créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par Coacho
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Sarbacane

complétez cette fiche
Totem
ScénarioWouters Nicolas
DessinRoss Mikaël
Année2016
EditeurSarbacane
SérieOne-shot !
Bullenote [détail]

 

1 avis

rohagus
Le petit frère de Louis est gravement malade. Alors qu'il est envoyé à l'hôpital, Louis est envoyé en camp scout. Là, il devra endurer l'agressivité des autres enfants et les pénibles rites d'initiation et en même temps digérer l'angoisse de perdre son frère qu'il aime et admire un peu malgré son plus jeune âge. Ce passage difficile sera catalysé par la présence dans les bois d'une panthère échappée d'un cirque qui va amener le garçon à laisser ses instincts s'exprimer.

Totem est une BD complexe qui mélange plusieurs thèmes, la majorité tournant autour de la résistance face au mal-être. Il y a la cheftaine scoute qui assume mal son homosexualité et doit gérer les enfants. Il y a ces enfants qui acceptent de différentes manières leur présence chez les scouts, entre le petit gros qui voudrait rentrer chez lui et les plus durs qui se sentent mieux là que dans leur cité ou dans l'internat qu'on leur promet à la rentrée. Et il y a surtout le héros qui va répondre par le courage et une agressivité farouche et animale à ces rites initiatiques qui l'énervent et à la peur de voir son frère mourir.

Le graphisme est appréciable avec un dessin en hachures et crayonnés rehaussé de couleurs élégantes. Les planches sont un peu sombres, ce qui ne me plait pas toujours. Mais il faut dire qu'une grande part du récit se passe de nuit ou à l'ombre.

Le ton est initialement réaliste mais prend ensuite une tournure plus fantastique ou alors seulement symbolique mais ce n'est pas clair. Et c'est ce que je reproche à cette BD, un certain manque de clarté. Quelques passages sont embrouillés, surtout sur la fin quand on ne sait plus trop ce qui est réel ou pas. La métaphore embrouille un peu le lecteur.
Pourtant l'émotion passe plutôt bien. On sent la révolte du gamin que l'idée de perdre son frère transforme en petite bête sauvage, vaillante mais apeurée. Sur ce plan-là, c'est assez bien fait.
Mais comme la lecture n'est pas rendue très agréable à cause de sa narration un peu confuse, ce n'est pas un album qui plaira à tout le monde.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin