| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
serie
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Mes étoiles
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par jean loup
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

Le Troisième Testament
Dessin : Alice Alex
Scénario : Dorison Xavier / Alice Alex

Le Troisième Testament, terminé


Volume 1 - 1997

Volume 2 - 1998

Volume 3 - 2000

Volume 4 - 2003
Dans le même univers

  • Le Troisième Testament - Julius


  • Sur le web

  • Sujet sur Dorison [forum]
  •  

    1 avis


    pierig
    En préambule, il est peut être utile de préciser le contexte de lecture : j'ai attendu la sortie du 4e tome pour commencer cette série "chaudement recommandée" . Je ne fais donc pas partie des lecteurs trépignant d’impatience depuis 6 ans pour connaître la fin !

    Concernant le graphisme, je trouve le dessin d'Alice bien à propos. En effet, il fait preuve d'une maîtrise parfaite que ce soit au niveau du rendu des planches, du cadrage, des paysages ou des personnages. La couleur, sans se montrer trop insistante, accompagne fort judicieusement le graphisme en le mettant bien en valeur. Du côté du scénario, j'ai été d'emblée emballé par le premier opus qui pose les bases d’un récit riche et prometteur. Le mélange d'ésotérisme et d'enquête sur fond d'aventure fait merveille. Le récit, non linéaire, et certains faits, peu compréhensibles, peuvent rebuter le lecteur. Je dois bien avouer que ce fut un peu mon cas. Toutefois, une deuxième lecture m'a permis d'apprécier pleinement le travail conséquent de Dorison et d'Alice. Le Troisième Testament se révèle être une oeuvre d'une force sans égal et construite "intelligemment", contrairement à l'impression laissée après la première lecture. En effet, on découvre que le moindre détail "anodin" a son importance. Chaque partie du récit une fois rassemblée, tel un puzzle, permet à l'histoire de se révéler comme étant d'une grande homogénéité à travers les 4 tomes : rien n'est laissé au hasard, les rouages sont parfaits... même pour la fin, jugée trop proche du fantastique selon certains comme j'ai pu le voir sur le net. Personnellement, j'approuve pleinement le choix de Dorison et d'Alice qui n'est pas une surprise puisque des indices étaient déjà présents.

    Comme (à peu près) toutes les oeuvres cultes, il y a des petites déceptions. Elles concernent principalement le dernier opus : couverture moins réussie (plus "passe partout"); qualité du papier moindre (plus fin) et un graphisme plus épuré vers la fin.. Mais cela n'enlève rien à la qualité intrinsèque de cette série !
    bordure
    coin bordure coin