créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par herbv


par rohagus
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
Bud Spencer :,(
ingweil
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

News, potins, infos voire même scoop...

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum

Pages : | precédent | suivant

seb, 25.06.2016 à 11:26362617
A l'occasion de la parution de 2 Suiveurs, deux rencontres avec Lucas Méthé à Paris la semaine prochaine : mercredi 29 juin à 18h à Super Héros, et jeudi 30 juin à 18h30 chez Philippe le libraire.

Plus d'infos sur le livre

Glotz, 06.06.2016 à 13:23362421
ActuaBD a un nouveau site « plus sobre et surtout plus "Responsive Design" ».

lanjingling, 06.06.2016 à 2:25362416
Le nouveau président des Philippines est un psychopathe s'imaginant être Juge Dredd vivant dans Sin City

NDZ, 04.06.2016 à 17:51362407
Restitution du labo de Spéléologies #1 demain à 15h, Hall Pasteur à Rennes (visite à 13h). Venez nombreux! Il y aura notamment Julie Doucet, Sébastien Lumineau et June !

Anoeta, 02.06.2016 à 18:35362394
A l'occasion du festival BD d'Erlangen, je découvre que les Allemands aussi remettent un équivalent de GP angoumoisin de BulleGP.

Petit retour en arrière sur le palmares :
Breccia (1992)
Eisner (1994)
Franquin (1996)
Crumb (1998)
Moebius (2000)
Munoz (2002)
Uderzo (2004)
Tardi (2006)
Moore (2008)
Christin (2010)
Mattotti (2012)
Ralph Koning (2014)
Bretécher (2016)

Soit une liste d'excellent facture comprenant 8 GP.
Parmi les 5 autres noms, un grand oublié (Breccia), 3 souvent classés jamais premier (Christin, Mattotti, Moore) et le local de l'étape (Koning).
Etonnant tout de même l'élection de Bretécher l'année de la polémique à Angoulême !

lldm, 21.05.2016 à 18:51362309
je ne sais pas où mettre ça, alors bon, ici c'est aps mal:

Alexandre cause de Adverse au festival Indélébile, interviewé par Docteur C. :

https://soundcloud.com/alex-adverse

Mael, 16.05.2016 à 18:30362272
Chard est quand même plutôt à l'extrême droite qu'à droite, même si j'admet que tout ça dérive (parce que bon, Cabu serait de gauche) mais elle va quand même loin niveau anti-immigration et négationnisme Chard.

Mais ça ne change pas grand chose au comparatif qualitatif.

lldm, 16.05.2016 à 17:30362268
Sinon, s'il reste hautement improbable qu'un jour une publication de droite accueille son Bertoyas ou son L.L. de Mars, le dessin de presse rend globalement assez difficile d'établir une différence quelqconque entre un dessin

de gauche


et un dessin


de droite

très également misérables
(l'humour aussi, mais c'est un tout autre problème)

lldm, 16.05.2016 à 16:03362267
lanjingling :

Par contre, si on se tourne vers la droite technocratique ou la droite extrême, on on trouvera plus facilement d'autres expressions graphiques.


je suis curieux, montre-moi.
montre-moi autre chose qu'un fanzine White power - non que ces canards brûlent par leur originalité graphique, loin s'en faut, ils recyclent tantôt le bricolage hardcore dans sa version la plus nulle et la plus ringarde (car cette malédiction touche toutes les formes éditoriales de droite) tantôt les édifiantes variations sur le thème néo païen de la Nouvelle Acropole (neo paganisme qui entretient avec la beauté grecque le même type de rapports que les publications jehoviste, dites-donc...) mais pour rester dans le cadre défini par la problématique de Veyron et les rapports des publications conservatrices avec le dessin, je ne sais pas, quelque chose comme une publication nationale disponible dans les mêmes conditions que CQFD ou Article 11, par exemple.

lanjingling :
Pas convaincu du tout. Si Caroline Sury publie assez abondamment dans CQFD, n'est-ce pas tout simplement par proximité géographique, et parce qu'elle est de gauche, sans que cela influe son dessin ?


tu veux dire que si elle était parisienne et de droite, Présent publierait ses dessins?
Stupéfiante hypothèse...

Tu évites soigneusement mes mentions d'Article 11 d'une part (mais de Napoli au Tigre en passant tout bêtement par Hara Kiri, ou Docks, cette question de l'invention des formes est si chevillée à des rapports idéologiques à l'habitation du monde que, là encore, je pourrais étayer longuement cette question des rapports éditoriaux aux possibles esthétiques) et de Bertoyas d'autre part (qui n'est pas plus marseillais que moi ou la plupart des dessinateurs de CQFD qui dérogeons à la nullité satirique politiquement incolore qui est le ravage de tant de publications de part et d'autre). Mettre en lumière le possible et ses localisations, ce n'est pas établir une règle générale (à mon grand dam, je le répète : si les publications de gauche étaient cohérentes à leur programme idéologique - il n'y a que toi pour avoir amené plus haut le mot progressisme qui est pour moi également une valeur libérale -, elles ne seraient ouvertes qu'à l'imagination politique et esthétique)

lanjingling :
Pour Pif, Godard a qualifié la présence de Mattioli, de Pratt ou de sa Jungle en folie (assez farfelue dans son genre) d'erreur de casting. Pour moi, la présence de ces italiens (Bonvi aussi) a pu être facilitée par les liens forts entre PCI et PCF.


hors sujet : les causes de ceci n'éclairant pas la possiblité de cela (l'apparition du désordre des règles ne "s'explique" pas sans une ouverture préallable à sa possiblité même).
D'autre part, pour mieux saisir les différents plans de réalité qui ont rendu possible la bigarrure stupéfiante de Pif pendant tant d'années une bonne lecture du gros ouvrage de Medioni me parait un peu plus sérieuse qu'un bavardage généralisant e Godard.

lanjingling :
Rions jaune(C'est "chez le collecteur de taxes", sculpture originale en bronze de 1965, mais j'en ai aussi vu des reproductions grandeur nature)
Mais maintenant, en 2016, c'est encore pire (une des omniprésentes affiches pour "le rêve (des)chinois" , leitmotiv actuel du gouvernement.


il est très tentant de donner comme paradigme de la gauche (pour sortir du cadre précis d'un rapport éditorial aux formes esthétiques et rentrer dans les grandes démonstrations qui éviteront toute sorte d'objet "pensable" afin de ne rien penser du tout) un état passant d'un totalitaire à un autre, tout dépendra de ce qu'on veut entendre des mots et de ceux qui les prononcent : on peut tout aussi bien accepter l'idée que l'état français actuel est socialiste parce que ses dirigeant le disent, ou que les états-unis sont une démocratie parce que c'est à ce titre que sont formulés tous ses choix politiques. Je peux difficilement prendre ça pour autre chose qu'une blague ou un désir de couper court à une conversation qui risquerait de chercher, pour une fois, un peu de sens aux nouages idéologicaux esthétiques.
Pour ce que j'aurais à en dire, sans déborder du cadre du forum, je pense que ce sera ou trop ou pas assez. Je préfère m'en tenir à ce "pas assez" et garder de l'énergie pour écrire plus longuement sur un tel sujet un de ces quatre.

Mael, 15.05.2016 à 21:31362265
Pour Pif il n'y avait a priori pas tant de lien entre PCI/PCF pour l'entrée des italien, c'est surtout l'influence du festival de Lucca.

Mattiolli est arrivé par lui même après 68, où il avait fait de nombreuses affiches.

Il y a aussi des dessinateurs surprenant (Poirier, Mandryka, Forest, dans une moindre mesure Gotlib) qui étaient français et très originaux.

Même sur les réalistes le journal avait mis en avant de très bons dessinateurs (pas tous, loin de là, mais Poïvet et Coehlo sont très bons, j'ai une certaine affection pour Marcello mais elle n'a pas de véritable justification).

On notera que dans certain cas oui, les questions politiques ont joué. Coehlo était un opposant à Salazar (qui signait pour cela sous le pseudo de Martin Sièvre), Arnal avait été recueilli via les réseaux communistes après sa fuite d'Espagne et le passage dans divers camps de concentrations (français et allemand).


Pour ta dernière phrase je te rejoins, je ne crois pas au "Un des drames des organismes et des publications de droite, c'est qu'au fond ils méprisent absolument la bande dessinée et le dessin de presse." c'est à mes yeux plus généralement quasi toutes les revues généralistes qui méprisaient ce support. Avec des exceptions comme Okapi (Astrapi aussi ?) sous la direction artistique de Forest, Brétécher et Copi dans L'Obs, etc.

Pour Pif le fait que ce soient de réels passionnés curieux qui anime la revue a certainement joué (comme beaucoup de revue stimulante portée par des auteurs eux-même ensuite - ce que n'était pas Pif, même si des auteurs l'ont dirigé ils étaient dans l'équipe administrative avant de devenir scénaristes).

lanjingling, 15.05.2016 à 3:49362262
lldm :
Me suis longtemps cru seul, enfant, à trouver étrange que les périodiques qui trainaient chez mes grands-parents maternels (des grands bourgeois appliqués à émettre tous les signes distinctifs de leur classe) avaient en commun d'être systématiquement nuls en matière de bd et de dessins (les seuls trucs que je cherchais dans les magazine). Me souviens d'Azor, par Coq, de Kiraz, de Faizant, de truc bien plus atroce encore dont les noms me sont perdus.

Tu cites ici les magazines de la droite bourgeoise raide et réac, dont les dessinateurs ne font qu'illustrer graphiquement cette rigidité de pensée. Pourtant, ces dessins minimalistes (par manque de moyens techniques, par volonté paresseuse de rechercher une certaine efficacité directe et rudimentaire ?) contrastent étrangement avec la surcharge bidemeierienne fréquente de ces intérieurs grands bourgeois.
Par contre, si on se tourne vers la droite technocratique ou la droite extrême, on on trouvera plus facilement d'autres expressions graphiques.

lldm :
Dans les années 80, alors que j'étias adolescent, la déclaration que j'ai faite dans mon message précédent fut déjà énoncée par Martin Veyron (dans l'Echo) et éclaira pour moi la question d'un rapport général politique au dessin. Dessinateur de presse aujourd'hui moi-même, je suis bien placé pour savoir que les rapports au dessin sont si peu pensés d'une façon générale que la quasi totalité des dessins de presse sont nuls, dans les publications de gauche aussi. Mais si un canard comme "Article 11" peut naitre à gauche, si Pif a pu ouvrir ses portes à des inventions saugrenues pendant mes années d'enfance, si Bertoyas ou Caroline Sury peuvent publier aujourd'hui dans CQFD, ma certitude que rien de tout ça n'est possible dans une publication de droite est sans nuance.


Pas convaincu du tout. Si Caroline Sury publie assez abondamment dans CQFD, n'est-ce pas tout simplement par proximité géographique, et parce qu'elle est de gauche, sans que cela influe son dessin ? (Parce que CQFD publie aussi des dessinateurs de gauche au dessin moins recherché).
Pour Pif, Godard a qualifié la présence de Mattioli, de Pratt ou de sa Jungle en folie (assez farfelue dans son genre) d'erreur de casting. Pour moi, la présence de ces italiens (Bonvi aussi) a pu être facilitée par les liens forts entre PCI et PCF.
lldm :
Tout ça pour dire, aprce que je te vois venir, que je n'affirme qu'une chose : pas que les merveilleux idéaux de gauche portent le parfum ennivrant d'une réussite artistique totale, hélas

Rions jaune(C'est "chez le collecteur de taxes", sculpture originale en bronze de 1965, mais j'en ai aussi vu des reproductions grandeur nature)
Mais maintenant, en 2016, c'est encore pire (une des omniprésentes affiches pour "le rêve (des)chinois" , leitmotiv actuel du gouvernement.
lldm :
mais que la nullité artistique en matière de bd ou de dessin de presse est consubstantielle à la droite pour les raisons évoquées, entre autres choses, par Martin Veyron ou moi:
lldm :
Un des drames des organismes et des publications de droite, c'est qu'au fond ils méprisent absolument la bande dessinée et le dessin de presse.

C'est aussi cela qui ne me convainc pas , pour les raisons que je donne au dessus.

lldm, 14.05.2016 à 16:53362250
Martin Veyron, dont le portrait ici me parait assez bien vu : http://www.globenet.org/chroniqueur/00/rubriques/portrait.html

pas spécialement un gauchiste, donc. Plutôt, pour le souvenir que j'en ai (de ses déclarations en général) un mec assez clairvoyant, au doute bienvenu, méfiant au moins autant que je le suis devant toute prétention à la pureté (pouacre) politique;

lldm, 14.05.2016 à 16:49362249
lanjingling :
lldm :
Un des drames des organismes et des publications de droite, c'est qu'au fond ils méprisent absolument la bande dessinée et le dessin de presse et comme c'est toujours à reculons, avec des mines dégoûtées, trop tard pour se rendre compte des derniers états du dessin, qu'ils se résignent à faire appel à des dessinateurs, ils se tapent toujours les plus nuls et les plus ringards.

Cela, c'est un scoop, effectivement.


Un très vieux scoop, en fait. Me suis longtemps cru seul, enfant, à trouver étrange que les périodiques qui trainaient chez mes grands-parents maternels (des grands bourgeois appliqués à émettre tous les signes distinctifs de leur classe) avaient en commun d'être systématiquement nuls en matière de bd et de dessins (les seuls trucs que je cherchais dans les magazine). Me souviens d'Azor, par Coq, de Kiraz, de Faizant, de truc bien plus atroce encore dont les noms me sont perdus. Dans les années 80, alors que j'étias adolescent, la déclaration que j'ai faite dans mon message précédent fut déjà énoncée par Martin Veyron (dans l'Echo) et éclaira pour moi la question d'un rapport général politique au dessin. Dessinateur de presse aujourd'hui moi-même, je suis bien placé pour savoir que les rapports au dessin sont si peu pensés d'une façon générale que la quasi totalité des dessins de presse sont nuls, dans les publications de gauche aussi. Mais si un canard comme "Article 11" peut naitre à gauche, si Pif a pu ouvrir ses portes à des inventions saugrenues pendant mes années d'enfance, si Bertoyas ou Caroline Sury peuvent publier aujourd'hui dans CQFD, ma certitude que rien de tout ça n'est possible dans une publication de droite est sans nuance. Tout ça pour dire, aprce que je te vois venir, que je n'affirme qu'une chose : pas que les merveilleux idéaux de gauche portent le parfum ennivrant d'une réussite artistique totale, hélas (c'est même l'objet d'une lutte permanente contre ma propre famille politique), mais que la nullité artistique en matière de bd ou de dessin de presse est consubstantielle à la droite pour les raisons évoquées, entre autres choses, par Martin Veyron ou moi.

lanjingling, 14.05.2016 à 0:43362244
lldm :
Un des drames des organismes et des publications de droite, c'est qu'au fond ils méprisent absolument la bande dessinée et le dessin de presse et comme c'est toujours à reculons, avec des mines dégoûtées, trop tard pour se rendre compte des derniers états du dessin, qu'ils se résignent à faire appel à des dessinateurs, ils se tapent toujours les plus nuls et les plus ringards.

Cela, c'est un scoop, effectivement.

lldm, 13.05.2016 à 18:55362243
Mael :
Je découvre que le MEDEF finance une BD diffusée en masse sur les réseaux sociaux, son nom "On ne vous dit pas tout", pour contrer la propagande sur la loi Travail


Un des drames des organismes et des publications de droite, c'est qu'au fond ils méprisent absolument la bande dessinée et le dessin de presse et comme c'est toujours à reculons, avec des mines dégoûtées, trop tard pour se rendre compte des derniers états du dessin, qu'ils se résignent à faire appel à des dessinateurs, ils se tapent toujours les plus nuls et les plus ringards. La bd de droite, c'est un spectacle aussi pathétique que la statuaire catholique sulpicienne de la fin du XIXe. Une douceatre odeur de fin du monde molle.

lldm, 13.05.2016 à 18:44362242
Mael :
Je ne lis pas bien la signature, je crois avoir reconnu le style d'LL de Mars ou des Bicéphale mais j'ai un doute.


on travaille à deux mains, c'est pour ça que tu as du mal à reconnaître.
Tant que j'y suis, à faire de la réclame pour le MEDEF, je tiens à préciser que ce n'est pas parce que la police a repris (momentanément) la Maison du Peuple Occupée à Rennes que l'appel pour le fanzine est caduc : l'imagination politique et artistique n'a aucune raison d'être désertée



n'hésitez pas à nous dessiner, collager, photomonter, votre vision d'un tel endroit, même si vous ne connaissez pas celle de Rennes.

Mael, 13.05.2016 à 17:41362241
Je découvre que le MEDEF finance une BD diffusée en masse sur les réseaux sociaux, son nom "On ne vous dit pas tout", pour contrer la propagande sur la loi Travail ^^

Je ne lis pas bien la signature, je crois avoir reconnu le style d'LL de Mars ou des Bicéphale mais j'ai un doute.

Sur Facebook.

Sur Twitter.

crepp, 07.05.2016 à 10:02362222
Depuis ce message, je réécoute les réquisitoires de Desproges.

lldm, 06.05.2016 à 12:24362216
Pierre :
Excellent. Bien sûr que c'est de l'humour. Et que c'est pour de vrai.


Hé oui. Mais il semble que la possibilité d'être à la fois drôle et sincère, de penser ce qu'on dit quand on brocarde, n'entre pas dans les catégories du possible pour DDT.

Pierre, 06.05.2016 à 0:43362212
Excellent. Bien sûr que c'est de l'humour. Et que c'est pour de vrai.

lldm, 05.05.2016 à 18:44362211
Pierre :
Bel hommage. Dommage qu'il manque sur cette fiche la référence à la citation de Desproges.


Il suffit de demander, et hop, voilà le contexte (tribunal des flagrants délires)


« L’homme qui stagne aujourd’hui sur ce ban de l’infamie où le cul du gratin s’écrasa avant le sien, cet homme, mesdames et messieurs les jurés, ce morne quinquagénaire gorgé de vin rouge et boursouflé d’idées reçues, présente à nos yeux blasés qui en ont tant vu qu’ils sont devenus gris, la particularité singulière, bonjour les pléonasmes, d’être le seul gauchiste d’extrême droite de France.
Xénophobe même avec les étrangers, rebonjour, masquant tant bien que mal un antisémitisme de garçon de bain poujadiste sous le masque ambigu de l’antisionisme propalestinien, misogyne jusqu’à souffler dans sa femme pour économiser sa poupée gonflable, pardon Catherine, plus primaire encore dans son anticommunisme que les asticots moscovites présentement occupés à bouffer Brejnev de l’intérieur, Siné, la baguette sous le bras, et le béret sur la tête comme un Guevara de gouttière va sa vie à petits pas, tel un super Dupont mou, plongeant mollement dans le fluide glacé de son troisième âge.

(…) Tel Tino Rossi pétrifié dans le Marinella roucolophonique depuis les accords de Munich, Siné s’est figé depuis deux décennies dans les mêmes petits clichés franchouillards de gauche où s’enlisent encore les laïcs hystériques de l’entre-deux guerres et les bigots soixante-huitards sclérosés que leur presbytie du cortex pousse à croire, contre vents et marées, que le Canard Enchaîné est toujours un journal anarchiste, et le gauchisme encore une impertinence.
En 1963, Siné imitait le corbeau, à l’envol de la moindre soutane. Vingt ans plus tard, Siné continue d’imiter le corbeau à la sortie des presbytères, mais les curés ne portent plus de soutane, et qui c’est qu’a l’air d’un con à faire croa-croa au passage d’un bodygraph?

La constante dans l’œuvre de Siné, mesdames et messieurs les jurés, c’est que cet homme ne connaît pas le doute. De même que Michel Jobert pauvre puce ministrable sait que les Français n’ont pas besoin de magnétoscope, Siné sait que les curés sont tous des salauds. Siné sait que les riches sont tous méchants et cons, et que les pauvres sont tous gentils, et cons. Grâce à quoi il peut se permettre de fourrer le moine Raspoutine et Mère Teresa dans le même sac à corbeaux, ou l’abbé Pierre et le curé d’Uruffe sous la même calotte.
En ce qui me concerne, mesdames et messieurs les jurés, et ce qui me concerne me passionne autant que m’indiffère ce qui vous concerne, c’est vous dire, en ce qui me concerne, j’ai toujours été fasciné par les détenteurs de vérité qui, débarrassés du doute, peuvent se permettre de se jeter tête baissée dans tous les combats que leur dicte la tranquille assurance de leur certitude aveugle. Non-voyante, devrais-je dire. Pardon aux obturés du globe.

Malheureusement, j’ai le regret d’avoir à vous le dire, monsieur Siné, mais cette vertu sereine d’où se dresse quiconque croit détenir LA vérité, cette mâle assurance qui distingue le fort du faible, la bête humaine du Pierrot sentimental et, en un mot, l’homme de l’enfant, cette vertu n’existe pleinement à l’état fonctionnel que chez une seule catégorie d’êtres humains chez qui on l’exige avant de leur confier nos vies et nos frontières, et ces êtres humains, ce sont les militaires.
Vous êtes un militaire, Siné. Vous êtes un sergent. Vous connaissez l’ennemi, tacatacatac, qu’on vous file un tromblon à la place de votre feutre à Mickeys, et tacatacatac, vous allez tuer, détruire, écharper. Vous êtes de ces pacifistes bardés de grenades et de bons sentiments prêts à éventrer quiconque n’est pas pour la non violence. »


Delfeil de Ton s'obstine à vouloir croire que « c'est de l'humour » et rien que de l'humour, allez, va ; il le redit dans l'OBS en aout 2008*. L'argument massue, c'est qu'ils travaillaient dans le même journal, Desproges et Siné. Val et Siné aussi, travaillèrent, et longtemps, dans le même journal. S'aimaient-ils pour autant ?


*« Bref, les accusations portées par Desproges contre Siné et pieusement rapportées par des "philosophes", des "journalistes", c'était DE L'HUMOUR. Comme je vous le dis. C'était pas pour de vrai. C'était une blague entre copains.» dit-il, donc.
L'usage des guillements pour les mots philosophes et journalistes est en soi une forme rhétorique de sale con qui ne me donne aucune espèce de désir d'accorder à DDT le moindre crédit. Et j'ai beau relire dix fois la plaidoierie de Desproges, je n'y lis rien d'autre qu'une charge juste, terrible et drôle. Elle ressemble assez étonnamment en bien des points à celle qu'il fit lorsque LePen figura sur le même banc. DDT invoquerait-il l'humour de vieux copains également ?

Pierre, 05.05.2016 à 18:20362210
lldm :
Mael :
Encore un décès, d'un autre style cette fois, Siné est mort ce matin à 87 ans.

Du coup je réécoute cet amusant portrait en chanson par Jean Yann.


la biographie officielle de Siné


Bel hommage. Dommage qu'il manque sur cette fiche la référence à la citation de Desproges.

lldm, 05.05.2016 à 12:53362208
Mael :
Encore un décès, d'un autre style cette fois, Siné est mort ce matin à 87 ans.

Du coup je réécoute cet amusant portrait en chanson par Jean Yann.


la biographie officielle de Siné

Mael, 05.05.2016 à 11:38362207
Encore un décès, d'un autre style cette fois, Siné est mort ce matin à 87 ans.

Du coup je réécoute cet amusant portrait en chanson par Jean Yann.

Mael, 04.05.2016 à 16:59362200
Et très efficace. Il y a juste le "tout en récit complet" qui a été repris à Pif pour le reste... il manque l'innovation quoi...

Glotz, 04.05.2016 à 15:34362199
La comparaison des deux éditoriaux est effrayante.

NDZ, 04.05.2016 à 15:10362197
Juste pour dire à ceusses qui n'y sont pas encore allés faire un tour... le Vues Ephemeres Avril 2016 de du9 vaut le coup d'oeil (le propos? Pandora vs (À Suivre) & les revues en général), merci à Xavier et à tous les contributeurs des commentaires... on se sent moins seuls...

Allister Baudin, 03.05.2016 à 0:56362191
Mael :
dont les dernières planches étaient signées... Frank le Gall.



/mode pinaillage chiant on- Pas de planche de Le Gall dans L'Arbre des deux printemps, seulement un petit dessin auteur du mot 'fin'.

Mael, 03.05.2016 à 0:35362190
Aire Libre annonce que son album sur Tarzan était quasi terminé (manquait 10 pages sur 200) et sera terminé "sous la direction de Frank le Gall".

Ce qui ne veut donc pas dire entièrement dessiné par icelui, peut-être un livre ressemblant à "L'Arbre des deux Printemps" (bon, sur 10 pages seulement par contre), un livre collectif réalisé par les amis de Will (dessinateur prévu pour ce livre, décédé à la 7e page) dont les dernières planches étaient signées... Frank le Gall.

Pierre, 02.05.2016 à 21:38362188
ça alors ... ça fait drôle.

J'ai découvert le lien entre Hubert Mounier et Cleet Boris seulement au début des années 2000. L'Affaire Louis Trio (dont je n'ai jamais été un grand fan) est un souvenir d'enfance parce que je conserve en mémoire la diffusion de certains de leurs clips (on appelait ça ainsi, dans les années 80). Quant à Cleet Boris, c'était pour moi le mystérieux dessinateur dont un hommage au fétiche Arumbaya figurait dans un recueil que j'avais acheté parce qu'il contenait un (beau) dessin de Chaland. Au milieu des années 90 on voyait encore dans une rue du vieux Lille une fresque qui reprenait ce dessin (un orchestre de mariachis): peut-être était-ce Cleet Boris lui-même qui l'avait exécutée ?

Quoique la pochette de Chic planète n'ait rien d'exceptionnel, je n'ai pu résister à la tentation de l'acheter quand je suis tombé dessus dans une braderie lilloise:



Le dessin de Cleet Boris (bon sang, quel pseudo) - très marqué par esthétique néo ligne claire / bd rock qui fleurissait alors dans Métal Hurlant - était empreint de maladresse, mais sympathique. Du moins dans son premier temps. Au cours de années 2000 il a fait un come-back, mutant dans un style comics qui m'a laissé un souvenir assez effroyable (une adaptation de Frankenstein je crois). En dépit des nombreux mouvements de sortie de ma bédéthèque, j'ai toutefois conservé cet album-ci, par nostalgie:



Voilà, l'au revoir d'un admirateur de Chaland à un autre admirateur de Chaland.

Mael, 02.05.2016 à 17:56362187
Autre décès chez Dupuis :

"Les éditions Dupuis ont la douleur de vous faire part de la disparition d’Hubert Mounier ce matin, 2 mai 2016.

Hubert était connu du grand public sous le nom de Cleet Boris, le pseudonyme qu’il avait adopté pour animer le groupe L’Affaire Louis Trio et avec lequel il s’était imposé depuis les années 1980 comme l’un des meilleurs songwriters de la pop française. Mais Hubert n’était pas seulement un musicien d’exception, il était aussi un dessinateur de grand talent. Son premier album de bande dessinée, J’ai réussi, publié en 1985 précédait de deux ans le premier album discographique de son groupe, Chic Planète, dont la couverture était dessinée par son ami Yves Chaland. Le succès de l’Affaire Louis Trio lui avait fait reléguer ses pinceaux et son papier à dessin durant de trop longues années.
En 2011, les éditions Dupuis parvenaient enfin à le faire revenir à sa table à dessin avec La maison de pain d’épices, un récit autobiographique racontant au jour le jour les affres de la création musicale du disque éponyme. Depuis, Hubert travaillait sur un immense projet tout aussi personnel pour le label Aire Libre, un essai en 200 planches de bandes dessinées consacré à son personnage favori depuis l’enfance: Tarzan, le seigneur de la jungle.

Hubert Mounier était âgé de 53 ans.

Aujourd’hui, son petit frère en chansons, Benjamin Biolay, écrit: « Tu vas me manquer atrocement, génie ».
Les éditions Dupuis n’en pensent pas moins et expriment leurs plus sincères condoléances à son épouse Gaëlle et à ses filles."

lanjingling, 01.05.2016 à 2:45362172
Oui,c'est bien cela, il a fait des B.D. "assez marrantes et un peu bancales" (Saki et Zunie enfants essentiellement, mais pas que, et souvent sur scenario de Delporte) plu ou moins sporadiquement dans Spirou jusque fin des années 60 (après vérification), mais surtout de l'illustration, et avec le Trombone, puis Fluide glacial, il a repris la B.D. en permanence, et plus émancipée, avec Zunie seule, et adulte.
Comme toi, je trouve ses B.D. des années 80-90 belles, mais un peu lourdes au niveau de l'histoire (la fantasy, c'est pas trop ma tasse de thé *), mais j'aime bien l'humour un peu débile ("bancal"?) des premiers Saki et autres histoires courtes dans Spirou; marque de Delporte ?

(*en Chine, ils boivent beaucoup de thé, pourtant ils n'utilisent pas cette expression; l'équivalent est "ce n'est pas mon plat")

Mael, 01.05.2016 à 1:50362171
Ha si j'en ai lu, des bds assez marrantes et un peu bancales dans spirou (Saki et ZUnie) avec es hommes préhistoriques, très loin de ce qu"il a fait ensuite, ça m'avait beaucoup perturbé, enfant, cette distinction. Sinon ensuite j'ai toujours trouvé ça assez beau et séduisant mais n'ai jamais été convaincu par les albums, les illus beaucoup plus.


lanjingling, 30.04.2016 à 14:59362167
Il avait arreté la B.D. au début des années 60 pour faire de l'illustration, animalière ou de contes, puis a recommencé dans le Trombonne illustré, ce qui révèle un autre aspect , frondeur et rigolard, différent de ses oeuvres sur le petit peuple.

Le PBE, 28.04.2016 à 14:42362164
Pas glop. C'est un auteur que j'apprécie. Souvenirs de sa découverte dans Spirou avec Laïyna et ses illustrations du Bestiaire du Petit Peuple (avec l'elficologue Pierre Dubois). Plus tard les deux collaborations avec Yann.

Mr_Switch, 28.04.2016 à 13:46362163
Oui, René Hausman, autre méconnu célèbre ou célèbre méconnu. Tout le monde connaissait son dessin, tout le monde n'avait pas forcément vraiment lu un de ses livres...

Thierry, 28.04.2016 à 10:32362160
décès de rené Hausman
un auteur que j'aimais bien même si je n'ai pas lu ses derniers livres
et un personnage marquant, le fameux oncle René de Broussaille

Allister Baudin, 31.03.2016 à 22:56361908
Et bien, on parlait de Marc Daniau par ici il y a peu de temps, une triste nouvelle et un message de l'éditeur Thierry Magnier :

Chers amis dessinateurs et illustrateurs,

Après six ans de combat contre le cancer, Claire Franek vient de nous quitter.
Pour ceux d'entre vous qui ne la connaissaient pas, Claire Franek était auteure et illustratrice pour la jeunesse. Ses deux dernières années, la récidive de sa maladie l'a empêchée de travailler normalement, tout comme son compagnon Marc Daniau, également auteur et illustrateur, qui l'a soutenue jusqu'au dernier moment.

Vous connaissez la précarité de ce métier lorsqu'on ne peut plus l'exercer sereinement, ni même bénéficier des interventions scolaires, faute de pouvoir se déplacer.
Aujourd'hui, la situation de Marc et de leurs enfants (Nina, Charlie, Elias et Auguste) est critique. C'est pourquoi, Nathalie Choux, Carole Chaix, Régis Lejonc et Cécile Roumiguière, ont décidé de monter une vente solidaire d'originaux au profit de Marc et des enfants.

Voici le lien du site : https://claireetmarc.com/
Cela leur permettra ainsi de traverser sans souci financier cette douloureuse période.

Si vous souhaitez y participer, vous pouvez envoyer originaux ou tirages numériques signés (nombre de pièces à votre convenance - format max A3, titre inscrit au dos) à l'adresse suivante :

Actes Sud / Editions du Rouergue – à l'attention d'Adèle Leproux 18 rue Séguier 75006 Paris

Merci de scanner et d'envoyer les versions jpg de vos images (en mentionnant le titre, la technique utilisée, le format et le prix) à l'adresse mail suivante : ecrire@cecileroumiguiere.com

Vos originaux seront présentés et mis en vente sur ce site du 30 mars au 15 mai 2016.
Vous fixerez vous-même le prix de vos œuvres dans la fourchette de
30 € à 400 €. Les acheteurs seront libres de donner plus s'ils le veulent.
L'achat des œuvres se fera par paypal directement pour Marc Daniau et leurs enfants.

Votre amicale participation permettra de faire se croiser votre solidarité et celle de ceux qui achèteront vos œuvres en soutien de Marc et leurs enfants.
Merci d'avance pour votre fraternelle participation.
A bientôt,

N'hésitez pas si vous avez la moindre question,

L'équipe des Editions Thierry Magnier.


http://next.liberation.fr/…/marc-daniau-et-claire-franek-to…

Anoeta, 25.02.2016 à 19:58361605
SnacBD pas content

Mael, 24.02.2016 à 18:03361598
"A-t-on idée de ce que peut ­représenter une vie entière passée à dessiner ? Quand Willem, aidé de son conseiller, ami et biographe Jean-Pierre Faur, a entrepris d’inventorier ses archives dans le but de les céder à la Bibliothèque nationale de France (BNF), le dessinateur est arrivé au chiffre vertigineux de 20 000 originaux – soit plus d’un par jour en moyenne, dimanche compris, sur un demi-siècle de carrière (entre 1967 et 2016). Dessins de presse, planches de bandes dessinées, illustrations, affiches, carnets de voyage, reportages dessinés, autoportraits, inédits jamais publiés…

Exhumée des boîtes à chaussures où elle dormait, cette masse de papiers noircis à l’encre de Chine vient de rejoindre le département des estampes et de la photographie de la BNF, aux côtés d’artistes ayant pour nom Daumier, Goya ou Nadar.
Pour abondant qu’il soit déjà, ce « fonds Willem » n’en restera pas là. En échange de la somme (tenue secrète) que lui a versée l’établissement public, le satiriste, bientôt âgé de 75 ans, s’est également engagé à l’abonder avec les dessins qu’il continue de publier quotidiennement dans Libération (où il travaille depuis 1981) et hebdomadairement dans Charlie Hebdo. « Quand une œuvre est dispersée, elle disparaît », explique-t-il."

etc.

Vingt-mille dessins (plus ceux à venir), ça va faire une sacrée expo.

Article du Monde

Glotz, 23.02.2016 à 19:28361584
N'oublions pas L'Égouttoir ;)

Le texte du communiqué paraîtra peut-être peu subtil, et discutable sur certains points mais il s'agit avant tout de faire bouger les choses.

Thierry, 23.02.2016 à 19:00361583
Angoulême, épisode 45687
une quarantaine d'éditeurs ont signé un communiqué commun adressé à la nouvelle ministre de la culture dans lequel ils menacent de ne pas participer au Festival d’Angoulême en 2017, « si une refonte radicale n’est pas mise en œuvre dans les meilleurs délais ».
Parmi les signataires: Casterman, Dargaud, Delcourt, Denoël, Fluide Glacial, Futuropolis, Gallimard, Glénat, Jungle, Le Lombard, Panini, Rue de Sèvres, Sarbacane, Soleil, Urban, Vents d’ouest, L’Association, Çà et Là, La Cafetière, La 5ème Couche, Cornélius, 2014, Frémok, L’Employé du Moi, Le Lézard Noir, Les Requins Marteaux, Les Rêveurs, Misma, Vide Cocagne ou encore The Hoochie Coochie…
Franck Bondoux a réussi l'exploit de fédérer la quasi totalité des éditeurs contre lui.
Respect.

lanjingling, 20.02.2016 à 12:39361568
Umberto Eco, l'un des fondateurs de la revue italienne Linus, est décédé.

Anoeta, 15.02.2016 à 21:30361540
Turf dessine une nouvelle histoire de la nef des fous.

Allister Baudin, 14.02.2016 à 14:48361535
Alvin Buenaventura, l'éditeur de Comic Book Holocaust de Johnny Ryan ou du monumental Kramers Ergot 7, est décédé.

NDZ, 09.02.2016 à 12:29361505
Au détour d'un article de Télérama, j'apprends qu'il existe un "manuscrit de la BD que Jean-Marie Le Clézio adressa, du haut de ses 11 ans, à Raymond Queneau".

Un Nobel qui a fait de la BD, enfant, cela s'entend, ça mériterait une édition dans la collection péché de jeunesse ? ;)

A mettre au rayon phantasmes d'Hicksville ?

NDZ, 28.01.2016 à 22:04361390
Mr_Switch :
Ah... Marion Montaigne qui explique sa démarche à côté d'Hermann pendant de Manara fait une aquarelle... Je n'y aurais pas pensé.


On a les fantasmes que l'on souhaite... hein.

Mr_Switch, 28.01.2016 à 21:25361389
Ah... Marion Montaigne qui explique sa démarche à côté d'Hermann pendant de Manara fait une aquarelle... Je n'y aurais pas pensé.

Le PBE, 28.01.2016 à 21:06361388
Scoop : Hermann a déjà cassé la queue de son fauve ( la grande librairie sur France5, en ce moment)

Mael, 21.01.2016 à 13:47361272
Çà et Là est, à ma connaissance, le seul éditeurs de BD à publier chaque année le bilan de ses ventes annuelles, avec détails fermes et net, explication et bilan réel (sur deux ans) de chaque livres.

Plus que pour savoir en détail leurs ventes, ça les regarde, c'est un exercice salutaire et passionnant pour connaître la réalité de ce qui est un "gros" petit éditeur (avec une moyenne d'une dizaine de titre par an et plusieurs grosses ventes).
Cela peut d'ailleurs remettre en cause le terme de "grosses ventes". La bande dessinée est un microcosme et lire ces chiffres permet de mieux comprendre le métier.

Au-delà d'un quelconque voyeurisme c'est vraiment la levée de l'opacité générale sur les chiffres de ventes (souvent annoncé de manière très généreuses par les éditeurs, se basant sur les placements) et l'explication, ainsi que la durée de l'exercice (cela fait plusieurs années que Serge de CaetLa s'y plie) qui en font un véritable outil de compréhension... et de pédagogie.

Certains risquent de trouver ça déprimant à la lecture, c'est la réalité d'un éditeur pourtant très régulièrement salué (par la presse, par ses pairs, par des prix, etc.).

On notera ceci "En 2015, la Fnac (y compris leur site de vente) représente 17,5% de nos ventes totales, Amazon 4,5%, le réseau Furet du Nord 1,5%, Cultura 1% et les Espaces Leclerc 1%. Tout le reste, soit environ 75% des ventes de nos livres, est réalisé par les librairies indépendantes (généralistes ou spécialisées bandes dessinées)." Pas forcément surprenant mais toujours bon à rappeler.

Mael, 17.01.2016 à 12:32360971
17 janvier 1929 première apparition de Popeye dans le Thimble Theater.

NDZ, 16.01.2016 à 20:17360965
Pour ceux à qui ça aurait échappé, un dossier Dorénavant est paru sur du9. Je m'en régale.

Mr_Switch, 06.01.2016 à 10:51360611
Mr_Switch :
L'une d'elle est Cled'12, présent la liste ci-dessous.

Je me fourvoie. Cled'12 a participé à Slam, pas à QPUC. Mille excuses.

Glotz, 06.01.2016 à 10:35360610
Mr_Switch :
Pour l'anecdote, au moins 2 personnes présentes dans la bullebase ont participé à Question pour un champion en 2015.

;)

Mr_Switch, 04.01.2016 à 17:08360569
Sinon, il est évident que les chiffres donnés par Le PBE ne sont à prendre qu'à travers un prisme bulledairien, à un moment donné.

L'Humanité n'a pas lancé sa première publication en 2015.
Non, non Stefan Zweig n'a pas attendu 2015 pour être publié.

Pour l'anecdote, au moins 2 personnes présentes dans la bullebase ont participé à Question pour un champion en 2015. L'une d'elle est Cled'12, présent la liste ci-dessous.

Mr_Switch, 04.01.2016 à 16:50360567
I dont know. I dont think either you deserve.

Le PBE, 04.01.2016 à 16:48360566
Gros oubli : il eût fallu accompagner ces quelques chiffres d'un coup de chapeau à Mr_Switch don't la bravoure face à la pléthore est remarquable.

lldm, 04.01.2016 à 14:12360557
Le PBE :
lldm :
Bon, je vais m'arrêter à C. allez, faut pas abuser des bonnes choses

Tu aurais tout de même pu aller jusqu'à La Fraternelle...


j'ai eu trop peur de passer par Happy Editions

Le PBE, 04.01.2016 à 14:01360556
lldm :
Bon, je vais m'arrêter à C. allez, faut pas abuser des bonnes choses

Tu aurais tout de même pu aller jusqu'à La Fraternelle...

lldm, 04.01.2016 à 12:22360552
lldm :
Hmmm... Clique, clique pas ...


Bon, je vais m'arrêter à C. allez, faut pas abuser des bonnes choses (mention spéciale pour les choix de noms d'édition rigoureusement sans rapport avec leurs livres à Arcimboldo et Atypiques).

Un moment, j'ai eu peur, croyant que « Chôn » était sorti là:

http://www.culturecommune.com/

Mais non, c'est là :

http://culture-commune.erog.fr/

lldm, 04.01.2016 à 12:13360551
Le PBE :
Je viens de le poster dans le sujet sur les stats mais je me dis que cela manqué de visibilité alors, je redonne mon coup de retro sur l'année écoulée :


Pourquoi tout ça me plonge dans une profonde mélancolie ?
(à l'exception, peut-être, du ratio de rédacteurs pour les chroniques, qui a un petit caractère familial assez charmant)

Bon, j'ose pas cliquer sur les dernières stats ; est-ce que ces 37 nouveaux éditeurs vont me remonter le moral par leurs choix ébouriffants, leur goût de l'aventure, leurs découvertes d'auteurs inouïs, la beauté des livres eux-mêmes ? Vont-ils m'achever par leur normativité, leur lâcheté, la laideur éditoriale de leurs machins ? Hmmm... Clique, clique pas ...

Le PBE, 04.01.2016 à 10:22360547
Je viens de le poster dans le sujet sur les stats mais je me dis que cela manqué de visibilité alors, je redonne mon coup de retro sur l'année écoulée :

4822 livres parus en 2015 sont dans la base (au jour d'aujourd'hui)
- 3574 albums dont 1654 « franco-belge », 483 « comics », 1437 « manga ».
- 1248 périodiques dont 84 « franco-belge », 209 « comics vf », 955 « comics vo ».

9030 bullenotes ont été distribuées en 2015 par 111 bulledairiens, pour 6148 livres dont 971 livres parus en 2015.

115 chroniques ont été rédigées en 2015 par 9 bulledairiens sur 113 livres dont 57 livres parus en 2015.

994 auteurs ont leur premier livre paru en 2015.
A4 putevie - Abrignani Francesco - Affe Lauren - Ah-Koon Didier - Aimé Luigi - Ainhoa - Akamura Saki - Al-Azar - Albert Fanny - Alcott Louisa May - Alderete Jorge - Aleksic Vladimir - Alexander Casey - Alibeygi Mehdi - Allegre Antoine - Almendros Felipe - Alonso Jesus - Alvtegen Karin - Amano Shinobu - Ames Jonathan - Anastasiei Iolanda Georgiana - Ando Icori - Andrews Ryan - Andrieu de Lévis Jean-Charles - Angrisani Antonia Emanuela - Angus Dave - Anjale - Antonio Roge - Aoi Aki - Aprikian Gorune - Arakawa Naoshi - Arancia Studio - Arizon Carlos Ramon - Armitano Paolo - Arndt Michael - Artibani Stefano - Asaro Massimo - Assarasakorn Michele - Atkinson Cale - Aukerman Scott - Aurex - Azizuki Ryo - Azzedine Saphia - B Paul - B. Marty - B. Rosa - Ba M - Bablon Jacques - Baguet Alice - Balbi Amadeo - Baldari Nicoletta - Barbieri Luca - Bard-Duchesneau Catherine - Baricco Alessandro - Barr Ken - Barrachina Anaïs - Bartier Carole - Baslé Hervé - Bataillon Stéphane - Bauman Yoram - Baxter Jack - Beà José Maria - Beaujard Yves - Beaumois Richard - Begin Emma - Bégin Sébastien - Bell Cece - Bensimon Marchina Juliette - Berg Laura - Bernhard Thomas - Berry David - Besi Alberto - Besse Christophe - Bévière Aurélie - Biagi Lucia - Billioud Jean-Michel - Birch Paul H. - Bisson Olivier - Blaise Gabriel - Blanc Jean-Noël - Blanc-Gras Julien - Boaz Lavie - Bobineau Olivier - Bodin Samuel - Boé Marion - Bogaerts Alexandra - Bogdanovic Viktor - Boisjoly Alexandra - Boisnart Fabienne - Bonham Chris - Bonis Thomas - Bonneau Albert - Bonvillain Tamra - Borges Alisson - Boro - Boscia Ilaria - Bosma Sam - Bossu Charlie - Bouët Sébastien - Bouquet Jérôme - Bourgeois Kevin - Bouyssou Xavier - Boyrie-Fénié Bénédicte - Brard Armand - Brecht Bertolt - Breynaert Sabine - Bridges Jeffrey - Bridges Susan - Brill Ian - Brock Henry Matthew - Browne Tom - Brunet-Marx Ève - Bryau - Bunisset Isabelle - Burton Olivia - Buzulier Pierre - Cabal Juan - Cabdevila Stéphanie - Cabrol Agnès - Cacciatore Livio - Cady Ryan - Caeto - Cambi Valentina - Campion Pascal - Canizales - Cano Harkaitz - Caquet Dounia - Carbos Toni - Cardinal Chantal - Castro Giovanni - Catalano Monica - Céline Louis-Ferdinand - Cenni Filippo - Certo Lauren - Chaffoin Thierry - Challenging Studios - Chambon Edith - Chapelle Sophie - Chapuis Georges - Chartrain Olivier - Chast Roz - Chauvy Gérard - Chédid Matthieu - Chedru Sophie - Chemello Federico - Chen Mingjue Helen - Chen Zhongshi - Cheng Kin-wo - Chesnot Ludovic - Chimisso Igor - Chion Catherine - Chiu Pa Ming - Chmielewski Daniel - Chuang Sean - Chue Ken - Claudel Philippe - Cled'12 - Clerc Lucille - Cleverly Jesse - Cloutier Annie - Club Supérette - Colinet Pierrick - Colotte Marlène - Combrouze Sylvain - Comète Claude - Condé Judith - Consigny Kim - Cookielie - Coquil Yvon - Corbould Alfred Chantrey - Corre Gilles - Cosnava Javier - Cossio Jesús - Cotofana Andreea - Cotter Joshua W. - Cousin Renaud - Craig Chase - Cram - Crawford A.W. - Crépon Sophie - Cretien Emilie - Criddle Craig - Crisk Luigi - Cyrius - Czerny Boris - D'Andrea Lison - Daisuke Imai - Dalle Fratte Nicolas - Damezin Yann - Damien Jean-Michel - Daniel Florent - Danubio Giacomo - Dautremer Rébecca - Davaine Idir - David Adèle - David Bruno - Davis Rob - Davison Max - Day Adolie - De Angelis Anne - De Busscher Jean-Marie - De Gennes Agathe - de Groodt Stéphane - De la Ruquerie - de Lévy Simon - de Mullenheim Sophie - De Vuyst Ingrid - de Watrigant Frédérique - Déchamps Sonia - Deiana Salvatore - Del Conte Sandro - Delacroix Clothilde - Delasalle Olivier - Delauney Grégory - Delcroix Anaïs - Demange Nicolas - Demers Tristan - Demongeot Mylène - Depommier Anaïs - Der Jack - Desberg Stefan - Desiato Paco - Desmet Thijs - Desprez Benoît - Desprez Laurent - Deyrail Baptiste - Dhomi - Di Lorenzo Veronica - Diallo Rokhaya - Dileo David - Dinisio Moreno - Docter Pete - Doctorow Cory - Dollman John Charles - Donnadille Laura - Donner Christophe - Donovan Jenny - Donsimoni Régis - Dowling Mike - Dramé Karamba - Drozd Jerzy - Drucker Mike - du Bouëtiez Anne-Sophie - Dubuisson Antonin - Dumas Patrice - Dumé Jean-Philippe - Dumond Zoé - Dupré La Tour Jérôme - Durand Pierre - Durpaire François - Dusseaux Jean-Baptiste - Ecarlat Marie - Egoduo - Egurza Mai - El Flacos - El Hamouri Aniss - Eldiablo - Eldred C.E. - Ellory Roger Jon - Engelbach Cathia - Enjary Raphaële - Estrela Joanna - Étienne Diane - Euxin - Fabi Francesca - Fantini Florence - Fap - Farazmand Reza - Farber Markus - Farshtey Greg - Faudem Joshua - Fauvel Claire - Favia Leonarda - Fellner Chris - Fereyra Lucas - Fierpied Maëlle - Fikaris Michael P. - Filex - Filippetti Aurélie - Finch Meredith - Finderup Mette - Fischer Benjamin - Fisher Martin - Flaviano - Florelle Guillaume - Fojo Berto - Folco Michel - Fontanel Béatrice - Forbes W. Scott - Formes Jorge - Forshed Pelle - Fortin-Lapointe Ariane - Foschini Michele - Foures Muriel - Fournera Béatrice - Frampas Pierre - Franc Caroline - Francescutto Paolo - Frison-Roche Roger - Froissart Loïc - Fujii Mitsuru - Fujisawa Shizuki - Furini Maurizio - Fuse Ryuta - G. Benjamin - Gabel Lars - Gabs - Gag (André Gagnon) - Gaillard Barthélémy - Galic Bertrand - Gallur - Gamba Riccardo - Gandon J.-R. - Ganteil Virginie - Garci Edith - Garcia Cruz David - Gardin Blanche - Gargaud Frédéric - Gattling Melvyn - Gedeon - Geffray Raphaël - Geminiani Maurizio - Georges Nicole - Gerstein David - Gervasio Marci - Ghetti Lorenzo - Giorgetti Caterina - Giovannetti Nick - Girard Anne-Sophie - Girard Charlotte - Girard Marie-Aldine - Giriat Eric - Glaz - Gloannec Delphine - Gluskova Alise - Golon Anne - Gonzalez Escalada Guillermo - Gonzalez Sozyone - Gooch Chris - Goodreau Sarah - Gorius Aurore - Gory Mike - Graffica - Graft Robert L. - Graham Michael - Grassi Stefano - Grenadine - Grennan Simon - Greppi Andrea - Grime Lindsay - Grossetête Charlotte - Grug - Guay De Bellissen Héloïse - Guba Tom - Guerlais Vincent - Guerrero Agustina - Guida Danilo - Guilbert Aurélien - Guillaume Isabelle - Guillemet Cécile - Guillot-Vignot Antonin - Guilloud-Bazin Nadège - Guyon Thibaud - Ha Min-Seok - Haduki Tsubasa - Hajime - Hall Don - Hamann Alexandra - Hanada Ryo - Harel Xavier - Hargreaves Roger - Hartland Jessie - Hartmann Jörg - Hasteda - Hatoum Milton - Hayashi Mikase - Hayes Nick - Heber-Suffrin Pierre - Hedlund Björn - Hélias Pierre-Jakez - Heller Alan - Henri Gaël - Henriques Daniel - Henscher Olivier - Hernandez Carlos - Herrara Francisco - Hersent Gaëlle - Hilhorst Eva - Hill Walter - Himura Kiseki - Hiroyuki Aigamo - Hisa Masato - Hiyama Daisuke - Hiyama Nao - Hoff François - Holleville Élizabeth - Holliday Darry - Honda Arima - Horio Seita - Hosler Jay - Houcke Antoine - Hozumi - Hubert François - Huc Marie-Claude - Hummel Antoine - Huro Maxime - Hüe Caroline - Hülsmann Jörg - Iboix Studio - Ichitomo Kazutomo - Ifuji Shinsen - IGOR 16382 - Ikebe Aoi - Il Sole 24 Ore - Imashiro Takashi - Inabe Kazu - Inamitsu Shinji - Inkey - Intini Stefano - Iov Cyprien - Ip Felix - Isakawa Megumi - Isayama Hajime - Ishikawa Morihiko - Ito Alice - Izayoi Seishun - Jacquet Sarah - Jacquot Faustine - Jadot Yannick - Jajaja José - Jalette Jocelyn - Jangojim - Jaoul Nicolas - Jeancourt Bénédicte - Jensen Skip - Jeralds Scott - Jesse Jacobs - Joannidès Dimitri - Johnson Daniel Warren - Jozev - Kabuki - Kagato - Kaiduka - Kalkus - Kamiyama Airi - Kaname Ryû - Kaneshiro Kazuki - Kanzaki Shido - Karasuyama Eiji - Karsenty Cathy - Kashiki Takuto - Kassa Sabrina - Kauffer Rémi - Kaufman Gary - Kawa Abraham - Kelly Collin - Kenner Jim - Kim Hyun-Min - Kim Suk-Hee - Kiriki Kenichi - Kishi Yûsuke - Kitajima Yukinori - Kitakawa Touta - Kitamura Kenji - Kitazawa Kyo - Klein Glady - Knighton Andrew - Koenig Viviane - Koh Irene - Kohler Camille - Koike Nokuto - Koivunen Peppe - Komi Shinya - Komusubi Haruka - Konné Jif - Koyuki - Krause Fran - Kronauer Javier - Krstic Vladimir - Krysinski Gregor - Kujô Karuna - Kumaoka Fuyu - Kuori Chimaki - Kuraishi Yû - KvaSyte Ona - Kwon Yoon-Duck - L'Ours - La Barbera Rosa - La Moderna - Labrecque David - Labriet Céline - Laffond Carlos - Lagneau Alexandre - Laiso Emilio - Lambert Olivier - Lamour Fred - Lancky Jon - Landot Aymeric - Lang Jack - Latimer Dean - Latour Sébastien (2) - Launay Arnaud - Le Couviour Quentin - Le Gallo Rémi - Le Guen André - Le Hégarat - Le Moing Jean-René - Le Rose Maria Giovanna - Le Roy Eugène - Leageard Simon - Lebra Nicolas - Lebrun Jean-Louis - Lecostey Isolde - Lee Ryan - Legrand Melvil - Leinfelder Reinhold - Lelardoux Yannick - Lemaitre Pierre - Leon Nico - Lepage Tommy - Lesueur Élise - Levens Megan - Li Zhiwu - Liera Thomas - Limido Carlo - Lindgren Astrid - Lindsey Rex W. - Linse Jan - Liu Jing - Liu Na - Loerzer Marcio - Loirat Philippe - Loiseau Julien - Loizeau Catherine - Lothe Noémie - Lott - Louerrad Nawel - Louiche Jérôme - Louis Johann G. - Lu Bo - Luec Nina - Luky - Luzzati Fiamma - Lyfoung Karina - Lörscher Sebastian - Ma Zuo - Macewan Ian - Maffre Frédéric - Mah Bu Er - Maïakovski Vladimir - Maître Niko - Major Gurbert - Maki Kyoko - Makowh - Malavoy Christophe - Malet Ludovic - Mame Moyashi - Mammucari Emiliano - Mancuso Federico - Manenti Nicolas - Manna Francesco - Manoukian Isabelle - Mantzoukas Jason - Marchand Laure - Marék Veronika - Margolliet Lucas - Marie Vincent - Marilleau Alban - Marino - Marion Laurent - Marot Geneviève - Marron Lynn - Martin Fred - Martinez Manuel - Martoz Ale - Maruyama Tomo - Masmondet Mathieu - Masson Mélanie - Mast - Masumura Hiroshi - Mathieu D. Jaba - Matsumai Natsu - Matsuoka Chizu - Matthews Alex - Matthias Guillaume - May Phil - Mayana - Mayer Mikl - Mayer Tony - Mayo John - Mayorga Gabriel - Mazé Léa - Mazzara Aurélio - McCreary Laura - McGinty Ian - Meguro Amu - Melkhi Mehdi - Mellini Victor - Merris Juliette - Mertikat Félix - Mezrahi Raphaël - Miao Wu - Michaeli Dani - Mickagau - Mihiro - Mikami Cannon - Milani Alice - Minami Toko - Minamori Koyomi - Minori Kakio - Minte - Mio Junta - Miss Fox - Mister Egg - Mita - Miura Tsuina - Mizobuchi Makoto - Mobidic - Mogi Kanta - Molesworth Bob - Monfery Dominique - Mongrain Yann - Monnet Marjorie - Montipo Sergio - Moreau Mathieu - Morgan Alec - Morice James - Morin Simon - Morishige Takuma - Morishita Emiko - Morishita Suu - Morita Takashi - Morvan Cécile - Moss - Moss Drew - Mouellef Kamel - Mouysset Maxime - Mozziconacci Vanina - Msassyk - Mueller John - Muguruza Fermin - Munkholt Thomas - Muralt Jared - Müh Leny - N'Guessan Koffi Roger - Nadar - Nagano Mei - Nakashima Kazuki - Nakata Haruhisa - Navarro Eduardo - Nazif Iwan - Neal Nate - Neislotova Anastassia - Neko Mariko - Némirovsky Irène - Ness Alex - Nev - Nèves Thibault - Nietzsche Friedrich - Nikolic Marko - Nippoldt Robert - Nomura Mizuki - Norden Erik - Nourigat Natalie - O Muel - Ogino Shin - Oima Yoshitoki - Ôishi Naho - Ojiro Makoto - Okubo Kei - Okuma Nekosuke - Old Xian - Oncina Ana - Ooi Masakazu - Ookah - Orsi Tea - Ortega Guillermo - Ory Nicolas - Oshimi Shuzo - Ossio Fico - Ôta Yôkan - Othats Margaux - Otonaka Sawaki - Paasilinna Arto - Pacheco Laura - Pagni Gianpaolo - Palavos Yannis - Panucci Silvio - Papybic - Parada Israël - Parent Marjorie - Pasquetto Nicola - Pavon Éric - Paxson Madellaine - Payen Baptiste - Pearce Philippa - Peeters Sam - Pelaez Philippe - Pellegrini Giulia - Peniche Fernando - Peniche Manuel Martin - Pennequin Charles - Pericoli Chantal - Perkins Kate - Perrier Guillaume - Personne J. - Peterhans Isabel - Petot Alexandre - Pétrin Pétra - Pétrou Athanassios - Petty JT - Philomen - Piccioni Rossano - Pinos Gilbert - Pinson Ugo - Piquet Sebastien - Pizzari Luca - Plenzke Maike - Pluie Acide - Pluk Jim - Podolec Marcin - Poggioni Diego - Poli-Rivière Magali - Pommereau Claude - Pomo - Poncet de la Grave Philippe - Pope David - Poynder Macha - Prader Nina - Pravia Noëllie - Priori Giulia - Pritelli Maria-Cristina - Proulx Véronique - Prudon Leopold - Ptid - Puig Enrique - Punk CM - Querol Manzano Marga - Radice Teresa - Rae Andrew - Raffalli Robin - Rainho Artur - Rakham Alex - Ralston William - Ramadier Cédric - Ramon Stéphanie - Rearte Gabriel - Rebelka Jakub - Red Rum - Renaut Franck - Renner Benjamin - Revenu Julien - Ribon Camille - Richly Zsolt - Riemann Maud - Rietzman Thomas - Riley Kellee - Rimbau Frédéric - Ripley Robert - Ritschel Josephin - Rivière Tiphaine - Rizoga Fernanda - Robabée - Robert Claire - Roberts Jordan - Robustelli Arianna - Roca L.M. - Rochet Caroline - Roda Matthieu - Rodrigo Carlos - Rodriguez Angel - Rodriguez Erik Nelson - Roger Jean-Luc - Roger Noëlle - Roozen Herman - Roques Marie-Christine - Rosa Domenico - Rossell Luis - Rosset Aurélien - Rossi Alexia - Roussel Matthieu - Rovira Cécilia - Ruel Adeline - Ruel Martin - Ruffault Charlotte - Ruffieux Sophie - Ruiz Alain - Ruiz José Luis - Römling Ingo - S-Kro - Saada Philippe - Sabatier François - Saillard Rémi - Saimura Tsukasa - Sakakibara Sôsô - Sakano Keiko - Sakurabi Hashigo - Sakurai Gamon - Sakurai Toshifumi - Sama - Sanchez Almara Dono - Sang Ant - Santerre Eve-Sophie - Sarda Bruno - Sarraseca Alvaro - Sassi Claudio - Satis Paul - Saunders Buddy - Sayago Nuria - Sayah Saloomeh - Schauwvlieghe Anita - Scheer Paul - Schmidt Otto - Schreuder Benjamin - Selman Matt - Seuret Jean-Loup - Sevy Phillip - Shanta Elodie - Shiina Dai - Shimotsuki Haruka - Shirosaki Aya - Shriver Scott - Shöser Apolline - Sienczyk Maciej - Simina Rus Postumia - Sirifer - Siveton Virginie - Sixo - Smith Louise - Smith Mel - Snark Gun - Soares Rodriguez Irineu - Sogorb Julien - Soloup - Solynk - Sorase Haruyuki - Souchard Pierre-Antoine - Sozzi Ghjuvannu-Carlu - Spano Sara - Spicer Jack - Springer Nancy - Starman - Steblyanko Ludmila - Stevenson Noelle - Stok Barbara - Stowell Louie - Stresing Fred C. - Studio Aardman - Studio Flamand - Studio MAD5 Factory - Studio Marco Albiero - Studio Trigger - Studio Unicorn - Subic Stevan - Sugawara Keita - Sugisaku - Surducan Maria - Surovec Yasmine - Suruga Hikaru - Suzuki Osamu - Suzumaru Reiji - Sway - Sweeney Boo - Tailor Thom J. - Taittinger Thierry - Takahashi Kôzô - Takahashi Natsuko - Takahashi Shinsuke - Takaoka Shiyu - Takatoshi Shiozawa - Tamachi Rui - Tamura Junko - Tang Paul - Tasso Pierre - Tatsuta Kazuto - Tervonen Tania - Thomas Visualaddiction - Thomazeau François - Thompson Robbie - Tichit Olivier - Tine - Tizana Bernard - Todd Traci N. - Tomato Farm - Toniolo Cristina - Tono Mamare - Torossian Stéphane - Tosatto Domizia - Tosolini Nicola - Touji Tasuya - Tréfouël Séverine - Troche - Trubert Daniel - Truc Olivier - Tucakov Sergej - Turek James - Tylec Arnaud - Uchino Shuya - Ueno Haruki - Uesaka Hirohiko - Uesu Tetsuto - Ugurel Iris - Umeki Taisuke - Urwiller Raphael - Uzan Jean-Philippe - V. Hélène - Vaccarino Lucia - Vachey Olivier - Vachon Jean-François - Valat-Marty Aurore - Valentini Massimiliano - Valls Pau - Valls Pauline - Van den Broek Daniel - Van Den Heuvel Chantal - Van den Stock Frederik - Van Hove Pierre - Van Sciver Noah - Vang Nyman Ingrid - Vanherpe Jean-Marie - VanRah - Vattani Matteo - Vaudano Maxime - Vautrin Florence - Veaux Amélie - Veillon Béatrice - Vera Martinez Andrés - Verstraete Lukas - Vidal Aude - Vidal Benoit - Vieweg Olivia - Vignault Daphné - Villain Karynn - Villani Cédric - Villar Alfredo - Villard Renaud - Villette Yves - Vladetic Zeljko - Volpini Federico - Vuillier Erick - W@lter - Walker John - Wang He - Wang Jen - Wang Qiaolin - Wany Stan - Warth Guillaume - Watanabe Ayu - Watanabe Felipe - Watanabe Rui - Watanabe Shizumu - Watanabe Yoshihiko - Watanabe Yusuke - Watari - Wehrle Joe - Werdefroy Yann - Williams Ian - Wilson - Wilson Daniel H. - Wilson Julie - Wolfe Melissa - WonderJane - Wu Kai Yu - Wucinich Warren - Xia Da - Yabuuchi Takahiro - Yagami Rina - Yaginuma Kou - Yamada Koutarou - Yamamori Mika - Yamamoto Shugoro - Yamasaki Masaki - Yamazaki Karasu - Yamazaki Kore - Yamazaki Wakana - Yan (Le Pon) - Yates Jolyon - Yogo Yuuki - Yoon Hongjin - Young Frank M. - Yudhapringga Rhoald Marcellius - Yuki Shimizu - Yussuf - Zad - Zafiriadi Tassos - Zangrilli Patrizia - Zaoui Yohan - Zarate Ander - Zayas Rodrigo - Zea-Schmidt Claudia - Zemolin Sandro - Ziche Silvia - Zordan Lisa - Zweig Stefan -

37 éditeurs ont leur premier livre paru en 2015.
100 bulles - Alifbata - Arcimboldo - Arte Éditions - Atypique Éditions - Bigfoot - Charnie Environnement - Courrier International - Crayon vert - Culture Commune - Des Ailes sur un Tracteur - Éditions de Tournon - Éditions Le Plage - EESI - Eina! - Fordis - GD Éditions - Graph Zeppelin - Hazan - HE - Happy Editions - Kero - L'Arche - L'Épicerie séquentielle - L'Humanité - La belle colère - La Fraternelle - Le Genévrier - Le Monte en L'Air - Le passager clandestin - Le Tripode - Lemieux Éditeur - Mém9ire - Monsieur Toussaint Louverture - Place du Sablon - Pyramyd - TJ Éditions - Usborne -

lanjingling, 18.12.2015 à 1:17360388
Thierry :
Comme chaque année, je vois des gens qui évaluent la qualité de la sélection au nombre de toitres qu'ils ont lu!!!

Déjà que j'ai pas lu beaucoup de titres cette année, si en plus pour pouvoir commenter il faut lire des toitres que je sais même pas ce que c'est, je suis pas rendu.

Anoeta, 17.12.2015 à 19:49360384
Ok merci. Plus d'info dans un mois surement... Après les résultats de notre premier tour !

Herbv, 17.12.2015 à 19:32360383
Pas que je me souvienne. Le jury qui devra départager les ouvrages a été présenté mais ça n'a pas parlé de l'élection du Grand Prix.

Anoeta, 17.12.2015 à 18:23360382
Pour ceux qui étaient à la conf, aucune info par rapport à l'élection du GP ? Ils attendent les résultats des BulleGP pour faire leur liste ?

Xavier, 17.12.2015 à 10:18360372
Pierre :
Et on est tous très impatients de découvrir le prochain billet indigné de Didier Pasamonik sur Actuabd !

Prochain, ou pas. J'ai l'impression que comme l'année dernière, il y a une forme d'impasse faite sur le sujet.

chrisB, 16.12.2015 à 15:52360360
Moi :
Nimona c'est pas de la merde, non plus.


Non, j'avais trouvé l'album sympa, mais je pense que tant qu'à ne prendre que 2 Dargaud, je n'aurais pas pris ces 2 là.

Moi, 16.12.2015 à 13:11360359
Paraît qu'il y en a même qui évaluent la qualité des réactions à la sélection au nombre de critiques qu'elles articulent ! Et plus il y en a, plus c'est la preuve éclatante de l'inanité desdites réactions ! Au lieu de se dire que chacun est libre de réagir subjectivement à une sélection subjective, on préfère chercher la légitimation de sa propre réaction à l'aune de celle des autres. Le forumeur est un nombriliste comme les autres.

Thierry, 16.12.2015 à 11:35360357
Comme chaque année, je vois des gens qui évaluent la qualité de a sélection au nombre de toitres qu'ils ont lu!!! Et moins il en ont lu, plus c'est la preuve éclatante de l'inanité de cette sélection!!
Au lieu de se dire qu'il y a des opportunités à découvrir des livres qui nous auraient échappé, on préfère chercher la légitimation de son propre bon gout. le bédéphile est un nombriliste comme les autres.

Pages : | precédent | suivant

retour forum

bordure
coin bordure coin