créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par pikipu
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Dupuis

complétez cette fiche
La vieille dame qui n'avait jamais joué au tennis & autres nouvelles qui font du bien
ScénarioZidrou
Année2009
EditeurDupuis
Bullenote [détail]

- P4. Coltrane, [Récit complet], Lafebre Jordi (D)
- P14. Vivaldi, [Récit complet], Siri Maly (D), Jouvray Anne-Claire (C)
- P20. Les brûlures, [Récit complet], Hureau Simon (D), Jouvray Anne-Claire (C)
- P36. L'intimité (première scène), [Récit complet], Homs José (D)
- P40. Les poulets rôtis, [Récit complet], Colombo Pedro J. (D), Landa Chillón Aintzane (C)
- P50. Noël blanc, [Récit complet], Van Beughen Laurent (D)
- P56. Paris, Berlin, Amsterdam, Tourgny-sur-Vielle, [Récit complet], Gili Esther (D)
- P66. L'intimité (deuxième scène), [Récit complet], Homs José (D)
- P70. La vieille dame qui n'avait jamais joué au tennis, [Récit complet], Lafebre Jordi (D)
- P84. Le balcon, [Récit complet], Cordoba Sergio (D)
- P92. Visite au cimetière, [Récit complet], Van Beughen Laurent (D)
- P96. Arthur, [Récit complet], Hureau Simon (D), Jouvray Anne-Claire (C)
- P102. Le view-master, [Récit complet], Sempere Jordi (D), Ruiz Anne (C), Torrens Salvador (C)
- P116. L'intimité (troisième scène), [Récit complet], Homs José (D)
- P120. La soupe aux carottes, [Récit complet], Lafebre Jordi (D)
D : Dessin

 

1 avis

rohagus
Qui aurait cru que Zidrou, auteur plutôt connu pour ses séries humoristiques telles que "L'Elève Ducobu" ou "Les Crannibales", serait capable de produire des récits d'une telle sensibilité ? J'ai véritablement été bluffé et, avant tout, charmé.

Cet album nous propose une dizaine d'histoires courtes, longues de deux à une quinzaine de pages.
Zidrou a su se faire accompagner d'excellents dessinateurs. A l'exception de Simon Hureau, aucun d'entre eux ne m'était connu mais je gage qu'on en entendra souvent parler à l'avenir. La plupart d'entre eux sont espagnols et leurs graphismes rivalisent de maîtrise et de beauté. Leurs styles sont presque tous semi-réalistes, vivants, dynamiques et soignés. Et pour les rares chez qui la technique n'est pas à son apogée, ils compensent par une jolie personnalité graphique. Il est rare de trouver une telle constance dans la qualité du dessin dans ce type d'oeuvre collective. C'est un très bel ouvrage.

Mais il vaut surtout par la qualité de ses récits.
Tous sont imprégnées d'une même joie de vivre. Ils abordent des sujets réalistes, souvent durs voire tristes, mais sans jamais se départir d'une vraie bonne humeur, d'un amour de la vie et d'une tendresse pour tous les personnages. Ils battent en brèche de nombreux préjugés, sur la vieillesse, la solitude, la mort, le désir, ou encore l'amour. Le tout est raconté avec simplicité et poésie, des moments de la vie de tous les jours, mettant en scène parfois de jeunes, parfois des vieux, des hommes, des femmes, et même des animaux.
Toutes ces histoires ne m'ont pas touché de la même manière mais nombreuses sont celles qui m'ont vraiment ému ou mis en joie.
La plupart de ces récits sont beaux comme des haikus, courts mais emplis d'émotion. On en ressort avec un sentiment de légèreté et de bonheur dans le coeur.
bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin