| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
album
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par pierig
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

© Delcourt

complétez cette fiche
Cronos
ScénarioMosdi Thomas
DessinVogel David
CouleursBarroux Sophie | Gonzalbo Axel
Année2002
EditeurDelcourt
CollectionInsomnie
SérieZone Mortelle, tome 1
autres tomes1 | 2 | 3 | 4
Bullenote [détail]

A Nice, le meurtre d'un astrophysicien de renom est le premier d'une longue série. Le commissaire Gillioc mène l'enquête sur le meurtrier, rapidement baptisé “Cronos”. Florence Mlynarczyk, une psychologue aveugle, lui est d'une aide précieuse pour interpréter les mystérieux indices retrouvés sur les lieux de chaque crime. On apprend également que l'étudiant Michaël Farise et son amie Marianne ont participé à une étrange expérience médicale qui aurait laissé des traces...

 

1 avis

bourle
Le commissaire Gillioc enquête sur une série de meurtres dont la manière de procédé du tueur est assez inhabituelle. En effet, celui ci laisse divers indices au commissaire comme des textes de Plutarque ou de Baudelaire ou encore une plume de corbeau. Gillioc se fera aider de la psychiatre de sa fille qui a toujours rêvé d’être criminologue.

Mosdi utilise la mythologie grecque pour relater ce thriller haletant ; Dans la mythologie, Cronos tua son père Ouranos qui (avant de mourir) avait fait la prophétie qu’un des enfants de Cronos le tuerait. Cronos mangea alors tous ses enfants. Tout ce tome se base sur ces termes et comme vous pouvez vous en doutez, les dialogues sont tout simplement magnifique, c’est le point fort de ce tome. Il y a du suspense et de l’intrigue tout le long du tome. Grâce au commissaire, on comprend au fur et à mesure les agissements du meurtrier.
Au niveau du dessin, je trouve que les visages sont moyennement dessinés, mais surtout que certains visages ne sont que peu expressifs (je pense par exemple à Gillioc). Je suis assez sensible à deux choses : aux décors et je trouve qu’il en manque un peu trop, mais surtout aux zones d’ombres qui sont ici trop importantes. Tout n’est pas noir dans cette BD, Vogel à l’avantage de nous mettre dans l’ambiance et nous plonge complètement dans ce thriller.

Un excellent très bon tome dont le seul défaut est peut être le dessin.

bordure
coin bordure coin
 
coin bordure coin
bordure Achats

Achetez cet album sur amazon.fr
bordure
coin bordure coin