| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Kinaye

complétez cette fiche
Snapdragon
ScénarioLeyh Kat
DessinLeyh Kat
Année2021
EditeurKinaye
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Snapdragon, c'est le nom d'une jeune fille vivant dans une petite ville américaine. C'est un nom de fleur, car dans sa famille, toutes les femmes ont un prénom de fleur. Ça ne l'empêche pas d'avoir un très fort caractère et de ne pas hésiter une seconde à braver la maison d'une sorcière pour chercher son chien disparu. Sauf qu'en guise de sorcière, elle y rencontre une vieille femme solitaire au mode de vie bien particulier. Et toutes deux vont apprendre à se connaitre... et se surprendre l'une l'autre de bien étrange manière.

Sur la première moitié de l'album, ce comics ressemble à un roman graphique sympathique mais pas très original, si ce n'est la personnalité marquée des protagonistes. Et soudain, au milieu de l'histoire, le fantastique fait sa brusque apparition et modifie grandement le ton du récit sans pour autant l'éloigner de ses thématiques principales : les relations humaines et la différence.

J'ai apprécié le non-conformisme des personnages et l'intelligence de leurs relations. Il n'y a pas de quiproquos et autres mésententes idiotes, les protagonistes tiennent les uns aux autres et le montrent dans leurs actes et paroles. Chaque caractère est bien marqué.
On peut toutefois trouver un peu trop présent le sujet très américain du genre, ces fameuses Gender Studies qui ont fait parler d'elles aux USA ces dernières années. Non pas que ça me dérange mais je trouve la concentration de personnes concernées un peu hors statistiques ici : sur cinq protagonistes principaux, on a une héroïne garçon manqué qui se cherche, une lesbienne, une bi puisque lesbienne à la base mais finalement mariée avec des enfants, et un garçon ou plutôt une fille transgenre. La seule vraiment hétérosexuelle est une femme pompier plus costaude que la plupart des mecs. Cela est mis en place et présenté de manière très naturelle et cela ne trouble pas le récit mais c'est plus l'improbabilité d'avoir autant de genres atypiques sur un panel de personnages si restreints que je trouve artificiel.
Cela m'a fait légèrement tiquer mais ça ne m'a pas empêché d'apprécier le récit. Comme je l'ai dit, il implique à partir d'un certain stade une véritable dose de fantastique, de magie en fait, mais c'est une magie naturelle, bienveillante et agréable. J'ai aimé la manière dont elle était introduite et maniée par les personnages. Elle sert en outre bien le récit et ses thématiques très humaines.
A côté de cela, le dessin est lui aussi bien plaisant, avec là encore une petite personnalité bien à lui. J'ai seulement mis un certain temps à comprendre si l'héroïne, dont la mère est noire, était elle-même noire, métisse, blanche ou albinos. De même, physiquement, il est bien difficile de donner du madame à la fameuse vieille sorcière tant elle ressemble complètement à un homme. Mais je suppose que ça n'a aucune importance pour le récit.

Je ne suis pas complètement tombé sous le charme de ce roman graphique teinté de fantastique, mais j'ai apprécié son originalité, ses personnages et l'agréable subtilité de son sujet et de sa narration.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin