| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Vote pour Le Grand Prix de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par Mael
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
Spawn - Wildcats
ScénarioMoore Alan
DessinClark Scott
EncrageRegla Sal
CouleurStudio Olyoptics
Année2010
EditeurDelcourt
CollectionContrebande
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

1ère partie, Devilday (Spawn / WildC.A.T.s #1) [Récit à Suivre - Début]
2ème partie, Devilday (Spawn / WildC.A.T.s #2) [Récit à suivre]
3ème partie, Devilday (Spawn / WildC.A.T.s #3) [Récit à suivre]
4ème partie, Devilday (Spawn / WildC.A.T.s #4) [Récit à Suivre - Fin], Carlson Chris (E)
E : Encreur

2017. Sous le règne d'un Spawn devenu tyran, notre monde a été transformé en antichambre de l'Enfer. Grifter et Zélote des WildCATS, équipe de super-héros extraterrestres chargés de protéger la Terre contre la menace Daemonite, reviennent à notre époque avec pour mission d'assassiner Spawn...

 

1 avis

rohagus
Ce n'est qu'après avoir refermé cet album que j'ai découvert qu'Alan Moore était censé être le scénariste de ce... truc ? Ce n'est pas possible. Ce doit être un homonyme. Ou alors il a seulement vendu le droit d'utiliser son nom et le dessinateur s'est débrouillé seul... Car c'est vraiment de la bouillie commerciale indigne de l'auteur de Watchmen, un gros prétexte bidon pour mélanger deux licences aux succès relatifs.

Spawn déboule comme un chien dans un jeu de quilles dans l'univers des WildC.A.T.S de Wildstorm. Rien ne l'explique en tant que tel, on apprend juste que lui avait vaguement entendu parler d'eux, tandis qu'eux le prenaient plus ou moins pour un mythe. Crédible... Et cette médiocre crédibilité sera encore plus entamée quand se mettra en place à vitesse grand V un scénario bien incohérent de héros venus du futur chercher du renfort pour combattre un méchant dictateur qui serait la version du futur de Spawn lui-même.

Tout au long de cette histoire, une seule chose a retenu un peu ma curiosité : voir s'il y avait une raison expliquant pourquoi le personnage de Spawn pouvait devenir aussi démoniaque que le tyran qu'on nous décrit dans ce futur apocalyptique. Et au final, de raison, il y en a une mais elle est aussi farfelue, artificielle et superficielle que le reste de l'intrigue.
A part ça, on a un scénario complètement bourrin. Des combats à répétition, des dialogues souvent idiots et une trame aussi épaisse qu'une feuille de papier. Le dessin lui-même est de très faible qualité, tant sur les décors que sur les personnages qui sont ultra-formatés et sans substance. Qui plus est, hormis sur la toute fin où l'on retrouve un petit peu le personnage de super-héros martyr qu'est Spawn, ce dernier jouera les faire-valoir à moitié idiot pendant tout le reste du récit.
Un exemple de cross-over raté auquel j'aurais aimé ne pas voir accolé le nom d'Alan Moore.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin