crer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par oslonovitch
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Glénat

compl�tez cette fiche
Tome 15
Sc�narioTakahashi Rumiko
DessinTakahashi Rumiko
Ann�e2007
EditeurGlénat
CollectionBunko
S�rieUrusei Yatsura - Lamu, tome 15
autres tomes... 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18
Bullenote [d�tail]

 

1 avis

herbv
Dans ce quinzième volume de Lamu – Urusei Yatsura, on retrouve avec plaisir le rythme des débuts : de courtes histoires en un chapitre mettant en scène les défauts des protagonistes de la série. C’est ainsi que l’on peut tout particulièrement apprécier le tout premier chapitre où Ataru se voit doté d’une paire d’ailes digne des plus belles chauves souris. Cependant, notre Batman japonais ne peut pas s’empêcher d’en profiter pour aller jouer les voyeurs. Le rythme est donné et il ne faiblira qu’à la toute fin avec les quatre chapitres consacrés à un nouveau personnage, Shingo. Ces 64 pages sont l’occasion pour Rumiko Takahashi de faire vivre une véritable aventure à ses personnages au sein d’une forêt vierge... électrique. Malheureusement, l’humour est moins présent et tombe le plus souvent à plat. Mais cela ne suffit pas à ternir un excellent volume dans l’ensemble.

On peut regretter que le seul nouveau personnage semblant devenir un peu récurrent soit plutôt raté et que l'auteure ne se soit pas renouvelée pendant les presque 280 pages précédentes. Mais les nouvelles variations sur des situations bien rodées sont réussies, les gags réussissent toujours à faire mouche, la narration reste dynamique, les dialogues sont efficaces, ce qui permet au comique de situation et de répétition de continuer à bien fonctionner. Cependant, depuis quelques volumes, le dessin est devenu plus anguleux, plus léché, plus stéréotypé aussi, ce qui le rend moins agréable, plus froid. À cela, il faut ajouter une version française qui n’est pas exempte de défauts avec la même police de caractère utilisée pour les dialogues depuis le tome treize, moins plaisante à l’œil car plutôt orientée vers la gauche, ainsi que quelques moirages du plus mauvais effet. Heureusement que la traduction n’a pas changé et qu’elle reste toujours de qualité même si souvent, il n’y a pas d’effort réalisé pour adapter certains termes.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin