créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Le Jukebox des Tops
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par rohagus
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
La Victoire en pleurant
ScénarioMorvan Jean-David
DessinLabourot Thomas
CouleursLerolle Christian
Année2006
EditeurDelcourt
CollectionTerre de Légende
SérieTroll, tome 6
autres tomes1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6
Bullenote [détail]

La guerre entre les humains et les créatures est totale… Pour venger la mort de Larve, Fidel a décidé d’éradiquer toutes les autres races. L’enlèvement de son fils, Rabel, par les créatures compliquera ses projets militaires. Par amitié, Albrecht, le gobelin, et Mangog, le troll, infiltrent les rangs de leurs semblables et mettent tout en œuvre pour sauver le jeune général humain. L’issue de cette guerre sanglante en dépend !

 

1 avis

Coacho
Je commençais à en avoir un peu assez de la continuation de cette série qui, à son origine, était vraiment séduisante. Nostalgie du duo Sfar & Boiscommun ? J’aime assez JD Morvan cependant donc ce n’était pas avec des a priori négatifs que je lisais cette suite…
En feuilletant l’album, on voit des couleurs bien… à la mode quoi ! Le produit standard calibré de chez Delcourt ? Peut-être un peu mais je ne suis pas assez fin connaisseur pour le prétendre péremptoirement !
Mais le fond alors ? Ben… C’est violent, cruel, comme le sont presque tous les scénarios du JD Morvan depuis quelques temps… Mais avec une idéologie qui, bien qu’un peu simpliste et fleur bleue, consiste en un fond d’humanisme que l’on ne peut qu’encourager.
C’est un peu « La guerre, c’est pas bien », avec en arrière plan l’affiche contre la guerre du Vietnam et son soldat à genoux et un gros « WHY ? » qui barre le tout…
Alors on s’enfonce dans quelques clichés du genre, on emprunte des idées à 2 ou 3 trucs (et je ne prétends pas que c’est du spoliage éhonté !), et on voit clairement les références !
Celles au Seigneur des Anneaux, pour les monstres, le clonage, et même la muraille en contrebas de la région des monstres (p.14 dernière case) est toute droit tirée du film de Peter Jackson ! Puis on nous montre une déportation qui rappelle comme une évidence la Shoah…
Mais est-ce critiquable finalement ? Ca manque peut-être un peu de finesse pour un lecteur de mon âge mais si l’album s’adresse à de plus jeunes lecteurs ?
En ce sens je me dis que des discours de paix, et une piqûre de rappel sur les horreurs perpétrées par la race humaine, ne font pas de mal ! Alors pour cela, je ne suis pas mécontent de voir cette démagogie qui est une démarche positive…
La fin est peut-être un peu plus choquante mais si les jeunes la comprennent bien, alors ils en tireront une bonne réflexion !
J’arrête là de jouer le papy de service et j’arrête aussi la série à ce tome qui clôture un cycle…
A lire pour ceux qui ont suivi, parce qu’en album seul, ça l’fait pas du tout les djeuns !
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin