| 
créer | pseudo  mot de passe  |  
 
serie
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par Cellophane
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Planche
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

U4
Dessin : Huelva Adrián
Scénario : Lapière Denis / Renders Pierre-Paul / Trébor Carole / Grevet Yves / Villeminot Vincent / Hinckel Florence

Albums indépendants, terminé


Volume 1 - 2022

Volume 2 - 2022

Volume 3 - 2022

Volume 4 - 2022

Volume 5 - 2022

 

1 avis


Rohagus
U4, à la base, c'est une série de romans post-apocalyptiques pour adolescents réalisée par 4 auteurs, chacun ayant écrit un tome ; ces 4 tomes se déroulent en parallèle pour raconter la même histoire du point de vue de chacun des 4 héros. Cela se déroule en France où la population a été ravagée par un virus et où seuls les jeunes de 15 à 18 ans ont survécu, hormis quelques rares survivants des autres classes d'âge, dont notamment des scientifiques et militaires protégés par leurs infrastructures. Alors que la situation tourne au chaos, tandis que les survivants s'organisent comme ils peuvent, les anciens joueurs d'un jeu vidéo en ligne ont reçu juste avant la coupure d'Internet un appel à se retrouver tous à Paris la veille de Noël pour réaliser un voyage dans le temps et sauver le monde du virus. Rares sont ceux parmi ces joueurs qui y croient mais ils vont être malgré tout plusieurs à s'y rendre, poussés par différents espoirs et motivations. Parmi eux, les quatre héros de cette histoire, deux filles et deux garçons, venus de tous les horizons de France.

L'adaptation en BD est réalisée par deux co-scénaristes, Denis Lapierre et Pierre-Paul Renders, et un seul dessinateur, Adrián Huelva, et une coloriste, Crespo Cardenete, sous la forme de 4 premières BD se déroulant en parallèle et centrées chacune sur le parcours de l'un des 4 héros, jusqu'à leur rencontre tous ensemble. Et la série va se clore avec un cinquième et unique tome où ils seront réunis.
Chacun de ces 4 tomes peut se lire dans l'ordre de votre choix, mais personnellement je conseillerais de commencer par l'album Jules qui présente le plus clairement la situation, ou éventuellement Stéphane (au féminin), avant de passer à Koridwen et Yannis. Sachant que ce n'est pas l'ordre dans lequel je les ai lus, ayant commencé par Stéphane et terminé par Jules et que je n'en ai pas du tout été handicapé.

C'est une lecture sympathique et plutôt prenante.
Le graphisme d'Adrián Huelva est assez particulier, avec des anatomies parfois légèrement difformes sans être laides. Je n'apprécie pas les visages un peu bouffis que peuvent prendre ses héroïnes quand elles sourient, mais globalement, j'ai plutôt bien aimé l'aspect graphique de cette BD.
Chacune des histoires de ces héros est différente du fait de leurs motivations variées et de leurs origines géographiques, mais elles sont toutes intéressantes, quoique j'ai moins aimé celle de Yannis. Aussi différents qu'ils soient présentés, j'ai toutefois trouvé les 4 héros très similaires sur le fond : ils sont tous autant en quête d'indépendance, tous aussi méfiants de militaires aux comportements pas toujours compréhensibles et un peu caricaturaux, et ils ont tous eu maille à partir avec l'un ou l'autre des caïds d'une bande qui a décidé de s'en prendre à eux. Difficile aussi d'échapper à une ambiance rappelant forcément un peu Walking Dead version adolescents. Ces aspects légèrement redondants de leurs histoires m'ont un peu lassé mais pas empêché de lire les 4 tomes avec curiosité, chacun d'entre eux levant une part du voile sur le parcours des autres. A noter qu'il s'agit d'albums denses et qu'ils ne se lisent pas tous d'une traite à moins d'avoir une poignée d'heures devant vous.
Et arrivé à leur fin, surtout une fois les 4 terminés, on a très envie de lire le cinquième et dernier pour savoir comment les choses vont se conclure et si cette histoire de voyage dans le temps est réelle ou non, même si l'un des 4 tomes semble donner un gros indice sur le sujet.
Si le cinquième tome est du même niveau et sa conclusion satisfaisante, mon appréciation remonterait sûrement plus encore.
bordure
coin bordure coin