout cela entraîne le doute sur tous les évènements qui l'entourent : est-ce une trame banale d'horreur ou est-ce que tout cela ne serait pas lié à elle, à son esprit troublé ? Quel lien y a-t-il entre elle et la créature de la cave ?

Le ton de cette BD est clairement noir, voire rebutant dans certaines scènes. Mais l'ambiance est assez troublante et a su m'intéresser, suffisamment en tout cas pour que je veuille vraiment en savoir plus et lire la suite.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin