| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
serie
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Grands Prix
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par herbv
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Monsieur Vadim
Dessin : Tanco Morgann
Scénario : Gihef

Albums indépendants, terminé


Volume 1 - 2021

Volume 2 - 2021

 

1 avis


Rohagus
C'est une histoire de gangsters et de troisième âge. Le héros éponyme, Vadim, est un retraité de la Légion Etrangère, un gars costaud qui a certes appris à se battre et à tuer mais qui est désormais arthritique, solitaire, et a l'esprit occupé par la seule pensée de faire en sorte que son petit-fils, orphelin de sa mère, puisse vivre heureux malgré un père que Vadim déteste. Jusqu'au jour où il se retrouve sans le sou suite à une escroquerie et où il doit remettre le pied à l'étrier. Ca rappelle un peu l'intrigue d'un film comme Red par exemple, sauf que là le vieux guerrier n'est pas forcément du côté du Bien puisqu'il accepte de bosser pour des malfrats en conflit avec une mafia plus puissante qu'eux. Et qu'il ne pourra compter sur aucun ancien associé mais uniquement sur son instinct de survie et ses articulations douloureuses.

J'ai aimé la densité et la bonne tenue de route de cette intrigue légèrement complexe mais accrocheuse. Le milieu criminel du Sud de la France est rendu de manière crédible et on se prend facilement à choisir son camp entre les moins pourris d'entre eux et d'espérer que le vieux lion solitaire puisse punir les pires des salauds. J'ai aussi aimé la complexité et la profondeur du héros et les quelques moments d'émotions qui se dégagent de ses souvenirs et de l'explication de sa situation actuelle. Ses moments de faiblesse physique ralentissent un peu le rythme et pourraient frustrer légèrement les lecteurs amateurs d'action sans faille mais ils sont réalistes. De manière générale, les personnages de l'intrigue sont bons et intéressants, même les pires d'entre eux. Et le graphisme est de très bonne facture lui aussi, doté d'une bonne dynamique et offrant à chaque protagoniste une vraie personnalité visuelle.
Bref, malgré quelques ralentissements, j'ai accroché et j'ai été très pris par ma lecture, appréciant son semi-réalisme et le côté inattendu et dense de son intrigue et de ses protagonistes.
Il n'y a que la toute fin du récit que j'ai trouvée un peu expédiée et pas forcément très claire. J'ai eu l'impression que les 4 dernières pages auraient pu être développées sur au moins le double pour être plus compréhensibles et plus marquantes. C'est un peu dommage car tout le reste de ce diptyque est très chouette.
bordure
coin bordure coin