créer | pseudo  mot de passe  |  
 
 
coin bordure coin
bordure BullActu

Les Annexes de Bulledair
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure BulleGalerie

par Wayne


par IG85
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure Chroniques

par rohagus


par Hiro
bordure
coin bordure coin

coin bordure coin
bordure MonoChat
Je viens de me souvenir que j'avais réussi à terminer et aimer Fable de Venise ! Toutes mes excuses.
Aba Sourdi
bordure
coin bordure coin

 
coin bordure coin
bordure

La collection Aire Libre...

Bandes Dessinées : auteurs, séries, et toutes ces sortes de choses... ]


retour forum
Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

NDZ, 13.09.2018 à 20:00369908
Ma remarque ne portait pas sur la qualité des ouvrages, je pense que je lirai les Perriot et Pedrosa sûrement avec plaisir, sûrement sans les acheter.... et que je prendrais peut-être le Ferris et le Evens, sans certitude.

Glotz, 13.09.2018 à 19:44369907
Mr_Switch :
Thierry Magnier est un petit éditeur, certes. Mais il est distribué par Actes Sud.

C'est même une filiale à 100% d'Actes Sud ;)

crepp, 13.09.2018 à 17:09369904
Je dévie un peu sur les raisons de mes derniers achats. Je vais les classer en plusieurs catégories:

-Achats prévus depuis longtemps:





Pour la mort vivante, j'avais juste une hésitation sur la version à prendre.

-Achat prévu depuis peu car je voulais enfin découvrir l'auteur:





-Achats non prévus avant d'être dans la librairie:




J'avais juste lu un avis comme ça, mais c'est vraiment en le découvrant dans la librairie et en lisant 4 planches que j'ai craqué très rapidement.





pas prévu du tout, discussion avec mon libraire sur la SF, et présentation de cet album.


- Achat donc repoussé pour le moment car normalement c'est ma nouvelle politique d'achat d'attendre avant de prendre :o)


Mr_Switch, 13.09.2018 à 14:11369900
Dans les 3 coups de coeur de Crepp, il y avait
- un truc attendu, que ça sorte en aout était une aubaine pour lui (le Ferris)
- un truc sorti de nulle part, avec une maquette qui attire l'oeil (A travers). Est-ce la date de parution ou la date de l'expo qui a été primordiale ?
- un Dupuis (et là on est en plein dans ce que NDZ souligne)

Quelques remarques :
Le boom des parutions de la rentrée a commencé le 16 août cette année. Pour Bulledair, la journée d'hier était plutôt une accalmie. Bref, ça fait presque un mois déjà que c'est reparti.
D'ailleurs, le Ferris est sorti il y a 3 semaines. Une éternité ;)

Thierry Magnier est un petit éditeur, certes. Mais il est distribué par Actes Sud.
Et d'autres petits éditeurs sont distribués par des groupes à grosse force de frappe (Hachette, Média-Diffusion...)
Il ne faut vraiment pas oublié que c'est parfois le diffuseur/distributeur qui fait sa loi sur le petit éditeur. C'est pour ça que certains petits éditeurs se refusent à être distribués/diffusés par un grand.

Mael, 13.09.2018 à 13:22369899
La date de sortie a un impact sur le fait d'être sélectionné (il faut que le livre soit sorti entre octobre de l'année -2 et octobre de l'année -1). Mais être sorti au tout début de la date de sélection n’empêche pas d'être choisi, on se souvient du Fauve d'or 2013 pour Quai d'Orsay 2, titre sorti fin 2011.

Anoeta, 13.09.2018 à 12:51369897
En tout cas, pour en avoir parlé avec certains, ce n'est pas une volonté des auteurs.

Concernant les prix, c'est un phénomène assez récent en BD excepté pour le FIBD. Mais pour ce dernier, je ne pense pas que la date de sortie ait une influence sur une sélection.

lanjingling, 13.09.2018 à 11:00369889
crepp :

Pourquoi les petits éditeurs continuent de sortir aussi à cette période ? Puisqu'ils se doutent tout de même que la visibilité sera moindre. Il faut être là à cette période obligatoirement ? pour des prix ?

Bonnes questions. Si un editeur passe par ici, ce serait bien de connaitre son avis.

crepp, 13.09.2018 à 10:44369888
lanjingling :
crepp :

Par contre tout à fait d'accord avec la visibilité vu le nombre de sorties.


Néanmoins, sous l'avalanche, ton flair t'a permis de trouver ceci


et tu es le seul (ici comme en face), en aurait-on plus parlé en une autre période de l'année?


Surement.
Pourquoi les petits éditeurs continuent de sortir aussi à cette période ? Puisqu'ils se doutent tout de même que la visibilité sera moindre. Il faut être là à cette période obligatoirement ? pour des prix ?

lanjingling, 13.09.2018 à 8:21369884
crepp :

Par contre tout à fait d'accord avec la visibilité vu le nombre de sorties.


Néanmoins, sous l'avalanche, ton flair t'a permis de trouver ceci


et tu es le seul (ici comme en face), en aurait-on plus parlé en une autre période de l'année?

Pierre, 12.09.2018 à 11:46369872
NDZ :
crepp :
lanjingling :
crepp :
coup de coeur.

Le troisième en quelques jours, après une abstinence (certes involontaire) de plusieurs mois. Attention au klaxus du staphylet.
Pas de prépublication dans Spirou, pour la collec Aire libre, n'est-ce pas? Bien dommage pour le magazine, d'autant plus qu'ici, c'est un récit tout public, non? (Je ne veux pas dire consensuel mou, mais qui a de quoi intéresser plusieurs ages.)


Oui on est dans un récit tout public, quand je parle utopie politique on est pas dans "la passion des anabaptistes" :o)
C'est vraiment un album de divertissement, mais d'une très belle qualité.
C'est vrai que 3 coups de coeur de suite, ça va être bien sympa de choisir en fin d'année.


Je reprends la balle au bond, juste pour (re-)souligner la tendance (lourde) des quelques dernières années: oui, on a bien une rentrée littéraire en BD, avec des poids lourds / mastodontes de la vente en septembre/novembre... histoire de bien préparer Angoulême, mais surtout Noël (période de plus grosse vente des BD, qui restent clairement des cadeaux par excellence, selon les dernières études dédiées au secteur avec point de vue quasi-uniquement commercial et gros volumes).

D'où le "plein-de-coup-de-coeur" de notre ami dans un temps ramassé... et la même chose chez ActuBD et autres...

La conclusion, c'est encore une perte de visibilité des auteurs (tous entassés), une perte de visibilité de la variété de l'offre (au profit de toujours les mêmes... non, pas les mêmes auteurs... oui, les mêmes grosses machines éditoriales qui occupent les rayons) et un appauvrissement des ventes (on connaît bien entendu le budget illimité de la rentrée de chacun).


Mais dis-moi, qu'est-ce que tu es ronchon aujourd'hui !

crepp, 12.09.2018 à 11:15369871
NDZ :


D'où le "plein-de-coup-de-coeur" de notre ami dans un temps ramassé... et la même chose chez ActuBD et autres...



Un petit détail, ça faisait un moment de mon coté qu'une "rentrée littéraire" ne voulait pas dire automatiquement coup de coeur. Je trouve que 2018 est une exception.

Par contre tout à fait d'accord avec la visibilité vu le nombre de sorties.

NDZ, 12.09.2018 à 10:08369870
crepp :
lanjingling :
crepp :
coup de coeur.

Le troisième en quelques jours, après une abstinence (certes involontaire) de plusieurs mois. Attention au klaxus du staphylet.
Pas de prépublication dans Spirou, pour la collec Aire libre, n'est-ce pas? Bien dommage pour le magazine, d'autant plus qu'ici, c'est un récit tout public, non? (Je ne veux pas dire consensuel mou, mais qui a de quoi intéresser plusieurs ages.)


Oui on est dans un récit tout public, quand je parle utopie politique on est pas dans "la passion des anabaptistes" :o)
C'est vraiment un album de divertissement, mais d'une très belle qualité.
C'est vrai que 3 coups de coeur de suite, ça va être bien sympa de choisir en fin d'année.


Je reprends la balle au bond, juste pour (re-)souligner la tendance (lourde) des quelques dernières années: oui, on a bien une rentrée littéraire en BD, avec des poids lourds / mastodontes de la vente en septembre/novembre... histoire de bien préparer Angoulême, mais surtout Noël (période de plus grosse vente des BD, qui restent clairement des cadeaux par excellence, selon les dernières études dédiées au secteur avec point de vue quasi-uniquement commercial et gros volumes).

D'où le "plein-de-coup-de-coeur" de notre ami dans un temps ramassé... et la même chose chez ActuBD et autres...

La conclusion, c'est encore une perte de visibilité des auteurs (tous entassés), une perte de visibilité de la variété de l'offre (au profit de toujours les mêmes... non, pas les mêmes auteurs... oui, les mêmes grosses machines éditoriales qui occupent les rayons) et un appauvrissement des ventes (on connaît bien entendu le budget illimité de la rentrée de chacun).

crepp, 12.09.2018 à 9:50369868
lanjingling :
crepp :
coup de coeur.

Le troisième en quelques jours, après une abstinence (certes involontaire) de plusieurs mois. Attention au klaxus du staphylet.
Pas de prépublication dans Spirou, pour la collec Aire libre, n'est-ce pas? Bien dommage pour le magazine, d'autant plus qu'ici, c'est un récit tout public, non? (Je ne veux pas dire consensuel mou, mais qui a de quoi intéresser plusieurs ages.)


Oui on est dans un récit tout public, quand je parle utopie politique on est pas dans "la passion des anabaptistes" :o)
C'est vraiment un album de divertissement, mais d'une très belle qualité.
C'est vrai que 3 coups de coeur de suite, ça va être bien sympa de choisir en fin d'année.

lanjingling, 12.09.2018 à 9:22369867
crepp :
coup de coeur.

Le troisième en quelques jours, après une abstinence (certes involontaire) de plusieurs mois. Attention au klaxus du staphylet.
Pas de prépublication dans Spirou, pour la collec Aire libre, n'est-ce pas? Bien dommage pour le magazine, d'autant plus qu'ici, c'est un récit tout public, non? (Je ne veux pas dire consensuel mou, mais qui a de quoi intéresser plusieurs ages.)

crepp, 12.09.2018 à 8:54369866




Tilda est jeune, elle est fille de Roi, son père vient de mourir,elle va prendre le pouvoir, elle veut changer le monde, aider son peuple, mais un complot change la donne, elle va donc fuir, et se reconstruire.
L'age d'or est un récit initiatique, une quête intérieure d'une princesse, un conte féministe, une utopie politique, et reste avant tout un divertissement d'une qualité incroyable avec un souffle épique emportant tout sur son passage. Quant au travail de Cyril Pédrosa ! J'ai l'impression de regarder des tapisseries médiévales d'un château, de voir des enluminures en mouvement devant mes yeux. je suis plongé dans une forert mystèrieuse, je suis sur le chemin de leurs aventures, sa mise en couleur est incroyable.
Ce premier tome (d'un diptyque ) est donc là aussi un petit bijou de cette rentrée. P'tain un excellent album qui ressort dans la collection aire libre, tout peut donc encore arriver :o)

coup de coeur.

Pierre, 30.06.2018 à 21:26369333
NDZ :
Bon, il y a bien une ou deux anecdotes qui sont dignes d'intérêt, mais ça ne sauve pas le tout, rigide, pauvrement réflexif, soporifique.


La collection Air Libre existe donc encore ? Et Christin aussi ?

lanjingling, 30.06.2018 à 18:00369332
Christin fait de bons scénarios, mais il a une particularité qui montre qu'il n'a pas compris un aspect fondamental de la B.D.: comme il écrit des histoires "sérieuses", "politiques", il pense ne devoir s'associer qu'avec des dessinateurs réalistes. Et quand cela le mène à travailler avec le dessinateur de Lady Sexe Salope Schtroumpf S, c'est pathétique.

NDZ, 30.06.2018 à 10:44369326
Bon, il y a bien une ou deux anecdotes qui sont dignes d'intérêt, mais ça ne sauve pas le tout, rigide, pauvrement réflexif, soporifique.

Mael, 06.04.2018 à 22:41368696
Tristement, je suis rentré depuis 24h.

Je parle en qwerty quand même.

Comme me disait un ami québécois après un courriel la semaine dernière "Wow, tu as réussi à être tellement perdu sur un QWERTY que t'as mis un accent aigu sur un r. Bravo!".

(bon, j'étais sur mon ordi portable azerty mais bon)

lanjingling, 06.04.2018 à 18:51368695
Tu es au Canada et utilises un clavier anglais ?
C'est pénible, hein ? :)

Mael, 06.04.2018 à 17:57368694
Alors que Griffo c'eqt toujourq laid.

lanjingling, 06.04.2018 à 12:15368691
Certes, mais c'est tout aussi beau avec ou sans Desberg :)

Mael, 31.03.2018 à 13:37368659
lanjingling :
Thierry :
en même temps, Van Hamme a ses défauts, mais à côté de Desberg, le choix est vite fait.

Oui, aucun des deux:)
Quoique Desberg ait une bonne série ; m'enfin , c'est surtout grace au dessin de de Moore, dessinateur au charme sous-estimé, je trouve.

Il a aussi fait pleins de Tif et Tondu avec Will, et Will c'est bo.

crepp, 31.03.2018 à 10:06368658
le dernier album de cette collection que j'ai acheté remonte au tome 3 du photographe (donc plus de 10 ans).
Bon j'avoue que le prochain Pedrosa risque de changer la donne.

lanjingling, 31.03.2018 à 2:12368656
Thierry :
en même temps, Van Hamme a ses défauts, mais à côté de Desberg, le choix est vite fait.

Oui, aucun des deux:)
Quoique Desberg ait une bonne série ; m'enfin , c'est surtout grace au dessin de de Moore, dessinateur au charme sous-estimé, je trouve.

Thierry, 29.03.2018 à 9:47368647
Glotz :
Non seulement elle existe encore, mais des suites de séries phares y sont relancées dans l'indifférence générale !

en même temps, Van Hamme a ses défauts, mais à côté de Desberg, le choix est vite fait.

Glotz, 28.03.2018 à 21:14368643
Non seulement elle existe encore, mais des suites de séries phares y sont relancées dans l'indifférence générale !

Le PBE, 28.03.2018 à 21:12368642
Tiens ? la collection Aire Libre existe toujours.

Mr_Switch, 28.03.2018 à 18:03368641
Tiens, la collection Aire Libre (« le lieu où le roman se dessine ») va changer de logo et de maquette...

Thierry, 10.10.2014 à 13:22356362
sur le coup, je suis sans doute un peu dur avec cet album
mais bon
je l'ai pris parce que je suis très sensible au dessin de Jorge Gonzales. Je le suis moins par le thème, assez flou.
En gros, ce sont les souvenirs de Gani Jakupi, kosovar et auteur de BD, journaliste à ses heures.
Le point de vue, s'il est indubitablement sincère, n'est jamais clair. De la complexité du suejt, il ne reste pas grand chose. C'est une forme de retour au Kosovo après le conflit. Mais si le conflit est omniprésent, on en parle paeu et on l'explique encore moins. En exergue, Jakupi reprend une citation qui dit, en gros, que dans un conflit, le choix de la neutralité revient à choisir le camp des aggresseurs/oppresseurs.
Ce livre a clairement choisi son camp, et il fait l'impasse sur les sujets qui fâchent. La guerre du kosovo fut aussi une guerre de l'information pour laquelle l'OTAN n'a reculé devant rien pour justifier son intervention. Quant à l'UCK, elle n'est pas aussi angélique que présentée dans ce livre.
Evidemment, il y a dans ce livre une envie de réconsiliation, d'avancer... et un optimisme pour les nouvelles générations. Mais en chemin, il y a des raccourcis et des simplifications un peu dérangeante.
Sans compter que l'ensemble n'est jamais passionant

Thierry, 31.01.2013 à 16:54349469
et un des titres les moins connus de la collection, mais pourtant un des meilleurs, amha

Thierry, 31.01.2013 à 16:53349468
Yann et Hausman au sommet de leur art respectif pour un conte de fée pervers et amoral... un des meilleurs titres de la collection Aire Libre, incontestablement

NDZ, 17.09.2011 à 16:48340079
Je ne sais pas si quelqu'un a des tuyaux... On aura la suite ou pas?? (Seccotine?)

NDZ, 21.05.2010 à 14:50331460
Lu sur le tard, alors que j'avais été sincèrement alléché avant sa sortie, par les premières images, le premier synopsis. Que dire si ce n'est que j'ai été vraiment pris par le récit. Un histoire tout public, bien que parfois dure, bien menée, très bien construite. Une très belle réussite à classer sans hésitation dans ma liste des bons Aire Libre.

(pour ceux qui veulent un avis plus long, et proche du mien, allez puiser dans la chronique de rohagus)

Mr_Switch, 21.05.2010 à 13:37331456
Le passage de Vénus Une histoire de travestissement qui ne serait sans doute pas très originale si elle n'était vraie. Une histoire qui vaut surtout par le dessin de Jean-Paul Déthorey. Une histoire qui forcément intéressera plus quelqu'un pour qui Commerson dit quelque chose. Et au moins Bougainville y est remis à sa place :p


Le dessin de Jean-Paul Déthorey peut se faire doux. Il y a vraiment de belles planches de ce monsieur parti trop tôt. Par contre, je fais plus que jamais un blocage sur le dessin de Bourgeon :s

Thierry, 12.01.2010 à 13:52327934
et qu'importe le flacon pourvu qu'on ait les pépètes.

Thierry, 12.01.2010 à 13:51327933
abasourdi :
C'est quand même grotesque ces rééditions en "habillage indé" (format, typo) : Prosopopus, Houppeland, Vitesse Moderne... Ça rajoute encore des fausses nouveautés indés dans le rayon : non seulement c'est de l'indé-like, mais en plus c'est même pas des nouveautés ! J'attends avec impatience la prochaine étape : l'adaptation d'un titre indé-like par un autre auteur indé-like, un concept nommé "Un Autre Regard", ce serait le nec plus ultra de la 'fausse nouveauté indé' !


maiiiiis nonnnnnnnnnnnnnn, Projet éditorial réussi, la collection Roman/Air Libre donne un second souffle à des albums jugés importants
Je pourrais même surenchérir en assénant que "Avec son format "livre", quasiment identique à celui d’écritures/Casterman, le label roman graphique de Dupuis présente de fort belle manière certains travaux parus en grand format"

martin, 12.01.2010 à 13:46327932
Sur le site d'Aire libre, on lit ça :
Le roman dessiné au format du roman graphique, augmenté d’un dossier contenant des recherches graphiques et une interview des auteurs.

Le plus bonus sans intérêt c'est classique mais le roman dessiné au format du roman graphique, ça c'est original !
J'ai beau retourner l'expression dans tous les sens je comprends pas ce que ça veut dire ...

SydN, 12.01.2010 à 13:45327931
abasourdi :
J'attends avec impatience la prochaine étape : l'adaptation d'un titre indé-like par un autre auteur indé-like, un concept nommé "Un Autre Regard", ce serait le nec plus ultra de la 'fausse nouveauté indé' !


moi ca me déplairait pas dans l'idée, vu que c'est une adaptation du même support, le second auteur serait obliger d'apporter vraiment autre chose pour se démarquer. Ca peux etre interessant (à défaut d'être créatif)

abasourdi, 12.01.2010 à 12:12327928
C'est quand même grotesque ces rééditions en "habillage indé" (format, typo) : Prosopopus, Houppeland, Vitesse Moderne... Ça rajoute encore des fausses nouveautés indés dans le rayon : non seulement c'est de l'indé-like, mais en plus c'est même pas des nouveautés ! J'attends avec impatience la prochaine étape : l'adaptation d'un titre indé-like par un autre auteur indé-like, un concept nommé "Un Autre Regard", ce serait le nec plus ultra de la 'fausse nouveauté indé' !

HBourhis, 06.12.2009 à 20:00327200
Je me rends compte que je n'ai cité Rudy Spiessert qu'une fois, alors qu'il a fait un superbe travail, et a failli devenir fou tellement c'était difficile à faire comme bouquin.

lanjingling, 06.12.2009 à 16:39327196
voila tout un tas de revelations qui titillent ma curiosite; je vais guetter la sortie de l'album

NDZ, 06.12.2009 à 11:04327188
Que dire si ce n'est un grand merci pour ces réponses!
J'ai hâte de le lire ce livre. J'espère qu'il aura une bonne réception, tant public que critique.

HBourhis, 06.12.2009 à 10:48327187
Ah oui, y'a plein de questions, là.

- La première mouture du scénario est de 2003 ! Le scénar final doit être la 7 ou 8ème version. À l'origine, ça devait être pour Christophe Gaultier. Qui a refusé parce qu'il ne voulait pas faire de trucs animaliers. Après il a fait Donjon, allez comprendre. Si les Humanos en avaient voulu à l'époque, ça aurait pu être mon deuxième livre ! Heureusement que non, le scénario n'était pas au point, il a fallu des années pour qu'il arrive à maturation.

- Le projet, en 7 ans, a été refusé partout, puis finalement José-Louis Bocquet qui dirige Aire Libre a aimé la dernière mouture du scénario et les essais de Rudy, il y a deux ans.
Le design des livres est formaté, chez Aire Libre, mais il se trouve que de toutes façons on voulait une couve avec ce dessin et une titraille discrète, donc ça colle.
Le formatage, quand c'est classe comme le nouveau design de la collection, ça me va.

- L'origine du bouquin vient du fait qu'au début des années 2000, j'habitais non loin de la Défense à Paris, je bossais dans le web au milieu des geeks, et je trouvais qu'on était des mutants dans le béton, et qu'on faisait tout pour nier notre origine animale. Alors qu'à l'origine, on est bien des animaux, assez fragiles d'ailleurs, mais qui ont su modifier leur environnement pour survivre. Et asservir les autres animaux.
Le fait de devenir un mutant, alors que mon père est un homme de "la terre", me faisait me poser des questions sur mon rapport à la nature, aux autres animaux. D'ou l'idée d'inverser les rôles.
Et puis, étant fan du Paris 1900, les deux idées se sont mélangées.

Finalement, ça rejoint un peu mes préoccupations de "La main verte", mon précédent bouquin. Décidément, je vais passer pour un auteur écolo alors que pas trop en fait.

Sinon, dans cette histoire, on peut y trouver un peu d'Orwell, de Tardi, de Pierre Boulle...Miyazaki aussi, probablement. Les Brigades du tigre aussi.

Avant tout, c'est un polar, cette histoire. Un rétropolar fantastique.

NDZ, 05.12.2009 à 23:09327184
Mmmm

- Avez-vous écrit le scénario pour R. Spiessert ou bien l'aviez-vous prévu pour vous, pour quelqu'un d'autre au dessin.

- Est-ce un projet de longue date, né chez Double Expresso, qui aurait souffert des remaniements de collections - ie, est-ce la forme finale du livre dont vous rêviez (contre du couverture souple, par exemple, ou bien, avec un titre avec une autre typo et pas celle imposée par Aire Libre, ou une autre maquette, moins formatée) ou bien ça n'est pas important (mais ça me semble important, au vu de l'importance de l'ambiance à imposer, de l'univers qui doit convaincre)

- Est-ce que vous avez écrit sous influence d'oeuvres littéraires (la ferme des animaux, Orwell en général) ou autre, car malgré un univers que l'on trouve singulier et fort dès les premières pages, on se trouve en terrain "presque connu", on se laisse aisément convaincre par lui, porter par le récit... cela a-t-il nécessité plus de maturation du scénario pour arriver à ce résultat?

- Quels sont les thèmes que vous vouliez aborder, quels sont les thèmes principaux au final?

Et puis plein d'autres choses, je trouve - sincèrement - la prépublication attirante, mais je ne suis pas journaliste, alors les questions... elles sont très personnelles, pas forcément clairement formulées, c'est juste de la curiosité bien aiguisée par le plan marketing de l'éditeur ;)

Merci en tout cas pour votre disponibilité et l'amabilité certaine que vous aurez mise en oeuvre pour répondre quelque peu à mes questions...

HBourhis, 05.12.2009 à 22:56327183
Oui, bonjour.
Qu'est-ce que vous voulez savoir ?

NDZ, 05.12.2009 à 15:44327172
La ferme! les animaux... Aire Libre aurait donc de nouveautés alléchantes? en tout cas, ça donne envie. Du teasing, des scoops, Mr Bourhis?

Thierry, 31.08.2009 à 9:55324273
Alors que le Révolution d'Octobre se précise, un jeune médecin russe est envoyé dans un hopital de Sibérie pour le mettre à l'abri de la police tsariste. Il se heurte vite à l'ignorance et la superstition des villageois qui voient en les médecins des "tue-la-santé". Et surtout, il se retrouve confronté à la terreur qu'inspire "ce que le vent apporte". Bête sauvage ou démons ? En tout cas, quand le vent se lève, les gens se terrent chez eux et ceux qui se hasardent dehors sont retrouvés terriblement mutilés.
Séduit par le dessin, je l'ai été beaucoup moins par le scénario. Quelques bonnes idées sont diluées dans un récit à la trame trop classique et attendue, même dans son coup de théatre final. Le choc entre ce jeune médecin ancré dans la modernité et une population rétrograde est bien rendue. Quelques jolies ambiance également, mais toute la partie relative aux meurtres est trop vite expédiée, et repose sur un ressort tellement usé qu'il ne surprend même plus. En fait, j'aurais aimé un développement plus long, qui aurait évité l'écueil de l'anecdotique pour mieux traduire cette rencontre entre 2 mondes, et aurait mieux analysé l'impact de cette histoire sur son héros, que la narration néglige trop dans les dernières pages...

chrisB, 03.11.2007 à 19:19297002
Dieu m'en garde :o)

Smiley_Bone, 03.11.2007 à 16:23296981
Thierry :
AAaaarrrgh, ChrisB est d'accord avec moi !


Ouf il n'est toujours pas d'accord avec moi :o) !

Thierry, 03.11.2007 à 15:16296972
La trilogie des dames de Will et Desberg. M' enfin, une bonne initiative chez Dupuis qui met enfin un peu son catalogue en valeur ?
Et on continue de se demander pourquoi avoir laisse file Isabelle au Lombard, alors que cette serie etait realisee par 3 veritables piliers de la maison Marcinelloise ?

Thierry, 29.09.2007 à 10:21294302
AAaaarrrgh, ChrisB est d'accord avec moi !

chrisB, 28.09.2007 à 12:30294242
Bigre quelle déception !!! J'ai encore du mal à me dire que c'est Sampayo qui a pondu cet album indigeste. Je ne vais meme pas parler du dessin de Zarate qui ne me plait pas (assez rare pour que je le signale), mais juste de la prose du grand Carlos (à ne pas confondre avec le gros qui chante en salopette). Très verbeux, faussement intello-reflexion sur la vie, mais vraiment chiant à lire. Il ya 100 fois plus de force dans son "jeux de lumieres" que dans cet imbriglio.

Da Rocha, 07.06.2007 à 18:26286981
NDZ :
ça ressemble à un mauvais Van Dame, c'est juste un mauvais Hermann. A oublier... j'espère que ma lecture prochaine de Sarajevo-Tango rattrapera le coup.


Dur dur ! Pour ma part, j'ai bien aimé cet album de la "Hermann family"

NDZ, 06.06.2007 à 13:07286896
Un thriller classique pour un duo de choc. Bonne ambiance et récit rythmé par des silences réussis. Reste que le chassé-croisé, s'il est assez cohérent, demeure bien artificiel et que le final, bien que loin du happy-end est assez convenu. Distrayant mais peu attachant ou émouvant (pour ma propre lecture).

NDZ, 14.05.2007 à 10:44285337
Le Tour de France ne me passionne pas mais ce livre de Lax m'a beaucoup interessé et plu. Le romanesque épique de cette histoire est formidablement maîtrisé, le dessin est toujours très agréable, les couleurs douces, même le côté "romance" passe plutôt bien. Franchement, à lire, même s'il y a certains cadrages maniérés, certains passages d'une naïveté bonhomme limite agaçante et même si le discours général est plutôt archi-convenu. Une très belle épopée.

effer, 12.04.2007 à 16:31283022
lanjingling :
ca s'annonce pas mal ; hausmann est un dessinateur genial , mais ses scenars recents me semblent un peu faibles (ceux chez air libre)

C'est ben vrai ,ça!

lanjingling, 12.04.2007 à 6:04282951
ca s'annonce pas mal ; hausmann est un dessinateur genial , mais ses scenars recents me semblent un peu faibles (ceux chez air libre)

Le PBE, 11.04.2007 à 22:42282945
Bientôt un nouveau Hausman.

tobal(cris), 11.04.2007 à 19:54282939
horto :
Y a pas à dire, depuis que Claude Gendrot est parti, la collection est moribonde. Vraiment pas grand chose à se mettre sous la dent. Désert!! Et la plupart l'ont suivi avec leurs projets chez Futuro.
Qui est directeur éditorial de la collection Aire Libre maintenant?



José Louis Bocquet

horto, 11.04.2007 à 19:36282938
Y a pas à dire, depuis que Claude Gendrot est parti, la collection est moribonde. Vraiment pas grand chose à se mettre sous la dent. Désert!! Et la plupart l'ont suivi avec leurs projets chez Futuro.
Qui est directeur éditorial de la collection Aire Libre maintenant?

NDZ, 26.02.2007 à 17:47279048
Quête indentitaire sur fond de réflexion sur la nature de l'Homme (les animaux, la biologie moderne, l'esclavage et la religion) qui, sans être râtée, pêche par certains côtés longuets ou bien par la trop forte exploitation du personnage du Marquis de Dunan (volage et menteur mais pas séducteur pour un sou auprès de moi, pauvre lecteur). Il reste que je ne suis pas fan de Tronchet à priori et que dans ce cas précis, la lecture est plutôt bien passée. Pas de surprise en bien ou en mal, en attendant la suite...

NDZ, 24.01.2007 à 10:06275987
J'en attendais sûrement trop de ce livre, celui-ci est au final bien moyen. L'impertinence du point de vue frôle parfois la démagogie, malheureusement, et l'histoire qui sert de prétexte à la dénonciation de l'indifférence générale, réfléchie, calculée et concertée, n'est malheureusement qu'une transposition sans saveur du drame et des angoisses qu'a connu l'ami d'Hermann (son éditeur ?, cf préface) dans un thriller vaguement palpitant. Il reste que faire ce bouquin, dans l'urgence et dans l'indignation, était un sacré pari... on aurait pu avoir quelque chose d'excellent mais il manque du recul (et de la réflexion ?) à tout ça pour donner une plus grande dimension à l'édifice. Décidément, je ne suis vraiment pas fan d'Hermann...

NDZ, 22.01.2007 à 11:15275709
ça ressemble à un mauvais Van Dame, c'est juste un mauvais Hermann. A oublier... j'espère que ma lecture prochaine de Sarajevo-Tango rattrapera le coup.

NDZ, 08.01.2007 à 14:13274041
chrisB :
J'ai la larme à l'oeil NDZ, tu ressors mes 2 premieres bds achetées, snif snif


Pov' ch'tite bête sensible...

chrisB, 08.01.2007 à 14:05274037
J'ai la larme à l'oeil NDZ, tu ressors mes 2 premieres bds achetées, snif snif

NDZ, 08.01.2007 à 12:04274020
Séduisant puis décevant. Le premier tome, malgré un dessin et un cadre (le village de pêcheurs bretons à la fin du 19e/debut du 20e siecle) qui me rebutait au départ, la richesse et la sensibilité du récit, des personnages agréables et un rythme maîtrisé (nombre et placement des silences et révélations, découpage en général) m'ont tout de même convaincu. C'est plutôt un récit orienté "jeunesse" mais ça passe sans trop de mièvrerie ni de trop grosses ficelles de scénariste. Malheureusement, le huis-clos du deuxième tome loupe le coche, et plutôt que d'entretenir, voir d'attiser, la curiosité et l'intérêt né pour les personnages à ma lecture du premier tome, je me suis copieusement ennuyé et j'ai tout trouvé nettement moins bon (du dessin aux dialogues en passant par les profils psychologiques). 3 puis 2 mouettes

ingweil, 27.11.2006 à 11:27270509
Un peu déçu par cette suite. J'ai eu un sacré sentiment de délayage (les péripéties qui amènent la scission de la famille sonnent un peu trop chargées, genre s'ils pouvaient avoir encore un peu plus de poisse ce serait mieux), on attend la conclusion en se demandant pourquoi on introduit autant de nouveaux persos (les flics, je les ai pas sentis, pour le coup, j'ai trouvé leur traitement un peu hâtif). L'ambiance est moins forte, moins prégnante que sur le tome 1. Je me dis qu'à part le cliffhanger, le découpage en 2 albums est préjudiciable à la série.
Je relirai les 2 d'affilée pour voir si ce n'est pas l'éloignement de la lecture qui m'a gêné.
2 blattes pour le moment.

NDZ, 27.11.2006 à 10:42270506
Alors certes, le trait colle et les couleurs sont sympatoches, mais c'est pas le meilleur western, et c'est un euphemisme. Pas novateur pour un sou, peu dynamique et aucunement surprenant. Meme si c'est un exercice de style sur le genre, c'est a mon sens rate. Un coq (sans poule)

Des nouvelles d'ammmooouuurr. Parfois ca touche (avec les vieux), parfois ca indifere (avec les jeunes). Au final un album moyen (au pire, ennuyeux) qui marquera mon souvenir uniquement grace a ce signe distinctif : il a la couverture la plus moche de tout Aire Libre.

Sylvain Ricard, 24.10.2006 à 12:18267304
Voilà, aujourd'hui ou demain en librairie. Les parents se portent bien merci pour eux.

Pages : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

retour forum

bordure
coin bordure coin