créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les albums les mieux notés
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Rohagus


par NDZ
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Flammarion

complétez cette fiche
Et c'est là que mes ennuis ont commencé
ScénarioSpiegelman Art
DessinSpiegelman Art
CouleursNoir et Blanc
Année1992
EditeurFlammarion
SérieMaus, tome 2
autres tomes1 | 2
Bullenote [détail]

La lutte entre la chat et la souris est inégale, car la haine de l'un attise la crainte de l'autre et l'anéantit. La chat rattrape la souris et le peu d'espoir de fuite qui lui restait s'envole en fumée.
La haine l'emporte. La souricière se referme...
Celle-ci s'appelle Auschwitz...

 

2 avis

Grunt
Aucune chronique, aucun qualificatif ne peut résumer le malaise qui se dégage cette histoire véridique.

Douloureusment crédible. Incroyablement efficace. Puissant, humain et grave.

Que dire de plus, sinon que ce témoignage implique une part intime (pleine d'humilité concernant l'auteur), autant qu'un respect forcé pour les déportés.

L'holocauste, cet effroyable balafre, cette indélébile tache sur le visage de l'humanité, revet dans Maus un réalisme glacial présent dans nulle autre oeuvre, dans aucun livre scolaire.

Un triste et puissant hommage aux victimes des camps de la mort. Forcément nécessaire.
CoeurDePat
Le tome 2 par contre, lu à peine plus tard, me semble nettement mieux. A dire vrai je ne sais pas si j'ai enfin réussi à rentrer dans l'histoire, si mon humeur était plus propice à cette lecture, si cette suite était techniquement différente ou si tout simplement l'histoire en elle-même m'intéressait plus, mais le fait est que j'ai été assez captivé.

On retrouve le thème abordé également (je n'ose dire "déjà" ou "depuis") chez Primo Levi, "La liste de Schindler", etc, à savoir la vie en camp de concentration. Je n'y ai (presque) rien appris de nouveau, mais le récit est assez efficace et captivant.

Sinon, l'idée de choisir les animaux en fonction des nationalités est intéressante, de même que l'utilisation des masques d'animaux pour indiquer les déguisements ou le comportement. Idem pour le titre, qui malgré le sérieux du sujet est un très bon jeu de mots.

Bref, un témoignage intéressant, mais qui n'est pas seulement un témoignage sur les camps de concentration -- d'ailleurs sur ce sujet je préfère de loin "Si c'est un homme", de Primo Levi -- et en tant que bande dessinée un ensemble à mon avis moyennement convaincant (eh oui, je sais... :( ).
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin