créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Bulles d'Or
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par CoeurDePat
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Bamboo

complétez cette fiche
Tome 1
ScénarioManini Jack
DessinTieko
Année2017
EditeurBamboo
CollectionGrand Angle
SérieTomoë, tome 1
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Même si Tomoë inclut une part de fiction et un zeste de fantastique, la série se base avant tout sur d'intéressants faits historiques, parfaitement réels et bien documentés. Le récit met en effet en scène les préludes de la guerre d'Ōnin à la fin du XVe siècle qui marqua le début de l'époque Sengoku, ère durant laquelle le Japon sera ravagé par les conflits entre seigneurs locaux et nobles désireux de contrôler le shogunat.
Elle se base également sur la légende semi-historique de Tomoe Gozen, femme samouraï à qui l'on attribuait des pouvoirs surnaturels, et qui, deux siècles avant les événements de la guerre d'Ōnin, avait aidé son seigneur et amant à s'emparer de la capitale Kyoto. L'héroïne de cette série serait la réincarnation de cette Tomoe, posséderait également des pouvoirs sur l'eau et un seigneur pirate souhaite l'épouser de force pour prendre lui aussi le pouvoir.

J'ai apprécié de découvrir cette période historique complexe et mouvementée. D'autant que les choses y sont présentées sous l'aspect de l'aventure, des intrigues politiques et de ce petit soupçon de fantastique.
J'ai aussi beaucoup aimé le dessin, réaliste et très soigné. D'emblée, on est attiré par la couverture façon estampe japonaise, hommage évident à Hokusai.
L'histoire est bien menée, dense et plutôt prenante.

Pourtant tout n'est pas parfait.
Le rythme narratif est un peu rapide. Les années s'y écoulent vite et cela empêche de bien s'attacher aux péripéties qui paraissent parfois survolées. D'autant plus que la fameuse Tomoë est rendue plutôt agaçante avec son caractère certes fort mais colérique et autoritaire. Cela laisse le lecteur un peu en dehors du récit alors que l'histoire pourrait être plus prenante.
J'ai également noté un passage assez peu clair au début de la BD avec un bateau pirate remplacé juste après par le bateau différent de Yoshinaka sans qu'on sache si c'est le même dessiné autrement par erreur ou si c'est un autre et dans ce cas ce qu'il est advenu du premier. Entre bandits, pirates et autres pirates différents ou non, j'ai été induit à la confusion pendant quelques instants.
De même, j'ai mis du temps à comprendre si la riche noble que rencontre Yoshinaka en fin d'album était la femme d'Hosokawa qu'on suivait peu de temps auparavant ou bien celle de l'empereur qui, sauf erreur, n'avait jamais été présentée jusque là.
Dommage pour ces petits manques de clarté dans la narration.

La série semble se terminer en deux tomes seulement, sans que je sache s'il s'agira d'une vraie fin ou si d'autres diptyques suivront. En tout cas, si le graphisme conserve cette qualité et si l'histoire garde son intérêt à la fois historique et aventureux, je lirai volontiers la suite.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin