crer | pseudo  mot de passe  |  
 
serie
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par Coacho
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Achab
Dessin et sc�nario : Mallet Patrick

Achab, termin�


Volume 1 - 2007

Volume 2 - 2009

Volume 3 - 2010

Volume 4 - 2011

 

1 avis


Rohagus
Je n'ai pas lu Moby Dick mais comme nombre de personnes, j'en ai beaucoup entendu parler et je connais globalement son concept. Avec la lecture de cette bande dessinée, j'étais curieux de découvrir la jeunesse du personnage du capitaine Achab et de sa relation avec le cachalot blanc. Je craignais juste de manquer une partie de l'impact de ce récit du fait de ma méconnaissance de l'œuvre de Melville.

Mais dès le premier tome, j'ai accroché. La vie dans l'île de Nantucket au tout début du XIXe siècle, alors que toute la population ne vit que pour et par la chasse à la baleine, est très intéressante. Le récit du jeune Achab est dense, complexe et prenant. La narration est impeccable et m'a vraiment collé au récit. D'autant plus que le dessin est agréable et soigné.
Dans le deuxième tome, on le voit entamer sa véritable vie de chasseur de baleine et c'est toujours aussi instructif et prenant. On suit l'évolution de la psychologie d'Achab et comment son âme s'assombrit lentement mais sûrement.
Le troisième tome le voit plus âgé. Il devient difficile de rester attaché à Achab, surtout quand on voit où le mène (déjà) sa fixation sur le cachalot blanc.
Le dernier tome nous emmène bien des années plus tard, presque juste avant le roman de Melville. Et malheureusement, là, j'ai décroché. Non seulement, Achab n'y est plus du tout attachant, mais, de surcroît, j'ai trouvé que le récit dénaturait l'image forte que je me faisais de l'histoire du Moby Dick. Après l'avoir lu et du fait des révélations qui y sont faites, j'ai le sentiment que je ne prendrais pas le plaisir escompté à lire un jour Moby Dick car ce qui faisait sa force dans son esprit y est légèrement modifié, corrompu.

En résumé, j'ai vraiment beaucoup aimé le début de cette série et elle pourrait presque se suffire à elle-même. En effet, le troisième tome offre un final satisfaisant à mes yeux. Par contre, j'ai un avis bien plus mitigé sur le quatrième et dernier tome dont le scénario n'a pas su me plaire et a dénaturé un peu l'image que je me faisais du récit et de Moby Dick.
bordure
coin bordure coin