crer | pseudo  mot de passe  |  
 
serie
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les derniers ajouts
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques



par herbv
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Petit Verglas
Dessin : Sattouf Riad
Sc�nario : Corbeyran Éric

Petit Verglas, termin�


Volume 1 - 2000

Volume 2 - 2001

Volume 3 - 2002


Sur le web

  • Sujet sur Corbeyran [forum]
  •  

    1 avis


    nyl
    Je suis passionnée par l’enfance et ses mystères, par les mille ressources que peuvent avoir les enfants pour trouver l’envie de grandir et la force de vivre. De fait, le titre du tome 1 « Petit verglas - l’enfance volée » ne m’a pas laissée indifférente. Comme chaque fois, j’ai lu la première page et j’en ai feuilleté quelques autres avant d’acheter cette BD. A ce moment là, Corbeyran n’était pas plus qu’un auteur déjà vu, même si au jour où j’écris ces lignes il est devenu un auteur que j’ai de plus en plus envie de découvrir.
    L’histoire commence par le discours pédagogique peu commun d’un homme qui tient le destin d’une petite fille entre ses mains. Dans ce livre, nous suivons les destins non moins étranges et pourtant si différents de cette fillette qui grandit dans l’ombre, et de François, un enfant que rien ne distingue des autres, jusqu’au jour où il pose ses mains sur une pierre...
    Les regards de ces enfants qui grandissent et deviennent de jeunes adultes différents des autres, ceux des gens qui les entourent m’ont marquée : Riad Sattouf les a fait poignants, expressifs, forts. Les découpages parfois si particuliers unissent dans le livre ces enfants que la vie tient éloignés l’un de l’autre. Corbeyran joue comme il sait si bien le faire entre le réel et l’imaginaire, nous emmène avec la complicité de Sattouf dans un univers campagnard très mystique, où se mêlent tant de douceur et de dureté, de tendresse et de violence, que je n’y suis pas restée insensible.

    J'ai été agréablement surprise par le dénouement inattendu de cette histoire, qui conserve toutes les qualités que je lui trouvais dès le tome 1 : ce mélange de sentiments si opposés, ce mysticisme de plus en plus présent et qui ne nous empèche pas de toujours y croire.
    Une belle trilogie, et un dessin qui mérite encore de progresser, mais d'un style si particulier et si vivant qu'il me touche particulièrement.
    bordure
    coin bordure coin