créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les albums les mieux notés
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par Coacho
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Le Seuil

complétez cette fiche
Sous les feuilles
ScénarioGiandelli Gabriella
DessinGiandelli Gabriella
Année2004
EditeurLe Seuil
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

Un étranger arrive dans un village. C’est un homme bizarre, qui aime les bois, leur odeur, leurs couleurs, et qui semble en connaître les moindres recoins même si personne ne l’a jamais vu dans la région. Il s’installe à l’auberge du village, suscitant une certaine méfiance chez les habitants. Parmi ces derniers, Aldo, dont on apprend l’histoire tragique : quand il était petit, son frère est mort dans les bois. Qui est ce visiteur étrange, quel rapport a-t-il avec Aldo, et d’où vient cette voix déchirante qui, dans les bois, appelle incessamment à l’aide ? La fin ne sera pas forcément celle que l’on soupçonne... En peu de mots, dans un style graphique très dépouillé, l’auteur de cette bande dessinée introduit à la fois avec force et subtilité les thèmes du secret de famille, de l’angoisse, et de la mort.

 

1 avis

pikipu
Si l'on regarde bien sous les feuilles, on voit une multitude de choses. Ces choses-là ne sont pas invisibles, ni véritablement cachées. Elles sont là, toujours, elles ne disparaitront pas, elles font partie de la vie.
Il suffit juste de savoir regarder, d'être attentif, de gratter une fine pellicule à laquelle nous sommes habitués et qui nous empêchent de mieux voir. Pour mieux comprendre.

Gabriella Giandelli ne brosse pas ici un guide animalier pour une meilleure connaissance de la forêt, elle nous parle d'un village, de quelques habitués, de leur forêt, d'un étranger avec tout son lot de mystère, de méfiance suscitée.
En grattant un peu, elle nous révèle un drame, un non-dit, un de ces secrets qui déterminent la vie des gens, leur comportement et leur appréhension du monde. Sommes-nous ici dans un rêve? Et qui est donc cet étranger?

Dans un rythme lent, suspendu, Giandelli nous livre une succession de planches magnifiques, mystérieuses, envoutantes. Il y a dans ce trait une naïveté teintée de force qui m'a subjugué. Quelques visages évoquent Buffet, Picasso. Ajoutez à cette ambiance mystérieuse, sombre et onirique, un traitement brut des couleurs d'un effet saisissant. Pas plus de quatre à 5 couleurs par case, pas de gradué, pas d'effet de lumière. Tout est dit dans le choix de la couleur. Le jaune de la lumière, le violet d'une ombre, le noir qui épaissit, contraste et ce blanc, immaculé, saisissant. Un ravissement pour les yeux.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin