créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par Rohagus


par vacom
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Klaw
Dessin : Jurion Joël
Scénario : Ozanam Antoine

Cycle 1, terminé


Volume 1 - 2013

Volume 2 - 2013

Volume 3 - 2013
Cycle 2, en cours


Volume 4 - 2014

Volume 5 - 2015

Volume 6 - 2016

Volume 7 - 2017

Volume 8 - 2017

 

1 avis


Rohagus
A mes yeux, cette série a le cul entre plusieurs chaises.
Au premier abord, cela ressemble à une série pour lycéens où un garçon se découvre des pouvoirs cools (se transformer en tigre) et qui vont changer sa vie. De souffre-douleur de tout le monde et d'amoureux sans espoir d'une fille trop populaire pour lui, il va prendre sa revanche sur la vie en devenant super fort et respecté. Le schéma des débuts de Spider-man, quoi.
Sauf qu'à côté de cela vient s'ajouter ensuite une histoire de pouvoirs magiques ancestraux asiatiques et de combats entre des familles qui a des allures de scénario de série manga.
Ensuite, et surtout dans le tome 3, il y a un véritable aspect histoire de super-héros avec apparition d'un super-vilain et une ambiance davantage comics.

C'est donc un peu un fourre-tout d'influences et, si cela pourrait plaire à de jeunes lecteurs, je ne suis pas convaincu. Il y a trop de clichés et de facilités à mon goût. Cela sonne trop artificiel malgré quelques rebondissements plus réalistes comme des personnages, dont on aurait pu croire qu’ils allaient durer longtemps, qui meurent plus facilement qu'on l'imaginait. Au rayon de l'artificialité, j'ai très peu apprécié à quel point le jeune lycéen se comporte soudainement comme un adulte très sûr de lui, et encore moins ce qui se passe concernant son « meilleur ami » lui aussi lycéen. Pas plus que les haines soudaines entre anciens amis ou membres de la même famille. Ce n'est pas crédible et ça donne parfois l'impression de se prendre trop au sérieux, de faire dans la tragédie facile.

Dans les faits, j'ai été peu captivé par le premier tome et la première moitié du second. Arrivé à ce stade, j'ai trouvé que la suite reprenait du poil de la bête et de l'intérêt jusqu'à s'approcher de la fin du tome 3, car la conclusion de celui-ci m'a à nouveau paru un peu facile.
Le tome 4 est censé être le premier d'un nouveau cycle mais j'ai trouvé la rupture plus évidente entre les tomes 2 et 3 qu'entre les 3 et 4. Il n'y a pas le même grand saut chronologique entre les deux qui m'avait assez déstabilisé, et même si l'histoire y part de nouveau davantage sur une base « conflit entre familles magiques » que le genre « comics de super-héros » du tome 3, on y est quand même dans la continuité directe au niveau de l'intrigue.

Quoi qu'il en soit, de l'ensemble, je retiendrai un graphisme de belle qualité. Il m'a parfois un peu agacé au niveau narratif car certaines scènes d'action manquent de fluidité et de consistance, et aussi parce qu'au début du tome 3, j'étais complètement perdu dans les personnages avant de comprendre que le héros pouvait changer de visage à volonté. Mais dans l'ensemble, c'est du boulot de pro de quelqu'un qui a l'air d'avoir travaillé dans l'animation. J'ai d'ailleurs cru initialement qu'il avait fait l'école Disney italienne.

Bref, je suis mi-figue mi-raisin. Il y a des choses qui m'agacent, et d'autres qui me plaisent. Et il m'a fallu attendre la deuxième partie du second tome pour commencer à apprécier le récit. Mais dans l'ensemble, c'est plus une série pour adolescents que pour moi. Donc l'achat pour eux peut-être, et une lecture pour passer le temps pour moi, pas plus...
bordure
coin bordure coin