| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par MR_Claude
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Panini Comics

complétez cette fiche
Secret War
DessinDell'Otto Gabriele
CouleurDell'Otto Gabriele
Année2007
EditeurPanini Comics
CollectionMarvel Deluxe
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

- [Couverture], Dell'Otto Gabriele (D)
1ère partie, Secret War (Secret War #1) [Récit à Suivre - Début], Bendis Brian Michael (S)
2ème partie, Secret War (Secret War #2) [Récit à suivre], Bendis Brian Michael (S)
3ème partie, Secret War (Secret War #3) [Récit à suivre], Bendis Brian Michael (S)
4ème partie, Secret War (Secret War #4) [Récit à suivre], Bendis Brian Michael (S)
5ème partie, Secret War (Secret War #5) [Récit à Suivre - Fin], Bendis Brian Michael (S)
Secret War : From the Files of Nick Fury [Récit complet], Raicht Mike (S), Jusko Joe (DE), Cassaday John (DE), Austen Chuck (DE), Finch David (D), Bradstreet Tim (DE), Bennett Joe (DE), Grummett Tom (D), Braithwaite Douglas (DE), Erskine Gary (E), Miki Danny (E), Dell'Otto Gabriele (E)
D : Dessin S : Scénario E : Encreur

Les cinq épisodes de Secret War enfin présentés en grand format. En bonus, plus de 100 pages extraites du numéro spécial From the Files of Nick Fury et de l'édition cartonnée américaine.

Autre(s) publication(s):

Secret War (Secret War #1)
dans Secret War (Marvel Mega #19)
Secret War (Secret War #2)
dans Secret War (Marvel Mega #19)
Secret War (Secret War #3)
dans Secret War (Marvel Mega #21)
Secret War (Secret War #4)
dans Secret War (Marvel Mega #21)
Secret War (Secret War #5)
dans Secret War (Marvel Mega #25)

 

1 avis

rohagus
Ma curiosité m'a fait craquer, je voulais voir ce que valait cette série dont j'avais un peu entendu parler. Globalement, sur la BD en elle-même, je n'ai pas été véritablement déçu.

Le dessin de Gabriele Dell'Otto est beau. C'est le genre peinture réaliste esthétisante et un peu sombre. Du beau boulot même si certaines scènes manquent un peu de clarté. C'est même parfois très beau et je suis sûr que beaucoup d'amateurs de ce style graphique seront ravis.

Le scénario quant à lui est intéressant. Comme je l'aime quand il s'agit d'histoires de super-héros, il évite l'accumulation de combats et se focalise un peu plus sur les relations entre les personnages et les discussions un peu intelligentes. Bon, il n'évite pas le super combat final où tout le monde est réuni mais quand c'est bien mis en place auparavant, ça passe bien pour moi.

Il y a donc un vrai scénario, un scénario inspiré d'histoires "vraies" de l'espionnage américain transposées dans l'univers Marvel.
En gros, l'analogie est vite faite : cela parle de terroristes payés par une puissance étrangère, cette dernière étant une ancienne dictature dont le dictateur a été destitué par les USA. Mais comme ce pays est désormais soutenu financièrement par les US, le gouvernement ne veut pas agir par la force et préfère la diplomatie. Ce n'est cependant pas du goût de certains membres des services secrets qui décident plutôt de monter une équipe, de se rendre sur place en secret et de faire tomber le gouvernement terroriste par la force. S'agit-il d'une analogie avec l'Afghanistan, l'Irak, le Pakistan ou la Lybie, cela revient au même dans l'esprit américain, je pense.
Transposé chez les Super-héros, ça donne Nick Fury qui plaque le gouvernement US et le SHIELD et rassemble des super-héros pour aller latter du super-vilain en Latvérie. Enfin en un peu plus fin, heureusement, mais pas tant que ça si on prend un peu de recul.

"Nécessité fait loi", semble être la devise de Nick Fury mais hélas aussi un peu le message qui ressort de ce récit. En gros, ce n'est pas grave si on tue plein d'innocents au mépris de toute diplomatie internationale du moment qu'on peut empêcher ou retarder une action terroriste ennemi contre les USA. Hélas, hormis quelques "oh, ce n'est vraiment pas bien ce qu'on a fait là" de la part des gentils super-héros soudain pris de remords, je n'ai pas tellement vu la condamnation d'une telle politique aussi abjecte que peuvent l'être celle des USA quand ils affichent clairement leur vision à sens unique.
Et ce n'est pas la fin en queue de poisson qui m'a consolé puisque tout finit par s'expliquer par une simple baston générale où il faut protéger le monde civilisé de la destruction. Et quand tout est fini, voilà, il reste un peu d'amertume mais toujours pas de désaveu complet de l'action de Nick Fury par les auteurs, à ce que j'ai ressenti du moins.

Malgré ce sentiment mi-figue mi-raisin, j'ai bien aimé ma lecture. Le récit est bien construit et prenant. Les personnages sont bons, et on trouve là de belles prestations notamment celles de Daredevil, Spider-Man et Wolverine dont les personnalités sont mises en avant avec succès ici. L'histoire est bonne et bien racontée, avec juste un regret sur le passage en Latvérie qui est trop brièvement traité à mon goût.

Mais je ne conseille pas l'achat de ce bouquin tel que paru dans la belle collection Marvel Deluxe de Panini. Car j'ai franchement eu un sentiment d'arnaque quand j'ai réalisé que la BD elle-même ne remplissait qu'à peine les 2 tiers de l'album ! Le reste est composé d'illustrations dont je me foutais allègrement et de textes, fiches et interrogatoires du SHIELD et de Nick Fury qui ajoutent un peu de profondeur et de détails au récit mais pas tellement au final. Un tiers de l'album à mes yeux est du pur remplissage, je suis désolé, c'est vraiment ce que j'ai ressenti à sa lecture. Alors payer 25 euros pour ça, ça me fait mal !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin