| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Cellophane


par pessoa
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Le Lézard Noir

complétez cette fiche
Tome 1
ScénarioHigashimura Akiko
DessinHigashimura Akiko
Année2020
EditeurLe Lézard Noir
SérieTokyo Tarareba Girls, tome 1
autres tomes1 | 2
Bullenote [détail]

 

1 avis

herbv
Rinko, Kaori et Koyuki sont trois jeunes femmes à la trentaine bien passée. Elles sont toujours célibataires ; et cette situation leur pèse de plus en plus. Surtout, elles se rendent comptent que les hommes de leur âge leurs préfèrent les jeunes filles : « Tous les Japonais sont des pédos » affirment-elles. Il faut se rendre à l'évidence, elles ne sont plus de la première fraîcheur et la compétition devient trop difficile une fois passée la trentaine. Lors de soirées arrosées dans une gargote de quartier, passées à se lamenter sur leur sort et l'urgence de trouver une stratégie pour trouver un mari à base de « yakafokon », nos trois anciennes catherinettes finissent par importuner un jeune homme, mannequin débutant qui commence à être à la mode, qui aimerait boire en toute tranquillité sans être dérangé par des « y-a-qu'à-faut-connes »....

Tokyo Tarareba Girls est la nouvelle série d'Akiko Higashimura proposée par Le Lézard Noir. Il s'agit là d'un des titres phares de la mangaka la plus douée de sa génération. Il était attendu avec impatience par les fans de l'auteure. Cette attente est totalement justifiée tant les qualités sont nombreuses : rythme endiablé, personnages hauts en couleurs, surtout les trois femmes, humour ravageur tant on sent une certaine dérision emplie de gentillesse, etc. Qui plus est, derrière la forme, il y a du fond avec le questionnement de la société japonaise sur l'obligation de se marier mais aussi sur la peur de la solitude qui finit par toucher les célibataires les plus endurci(e)s. Il faut dire qu'au rayon célibat et mariage, Higashimura s'y connait. Comme elle le fait remarquer dans sa postface, elle a été mariée, divorcée, donc seule avec un enfant à charge, et remariée sans estimer que l'union est l'alpha et l'oméga d'une vie de femme. La suite promet donc d'excellents moments de lecture !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin