| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Éditions du Long Bec

complétez cette fiche
Snærgard
ScénarioWagner Vincent
DessinWagner Vincent
Année2017
EditeurÉditions du Long Bec
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Snærgard est une aventure médiévale-fantastique au sens classique du terme.
Il était une fois Pelle, fils de noble norvégien maltraité par un père hargneux et violent, qui rencontre un jour un jeune homme étrange, noble errant de passage dans la région, qui cache visiblement un secret lié à un loup gigantesque qui terrorise la populace. Définitivement trahi par son père, Pelle décide de le quitter pour sauver son nouvel ami du sortilège qui s'est abattu sur sa sœur et lui.

J'ai aimé le classicisme de ce récit et l'élégance de son dessin. Le trait de Vincent Wagner ainsi que le sujet traité m'ont rappelé le graphisme de Mathieu Bonhomme (Messire Guillaume) et c'est un grand compliment que je lui fais là. Ses planches sont pleines de classe, et j'aime aussi la sobriété de la mise en couleur, qui se rapproche parfois d'une pure bichromie.
L'intrigue met un certain temps à se mettre en place, avec une narration en flash-back pour ce qui est du premier chapitre qui n'est pas tout à fait pour me séduire. Mais une fois sur sa lancée, l'histoire devient prenante et fluide. Son ton sérieux et son respect d'un esprit d'aventure et de fantastique à l'ancienne lui donne un aspect un peu rétro, comme ces récits d'aventure classiques qu'on pouvait lire en périodiques il y a quelques décennies. Pour autant, elle ne se laisse pas totalement deviner et apporte quelques rebondissements inattendus.
Il n'y a que la toute fin qui m'a un peu déçu, les trois dernières pages. Elle prend très subitement une tournure tragique qui m'apparait inutile et presque malvenue tant elle semble tomber comme un cheveu sur la soupe. Peut-être est-ce mon goût pour les fins heureuses qui est contrarié mais toujours est-il que j'aurais aimé une fin différente, ou alors au moins quelques pages de plus pour mieux l'accepter.
De ce fait, mon impression d'ensemble est légèrement gâchée mais je reconnais toutefois qu'il s'agit d'une très belle BD qui me donne envie d'en lire davantage de cet auteur.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin