| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
serie
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Loup de pluie
Dessin : Pellejero Ruben
Scénario : Dufaux Jean

Albums indépendants, terminé


Volume 1 - 2012

Volume 2 - 2013

 

1 avis


Rohagus
Loup de pluie est un western moderne, beau, complexe et original. Son contexte et ses personnages sortent plutôt bien des sentiers battus du genre.
C'est une confrontation compliquée entre quatre familles qui entretiennent de vieilles relations mêlant amour et haine. Du côté des gentils, il y a une tribu indienne qui tente difficilement de s'intégrer et dont l'un des fils, Loup de pluie, a tué en légitime défense un blanc pour protéger un ami. Il y a aussi les McDell, la famille de cet ami, dont le père est un riche notable en charge de la construction du chemin de fer local et ami des indiens. Du côté des méchants, il y a les Cody, famille de brutes trop contents de trouver un prétexte pour venger leur rancœur envers les McDell et exacerber leur haine envers les indiens. Et enfin il y a les Limb, la famille de l'homme tué par Loup de pluie, dont la mère crie vengeance mais dont la sœur est tiraillée entre son devoir familial et son amour pour le fils McDell.

Voilà les ingrédients de base d'une intéressante dramaturgie. A cela s'ajoute une part de mysticisme indien avec l'histoire en annexe d'une chasse du mythique Bison blanc.
Les développements amènent des surprises et des rebondissements intéressants. Les personnages sont bons, sans aucun manichéisme (à l'exception des Cody qui jouent les bourrins de service). Il y en a cependant un peu beaucoup et du coup, on n'a pas la possibilité de s'attacher à l'un ou à l'autre ; on pourrait même s'y perdre entre les différents frères.
Le dessin de Pellejero est excellent. J'aime toujours son style et son encrage épais. Les couleurs sont un peu sombres et tristes ceci dit.
Je n'aurais qu'un seul vrai reproche, c'est au niveau de la clarté du récit. Il s'y passe beaucoup de choses et certains passages sont un peu difficiles à situer dans l'ordre chronologique ou dans l’espace, comme la relation de Petite Lune avec son beau pêcheur. Et forcément, avec autant de protagonistes aux motivations si variées, il faut bien lire avec attention pour ne pas manquer chaque étape du scénario.
C'est à cause de cela que ma chronique reste mesurée, et pourtant c'est quand même un bien bon western au ton adulte et mature.
bordure
coin bordure coin